Сommentaires (11)

  1. flicka says:

    Léo Ferré: Jamais égalé.
    Aujourd’hui des imbéciles critiqueraient “petite” en l’accusant de pédophilie, “ils ont voté et puis après” le targuant d’irresponsable, et lui feraient un procès à propos de la phrase “et les flics qui passent en prennent plein la gueule “. Qui sait même s’ils ne le soupçonnerait pas de zoophilie en insultant la chanson “pépé” . Ils lui reprocheraient d’avoir chanté Marizibil d’Appolinaire, parleraient d’antisémitisme à propos de (” il était juif et sentait l’ail”), comme on dirait de Brassens qu’avec “les 2 oncles” il n’aurait pas dû renvoyer dos à dos les partisans de allemands et les partisans des ricains et on le renverrait en boomerang à la shoa comme s’il y était pour quelque chose….
    Ce n’est pas un hasard si le politiquement correct de la télévision a si peu rendu hommage à Léo ferré (qui la fuyait) même après sa mort.
    Le seul qui soit un peu dans cette lignée est Bertrand Cantat, et il faut voir le sort qui lui est fait à lui aussi. Il a ce lyrisme et cette révolte de Léo Ferré. Et des textes…
    Bien sûr quelle chaîne TV oserait passer la chanson “L’Europe”? Brigitte Fontaine qui l’a co-écrite n’est invitée dans les émissions de divertissements que parce que les ignorants ne savent rien de sa carrière et ne l’exposent que parce qu’ils la prennent seulement pour une excentrique qui est regardée sur les plateaux avec des yeux écarquillées par d’autres chanteurs bien plus domestiqués bien que jouant les rebelles.
    Quand on pense qu’on est passé de Ferré à un certain nombre de trentenaires qui racontent leur petite vie, genre: on ira pas chez l’autre couple de copains petits bourges comme nous , on va plutôt commander des pizza et se mettre sous la couette…pour que les autres trentenaires nombrilistes s’identifient à eux. Et que ce meckton et le fils de Delerm (la lecture du père au moins donnait du plaisir) font un tabac…
    Brassens avait raison de dire que la connerie n’est pas une question d’âge: vieux cons et jeunes cons; hélas pour 1 Cantat ou un Thiefaine dans cette génération, il y a des tas de petits cons qui ne valent pas l’orteil de certains de leurs aînés.
    Et idem en littérature: je préfère la vie et la liberté de ton de Lucie Ceccaldi (qui s’est battue avec Vergès pour l’indépendance de l’Algérie) à tout “l’oeuvre” de son fils Houellebecque.

    1. serge says:

      zicactu : sinon pour la pizza c’est pas delerm mais Benabar 🙂

  2. heaulme2007 says:

    bonjour Pasc de Payenne, tu peux me joindre car je suis très intéressé par les livres sur Léo Ferré. merci e.mail: alain0105@aol.com

  3. pasc says:

    Bonjour, j’ai beaucoup de vyniles de Léo Ferré… j’ai beaucoup de livres de Léo Ferré… Y a t-il quelqu’un d’intéressé ? car mon ami (décédé) était fan de Léo, il y même réalisé des tableaux à l’huile de Léo…

    1. Christine Etienne says:

      Bonjour ! Déjà 3 ans que votre commentaire a paru… et je suis intéressée par le(s) livre(s) de Léo Ferré. Si la proposition tient toujours, je serais ravie d’en recevoir. J’ignorais qu’il avait écrit un livre autobiographique Merci d’avance de votre réponse…

  4. Clémence says:

    Léo, j’ai 67 ans et je t’écoute tous les jours, je garde un souvenir sublime de la soirée à Bobino – il y avait aussi Madeleine… – c’est fort, puissant, lyrique, poétique, c’est merveilleux et inoubliable. Merci Léo pour tout ce bonheur, moi aussi j’espère t’entendre encore là-haut !

  5. séb jordan says:

    Un grand merci pour le trésor que tu nous as laissé!!! Hé oui Léo, c’est ainsi que les hommes vivent… ennivrés par ta musique.

  6. sylviedouly says:

    moi je ne vis qu’à travers cet homme depuis l’âge de 14ans et je vais en avoir 44, mon seul souhait et desir c’est que le jour où je partirai pour l’autre vie ce soit lui qui vienne m’accueillir. 34ans que leo vit avec moi journelement et jamais personne ne prendra sa place car pour moi leo c le seul homme que j’aurai voulu rencontrer

  7. dany says:

    Le mutisme des médias, des artistes… y compris le jour de la mort de cet immense artiste me révolte. Pourquoi ce silence?

  8. jérôme says:

    Léo… pire qu’un lion… connu, célèbre et n’étant pourtant ni un politicien, ni une idole… rien qu’un homme, un artiste, poète engagé, libertaire, c’est sans doute pour cela qu’il eu tant de talent: lui ne reconnut aucune autorité, aucune oppression qui put le borner, l’emprisonner. lui si libre, ne recevant d’ordres de personne et n’en donnant pas non plus, critiquant ce qu’il y a à critiquer, gueulant des paroles pleines de vrai quand il le fallait, et même s’il y en a pas un sur cent, il y en a encore, même si il y a pleins d’idoles, de stars, de musiciens plus businessmen qu’artistes, il y en a… et puis il y a l’espoir, qui demeure… l’espoir… et ton souvenir !!! chanteur à la voix, poète aux vers exceptionnels, toi qui nous a donné soif de liberté, de solidarité et d’amour… ces mots, ces vertus gravées à jamais en nous…

  9. vincennzzo says:

    on ne me fera jamais croire que c’est le hasard, si t’as pris ton envol un 14 juillet !! c’est bien toi ça! vielle anar ! je vais bientot fêter ta révolution !;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *