Mois : février 2002

Philippe Katerine : Huitième Ciel


Huitième Ciel

Philippe Katerine

Album CD – 2002

Liste des titres

:

Ou Je Vais La Nuit
Wallis Et Futuna
Le Soleil Suffit
Elle A Vu
Bonjour
Sainte Vierge
Derriere La Porte
Mort A La Poesie
Lorsque Je Joue A La Poupee
Au Jardin Metallique
Inutile
Barbecue A L’elysee
Cervelle De Singe
Des Etoiles
Les Grands Restaurants
huitieme Ciel

Björk: Family Tree








Family Tree
Björk
Album CD – 2002

Liste des titres

:
Sídasta Ég
Glora
Fuglar
Ammaeli
Mamma
Immature
Cover Me
Generous Palmstroke
Joga (Strings and Vocals)
Mother Heroic
The Modern Things
Karvel
I Go Humble
Nature Is Ancient
Unravel
Cover Me
Possibly Maybe
Anchor Song
Hunter
All Neon Like
I’ve Seen It All
Bachelorette
Play Dead
Venus As A Boy
Hyperballad
You’ve Been Flirting Again
Isobel
Joga
Unravel
Bachelorette
All Is Full Of Love
Scatterheart
I’ve Seen It All
Pagan Poetry
It’s Not Up To You

Nine Inch Nails : Live: And All That Could Have Been


Live: And All That Could Have Been

Nine inch Nails

Album CD – 2002

Liste des titres

:

Terrible Lie – Live
Sin – Live
March Of The Pigs – Live
Piggy – Live
The Frail – Live
The Wretched – Live
Gave Up – Live
The Great Below – Live
The Mark Has Been Made – Live
Wish – Live
Suck – Live
Closer – Live
Head Like A Hole – Live
The Day The World Went Away – Live
Starfuckers, Inc. – Live
Hurt – Live
Nine Inch Nails – Things Falling Apart Things Falling Apart (2000)
Slipping Away
The Great Collapse
The Wretched
Starfuckers, Inc.
The Frail
Starfuckers, Inc.
Where Is Everybody?
Metal
10 Miles High
Starfuckers, Inc.

Kiss : The Very Best Of Kiss

Kiss  The Very Best Of Kiss
The Very Best Of Kiss

Kiss

Album CD – 2002

Liste des titres

:

Lick It Up
I Love It Loud
I Was Made For Lovin’ You
New York Groove
Love Gun
Christine Sixteen
I Stole Your Love
Hard Luck Woman
Calling Dr. Love
I Want You
Beth
Shout It Out Loud
Detroit Rock City
Rock And Roll All Nite
C’mon And Love Me
Hotter Than Hell
Got To Choose
Deuce
Strutter
God Gave Rock ‘n’ Roll To You Ii
Forever

Depeche Mode

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »167″]

Biographie de Depeche Mode


Précurseur de la musique électronique, Depeche Mode est né à la fin des années 70, en pleine vague new wave, et reste encore aujourd’hui l’un des groupes phares de la musique britannique.

A l’instar d’un U2 ou des non moins célèbres The Cure de Robert Smith, la bande de Dave Gahan a su traverser les années avec un grand talent d’adaptation et de créativité.

Glissant sur les modes, favorisant souvent l’émergence de nouveaux courants musicaux, ne cédant jamais à la facilité, DM prouve, à chaque album, que le temps ne joue pas contre eux.

Basildon, Angleterre, 1977

C’est dans la petite ville ouvrière de Basildon, près de Londres, que se forme l’embryon du futur Depeche Mode, autour de Vince Clarke et d’Andrew Fletcher. Leur premier groupe se nomme No Romance in China et recrute rapidement Martin Gore, camarade de lycée.

Les trois compères deviennent de véritables amis. Leur passion de la musique se développe autour de ce nouvel instrument: le synthétiseur. En pleine époque punk, le public découvre aussi les premiers groupes électroniques: Orchestral Manoeuvre in the Dark, Kraftwerk et Human League en sont les jeunes représentants.

Les trois amis font passer une audition pour un chanteur et sont subjugués par la voix de Dave Gahan, personnage charismatique et un peu loubard. Il est le quatrième de la bande qui prend désormais le nom de Depeche Mode, en référence au magazine français et au phénomène, propre aux années 70-80, de changement rapide des modes.

Premiers concerts et rencontre essentielle

DM tourne alors dans les boîtes et cafés londoniens, chantant les morceaux composés par Vince Clarke.

Repérés dans l’un de ces pubs, ils livrent leur premier enregistrement, Photographic, sur une compilation sortie en 1980: Some Bizarre. C’est aussi au cours d’un de ces concerts que les DM font la connaissance de Daniel Miller, fondateur du label Mute Records.

Dès lors, tout s’accélère pour les quatre garçons qui doivent faire le choix entre leurs emplois respectifs (banquiers ou étalagistes) et la musique. Car dès le premier 45 tours Dreaming Of Me, classé 57e dans les charts anglais, et surtout avec leur second single New Life en juin 1981 (11e), DM commence à se faire un nom dans le monde musical.

Puis c’est le premier tube d’une longue série: Just Can’t Get Enough, sorti en juin 1981, devient l’hymne du groupe et sera repris de nombreuses fois sous toutes les modes (ce titre fera notamment le bonheur des DJ des années 90). Suit le premier album du groupe, Speak And Spell, en octobre 1981.

Premier départ

Mais la notoriété naissante du groupe ne convient pas à la personnalité timide et introvertie de Vince Clarke, qui, en décembre 1981, annonce son départ.

La carrière de ce touche à tout de la musique ira crescendo puisqu’il fondera successivement les groupes Yazoo (avec Alison Moyet, ex-camarade de classe et dont le tube Don’t Go révèle le duo dans toute l’Europe), The Assembly, puis, le non moins célèbre Erasure avec Andy Bell (Oh l’amour explose toutes les ventes en 1986).

1982 est donc déjà l’année du doute. Le groupe doit faire face à cette première défection et y parvient avec brio. Martin Gore prend définitivement les commandes créatives.

A quelques exceptions près, il composera désormais l’ensemble du répertoire des DM. Et le premier opus de l’ère Gore est un grand succès: A Broken Frame, en septembre 1982, précédé des singles See You, The Meaning Of Love et Leave in Silence place DM au sommet des « charts ».

Alan Wilder

Pour palier le départ prématuré de Clarke, les Depeche Mode recrutent, par petites annonces, Alan Wilder. Il sera le quatrième DM jusqu’en 1995. Le groupe est maintenant complet. Il impose peu à peu une musique nouvelle.

Les textes de Gore se font de plus en plus engagés (Everything Counts, Work Hard). Amorçant un premier virage musical, Construction Time Again, à la mi-1983 s’annonce comme un album plus social, moins tendre. La pochette, un homme martelant la montagne à coup de masse, n’est pas sans rappeler l’imagerie soviétique révolutionnaire.

D’ailleurs, les quatre de Basildon, comme on les surnomme souvent, ne cachent pas leurs convictions politiques socialistes et en font même, à cette époque, un de leurs fers de lance (jusqu’en 1986 et leur album Black Celebration).

Berlin

Martin Gore part vivre momentanément à Berlin, dans une Allemagne pas encore réunifiée, et y puise une nouvelle source d’inspiration. Some Great Reward, sorti en août 1984, s’il confirme le talent de Depeche Mode, a de plus le mérite de les faire découvrir en France et aux États-Unis.

Master And Servant et People Are People passent sur toutes les radios et marquent le début de la carrière internationale de DM. Si les titres de cet album marquent les esprits musicalement, la censure qui se déchaîne sur Blasphemous Rumours ajoute au phénomène.

Pour la première fois depuis cinq ans, 1985 n’est pas marquée par la sortie d’un nouvel album mais d’une compilation, assortie d’un inédit de grande qualité: Shake The Disease.

Virage et envol

Quand certains voyaient dans cette accalmie des prémices de mort, les DM profitent de ces quelques mois pour amorcer un virage essentiel dans leur carrière.

Changement de look d’abord: exit le style sado-maso, chaînes et jupes de cuir. Les Depeche Mode nouveaux dominent les hits parades dans toute l’Europe avec Black celebration en 1986, dans un style résolument meilleur. Pour preuve Stripped, Question Of Lust, Question Of Time, et la tournée internationale qui suit ce nouvel album.

Ils sont désormais des stars mondiales. Cette période est aussi la plus créative du groupe dont les tubes font l’objet de nombreux remixes, faisant le bonheur des collectionneurs et des DJ.

Music For The Masses, en septembre 1987, confirme l’ascension des anglais. L’album est plus rock and roll comme l’atteste cette surprenante reprise de Route 66 de Robert Group (titre déjà chanté par Chuck Berry).

Ce disque prouve l’étendue du répertoire de Martin Gore, grand amateur de blues, de jazz et de rock. Il permet aussi au groupe, après une tournée américaine impressionnante, d’immortaliser leurs exploits sur scène dans leur premier album live 101 (une vidéo de D.A. Pennebaker sort au même moment).

C’est aussi l’époque où le groupe s’adjoint les services du célèbre photographe Anton Corbjin (U2, Rolling Stones) qui offre au public une série d’images et de clips plus artistiques et plus esthétiques.

Violator

La carrière de Depeche Mode culmine logiquement début 1990 avec la sortie de Violator, que d’aucuns considèrent comme l’album le plus abouti des DM.

Personal Jesus, Enjoy The Silence, World In My Eyes, Policy Of Truth, Clean sont tous de véritables tubes. Les « quatre garçons » remplissent les stades de toute l’Europe et des Amériques.

Au sommet de leur art, les DM s’accordent un temps de pause, temps qui ne leur sera pas profitable. Troublés par leur succès, ils vivent leur gloire difficilement. Dave Gahan sombre dans l’alcool et la drogue, divorce, tandis que Wilder, plus que jamais, s’investit dans ses projets musicaux personnels avec Recoil.

Finalement, la cohésion du groupe résiste provisoirement aux tempêtes, et Songs Of Faith And Devotion vient rassurer les fans en mars 1993, après trois années de silence. C’est un album de grande qualité, où le gospel (Condemnation) côtoie une musique plus rock (I Feel You).

Moins d’un an après, le même album sort en version live et confirme, de façon désespérée (neuf mois seulement séparent les deux disques) que DM reste malgré les déboires, l’un des groupes les plus en vue de ces quinze dernières années.

Mais c’est un leurre. Le succès ne peut cacher la mésentente et la fatigue psychique. Wilder quitte le groupe en 1995, laissant DM dans une mauvaise passe. Dave Gahan, dans sa maison de Californie, tente, par deux fois, de mettre fin à ses jours: en août 1995 et en mai 1996, il est admis aux urgences pour tentative de suicide et overdose. Au plus bas, Dave, pourtant père de famille, se laisse convaincre par ses amis de suivre une cure de désintoxication.

Les trois compères se lancent alors dans le travail et enregistrent Ultra dans les studios Abbey Road chers aux Beatles.

Sorti en avril 1997 (les parutions se font de plus en plus espacées), l’album est un album mature. La voix de Dave est plus posée que jamais, les instruments variés et nombreux, et les titres confirment l’immuable talent du compositeur Gore: Barrel Of A Gun, It’s No Good et Home en sont les titres phares.

Renaissance

Le groupe apparemment sauvé de la séparation, entame une tournée internationale. D’Espagne à Hongkong, des radios aux télés, DM confirme sa présence, et ce malgré ses presque vingt ans d’existence et les périodes difficiles.

Tout comme en 1985, et le premier creux de la vague que les Anglais avaient eu à subir, une double compilation sort en 1998 avec un inédit Only When I Lose Myself. Exciter, mélodieux et novateur, dans la lignée d’Ultra.

Dave Gahan et Martin Gore se partagent l’interprétation des titres et le trio semble trouver une nouvelle harmonie en affichant une certaine sérénité. La stabilité de la quarantaine sied parfaitement aux anglais de Depeche Mode.

Après presque vingt cinq ans de carrière, Depeche Mode reste l’un des groupes majeurs dans l’évolution de la musique des années 80 et 90.

Passant allégrement d’un style à un autre tout en conservant une forte identité autour de son créateur Martin Gore et de son charismatique chanteur Dave Gahan, DM fait preuve d’une longévité inhabituelle dans le milieu du show-biz et d’une richesse musicale jamais démentie. Un groupe éternel, au-delà des modes.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Depeche Mode


Albums

2017 Spirit
2013 Delta Machine
2009 Sounds of The Universe
2006 The Best of 1
2005 Playing The Angel
2004 Remixes ’81-’04
2001 Exciter
1998 98″ href= »/depeche-mode/the-singles-8698/ »>The Singles 86>98
1997 Ultra
1996 101 – Live
1993 Songs of Faith and Devotion Live
1993 Songs of Faith and Devotion
1990 Violator
1989 101
1987 Catching Up With Depeche mode
1987 Music for the Masses
1986 Black Celebration
1984 Some Great Reward
1984 People Are People
1983 Construction Time Again
1982 A Broken Frame
1981 Speak & Spell

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

France Gall

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »443″]

Biographie de France Gall

France GallFrance Gall, femme fragile et discrète, qui ne fut tout d’abord que la « fille » d’un tube (Poupée de cire, poupée de son en 1965), puis « seulement » la femme de Michel Berger, vole, depuis 1992, malgré elle, de ses propres ailes.

Lorsque son compositeur de mari disparaît prématurément cette année-là, on reconnaît soudain à la chanteuse un talent et une voix trop souvent occultés par son passé et ses succès. Une reconnaissance tardive et encore partielle.

Paris en musique

C’est au sein d’une famille musicale que naît Isabelle Gall le 9 octobre 1947, à Paris dans le 12e arrondissement. Si sa mère Cécile chante sans trop de succès, son père et son grand-père sont déjà célèbres. Le premier, Robert, écrit de nombreuses chansons pour Charles Aznavour et Edith Piaf, et le grand-père, Paul Berthier, n’est autre que le co-fondateur des fameux Petits chanteurs à la Croix de Bois.

Naturellement, Isabelle grandit en musique, et fréquente les grands noms du music-hall que sont les Aznavour ou Gilbert Bécaud. Elle joue aussi du piano et de la guitare et chante, dès l’âge de quinze ans sur son premier 45 tours Ne sois pas si bête, sous l’impulsion de son père et de ses deux frères jumeaux Philippe et Patrice.

Devant ce premier succès, Isabelle (devenue France pour les besoins du disque) décide de quitter le lycée Paul Valéry où elle menait, jusqu’alors, une scolarité chaotique. D’autres 45 tours suivront, en 1963 et en 1964.

Gainsbourg

Alors qu’elle entame une carrière sur scène en première partie de Sacha Distel et que son 45 tours Sacré Charlemagne, est un énorme succès, France rencontre Serge Gainsbourg. Ce dernier donne à la jeune chanteuse l’impulsion qu’il lui manquait en écrivant pour elle Poupée de cire, poupée de son.

Le 20 mars 1965, à Naples, ce titre remporte le concours de l’Eurovision. Même si France concourt sous les couleurs du Luxembourg, toute l’Europe est conquise. Poupée de cire… sera enregistré en six langues et se vendra à des millions d’exemplaires.

Les sucettes

En 1966, Les sucettes, titre ambigu écrit par Gainsbourg, porte France Gall aux nues, mais l’expose aussi aux moqueries et aux attaques des journalistes.

Ces derniers s’en prennent à coeur joie pour « descendre » cette enfant de dix-sept ans, qui, innocemment, annone un texte érotico-burlesque avec des dandinements de Lolita. Intimement blessée, France se remet mal de ce mini-scandale. Sa collaboration avec Gainsbourg tournera court.

Traversée du désert

Trop jeune pour affronter le monde féroce du show-biz, la jeune femme se retire pendant de nombreuses années, seule tout d’abord, puis aux côtés de son compagnon d’alors, Julien Clerc.

Elle entame une mini carrière en Allemagne avec l’enregistrement de nombreux titres dans la langue de Goethe. Sa vie et sa carrière basculent en 1974, lorsqu’elle fait la connaissance d’un jeune chanteur romantique, directeur artistique chez WEA et Pygmalion de Françoise Hardy et Véronique Sanson: Michel Berger.

Tout comme elle, il a 27 ans et a débuté très tôt sa carrière de chanteur. Leur amour durera jusqu’à sa mort en 1992.

Nouveau départ

Michel, compositeur de talent, écrit pour France une longue série de tubes. Le premier, La déclaration, en 1974, fait découvrir au public une nouvelle France Gall, plus mature, et éloignée de son répertoire yé-yé et bon enfant.

Comment lui dire, Musique, Si maman si, Samba Mambo, Ca balance pas mal à Paris, autant de succès écrits par son époux (ils se marient le 22 juin 1976 à Paris) qui restent gravés dans le coeur du public. Mais c’est surtout Il jouait du piano debout en 1977 qui impose France Gall dans le paysage musical français.

Starmania

La chanteuse fait naturellement partie du casting de Starmania, opéra rock écrit par Michel Berger et Luc Plamondon en 1978. Le succès de cette comédie musicale francophone est phénoménal.

France s’accorde alors une pause dans sa carrière pour donner naissance à Pauline, le 14 novembre 1978, à Neuilly sur Seine, mais n’oublie pas pour autant la musique.

Dès 1981, elle retrouve le chemin du succès avec son album Tout pour la musique et les titres Résiste et Diego libre dans sa tête (que chantera plus tard Johnny Hallyday sur scène), ainsi que Donner pour donner avec Elton John.

Puis un second enfant, Raphaël, voit le jour le 2 avril 1981. France parvient aisément à concilier son rôle de mère et son rôle de star, tout en préservant sa famille des médias. Le couple Berger-Gall donne l’image d’un couple modèle. France nage dans le bonheur.

Générosité

Sans jamais tomber dans le voyeurisme, les deux chanteurs restent très actifs dans le domaine humanitaire. Ils participent aux actions contre la famine ou pour le développement de l’éducation en Afrique avec Action école.

France et Michel s’investissent beaucoup sur ce continent pour lequel ils se découvrent une véritable passion. Plus tard, ils achèteront une maison à Dakar, au Sénégal, dans laquelle France se ressourcera dans les moments difficiles.

La mort de leur ami Daniel Balavoine, lui aussi très impliqué dans les actions humanitaires, est un choc. Babacar, album issu de leur expérience africaine et emprunt du souvenir de l’auteur de l’Aziza, sort en 1987. C’est un album coloré et mélancolique (Babacar, Évidemment, …) qui marque un pas dans la carrière de France.

Partage

L’événement musical tant attendu arrive en 1992, le 12 juin, avec la sortie du premier album commun Berger-Gall: Double jeu. Malheureusement, le couple n’aura pas l’occasion de monter sur scène ensemble pour promouvoir ce disque, comme ils projetaient de le faire à la Cigale à Paris.

Michel meurt subitement le 3 août 1992, victime d’un infarctus sur le terrain de tennis de leur propriété de Ramatuelle. C’est donc seule que France monte sur scène l’année suivante, doublement meurtrie par le décès de son mari et par un cancer du sein contre lequel elle lutte.

Si elle s’éloigne de la France, c’est pour mieux faire son deuil. Aux États-Unis. Auprès de ses deux enfants, elle fait le point et enregistre un album hommage à Michel, France, qui sort en 1995.

Deuil et solitude

Ses apparitions se font rares. Elle offre cependant un grand cadeau à ses fans en acceptant un concert acoustique sur la chaîne française M6 en 1997, émission télévisée dont sera issu un album live Concert privé.

A peine remise de sa maladie et toujours sous le choc du décès de son mari, France Gall doit surmonter une terrible épreuve: le 17 décembre 1997, sa fille Pauline meurt à 19 ans d’une mucoviscidose.

Cette épreuve marque le début d’un long exil. France tente de panser ses plaies loin de la France, souvent à Dakar ou à New York, avec son fils Raphaël. Ses seules apparitions publiques sont pour ses amis, Michel Sardou (elle assiste à son mariage en octobre 1999) et Johnny Hallyday, qu’elle rejoint sur la scène de l’Olympia en 2000, alors que les deux amis restèrent longtemps en froid.

Entre retrouvailles émouvantes et exil solitaire, France Gall cherche à retrouver le goût de la vie. Considérée, surtout pour la seconde partie de sa carrière, comme une artiste majeure, les lourdes épreuves qu’elle a traversées la rendent encore plus sympathique aux yeux du public.

Adulée parce que trop souvent absente (l’émission que France 3 lui consacra fin 2001 fut un événement médiatique), France Gall enchante encore le coeur d’un public fidèle et respectueux.

France Gall est décédé le dimanche 7 janvier 2018 des suites d’un cancer, elle avait 70 ans.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de France Gall

Albums
1996 : France
1992 : Double Jeu, en duo avec Michel Berger
1987 : Babacar
1984 : Débranche !
1981 : Tout pour la musique
1980 : Paris, France
1977 : Dancing Disco
1976 : France Gall
1968 : 1968
1966 : Les Sucettes
1966 : Baby pop
1965 : Poupée de cire, poupée de son
1964 : Sacré Charlemagne
1964 : Mes premières vraies vacances
1964 : N’écoute pas les idoles

Albums live

2005 : Pleyel (enregistré en 1994)
1997 : Concert public Olympia
1994 : Simple je – L’Intégrale Bercy
1994 : Simple je – Rebranchée à Bercy
1993 : Simple je – Débranchée à Bercy
1988 : Le Tour de France 88
1985 : France Gall au Zénith
1982 : France Gall / Palais des sports
1978 : France Gall / Live Théâtre des Champs-Élysées
[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Michel Berger

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »828″]

Biographie de Michel Berger


Malgré sa grande timidité et sa discrétion exemplaire, Michel Berger s’est imposé comme l’un des grands artistes de la chanson française de ce 20e siècle.

A l’instar d’un Jean Jacques Goldman ou d’un Pascal Obispo, Berger a su acquérir un certain succès non seulement en tant qu’interprète (La groupie du pianiste, Celui qui chante, Les princes des villes, Le paradis blanc, …), mais aussi en tant que compositeur pour des artistes tels que Véronique Sanson, France Gall (sa femme, de laquelle il est indissociable), Johnny Hallyday ou encore Françoise Hardy.

Créateur de génie, souvent dans l’ombre de ses créations (Starmania est un immense succès populaire international et reste plutôt associé aux noms de Luc Plamondon, Daniel Balavoine ou Diane Dufresne), Michel disparaît prématurément à 44 ans et laisse un vide immense jamais comblé.

Enfance bourgeoise

Fils d’un célèbre professeur de médecine, Michel-Jean Hamburger naît à Neuilly-sur-Seine, banlieue riche de Paris, le 28 novembre 1947. Le jeune Michel grandit au sein d’une famille cultivée.

Sa mère, Annette Haas, pianiste classique, l’initie au piano tandis que son père, Jean, célèbre professeur en médecine, côtoie et reçoit les grandes figures culturelles françaises, de Bernanos à Troyat.

Son enfance est agréable. Il est entouré de son frère Bernard et de Françoise sa soeur, et la cellule familiale est harmonieuse jusqu’à ce que leur père quitte le domicile conjugal alors que Michel est âgé de dix ans. Ce départ inattendu est un premier choc psychologique pour le jeune enfant, choc qui forme sa personnalité et sa sensibilité.

Scolarité brillante

Michel est un élève studieux du Lycée Carnot de Paris. Après ses cours, il s’exerce à l’écriture et à la composition. Il est déjà un fin pianiste.

Suite à une audition, alors qu’il n’a que quinze ans, Michel est remarqué par le directeur artistique de Pathé Marconi. Début 1963 sort le premier 45 tours du jeune Michel Berger (il a transformé son nom pour l’occasion): Amour et soda.

Jusqu’en 1966, tout en continuant ses études et passant son baccalauréat, Michel enchaîne les 45 tours avec un succès grandissant. Il poussera même les études jusqu’à sa maîtrise de philosophie, dont le sujet portera sur… l’esthétique de la pop music.

Pathé Marconi

Berger accepte un poste de découvreur de talent chez Pathé. Il a seulement dix-huit ans. Sa carrière est lancée de façon inhabituelle. Car s’il continue à chanter et à écrire, c’est aux autres qu’il offre ses tubes.

Le premier, Quand on est malheureux, est interprété par une certaine Patricia et rapporte pas mal d’argent à son auteur. Puis il écrit Les girafes pour Bourvil, dans un registre plutôt inattendu.

Mais sa seconde découverte artistique rentre dans les annales de la chanson. En 1966, il rencontre Véronique Sanson et devient son compagnon-compositeur. Leur liaison durera jusqu’en 1972.

Touche à tout un peu paresseux (selon les dires de France Gall), Michel ne sortira son premier album qu’en 1971, soit huit ans après son premier 45 tours. Puzzle, sorti chez Pathé, ne rencontre pas le succès escompté. Le chanteur quitte la maison de disques et rentre en 1972 chez WEA en tant que directeur artistique.

Sanson (et Berger)

Cette même année sort Amoureuse, le magnifique premier album de Véronique Sanson, entièrement réalisé par Michel Berger. Besoin de personne, le premier extrait du disque, est encore aujourd’hui l’un des plus grands succès de la chanteuse.

Alors que le couple prépare la sortie du deuxième album de Véronique, cette dernière quitte Michel sans raison apparente, le laissant dans le désespoir. Tout comme lors du départ de son père, le chanteur se réfugie dans la musique et publie, en 1973, Coeur brisé, un album au titre significatif.

Il lui faut maintenant compter sans Véronique. Il choisit alors d’exprimer son talent par la bouche d’une grande chanteuse des années yé-yé: Françoise Hardy.

Celle-ci, charmée par les chansons de Michel, et désireuse de casser son image d’adolescente, se fait écrire en 1973 Message personnel, album dont le titre phare est aujourd’hui un standard de la chanson française. Sans conteste, tout ce que touche Berger est d’or.

France Gall

Et une jeune chanteuse déjà célèbre, compagne de Julien Clerc, va profiter du talent du compositeur. France Gall quitte tout pour lui en 1974. Le couple Berger-Gall naît à cette époque et ne prendra fin qu’à la mort du chanteur.

C’est le début d’une longue collaboration sentimentale et professionnelle dont le premier fruit est un énorme succès: La déclaration sort en 1975 et présente au public une France Gall transformée, très loin de la jeune fille qui remporta l’Eurovision en mars 1965 avec le titre de Serge Gainsbourg Poupée de cire, poupée de son.

Cette femme, plus mûre, devient l’épouse de Michel le 22 juin 1976, à Paris. Le couple s’installe à Rueil Malmaison, près de la capitale, et les deux artistes continuent leur carrière respective.

Starmania

Mais le plus grand succès de la fin de ces années 1970 n’est pas un album de Michel ni de France. Il s’agit incontestablement de l’opéra rock Starmania, écrit par Berger et Plamondon, et dans lequel figurent Balavoine, Gall, Dufresne, Fabienne Thibeault, Dubois, etc.

Vingt-cinq ans après sa sortie en 1978, cette comédie musicale, adaptée en anglais en 1992 avec Cindy Lauper, Céline Dion, Tom Jones et Peter Kingsberry, est un succès planétaire.

La même année, en 1978, Pauline, le premier enfant du couple naît et illumine cette famille exemplaire et discrète. Raphaël suivra en avril 1981, apportant au couple une harmonie parfaite.

Perfection

Les années passent et les succès s’enchaînent. Ceux de France (Donner pour donner avec Elton John, Tout pour la musique, Résiste, …) mais aussi ceux de Michel (La groupie du pianiste, Celui qui chante, Quelques mots d’amour, …).

Après une expérience scénique réussie en 1980, Michel écrit pour le cinéma (Tout feu tout flamme) et part en tournée, fidèle à son précepte de tout essayer (BO de film, comédie musicale, composition, chant, tournées, …).

De plus, les voyages qu’il entreprend alors sur les continents asiatiques et américains lui donnent le goût de s’ouvrir aux autres. Ainsi se lance-t-il avec son épouse dès 1985 dans l’aide humanitaire. Aidés par leur ami Balavoine, les deux chanteurs soutiennent Action école, association destinée à apporter un appui financier au développement de l’éducation en Afrique.

Afrique

Totalement investis dans cette aventure, et suite au décès de leur ami Balavoine en janvier 1986 dans un accident d’hélicoptère, Berger et Gall tombent en admiration devant ce continent meurtri.

Outre l’aide financière et humanitaire qu’ils apportent, ils tirent de cette expérience un album pour France: Babacar. Le couple achète de plus une maison à Dakar au Sénégal, maison dans laquelle France s’abrite encore souvent aujourd’hui.

Après cette aventure africaine, Michel élargit son répertoire d’interprète en écrivant pour le plus populaire des chanteurs français: Johnny Hallyday. Et quel album ! Rock and roll attitude est un des albums les plus accomplis de Johnny qui, grâce à cette cure de jouvence, conquiert un public de plus en plus jeune.

L’éternité

Chaque composition de Berger est attendue avec impatience par un public fidèle, quel que soit l’interprète: France Gall, Johnny ou lui-même. Il en va de même pour la reprise de Starmania en 1989 et sa nouvelle comédie musicale en 1990, La légende de Jimmy, hommage à James Dean interprété entre autres par Diane Tell.

Après avoir perdu son frère Bernard en 1981, c’est au tour de son père Jean de décéder en ce début d’année 1992. Ce choc affecte beaucoup Michel, qui voit disparaître un à un ceux qu’il aime.

S’il trouve, comme d’habitude, le réconfort dans le travail et sort, la même année, l’album Double jeu, premier album chanté en commun avec France, le destin en décide autrement. En vacances dans sa propriété du Var, à Ramatuelle, Michel Berger est victime d’un infarctus le 3 août 1992. A 44 ans, il laisse une femme, deux enfants et des millions de fans à travers le monde.

Encore aujourd’hui, au travers des dizaines de tubes qu’il a écrits, Michel Berger continue de bercer notre vie. De La déclaration à Quelque chose de Tennessee, en passant par La groupie du pianiste, Le paradis blanc, Évidemment, Cézanne peint ou Message personnel, le répertoire de Michel Berger est l’un des plus populaires et des plus appréciés des vingt dernières années.

Un artiste de valeur que ses pairs s’appliquent, respectueusement, à rendre éternel en chantant ses chansons.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Michel Berger

Albums

2002 Pour me comprendre
1994 Celui qui chante – Best Of
1992 Double Jeu (avec France Gall)
1990 Ca ne tient pas debout
1986 Michel Berger au Zénith
1985 Différences
1983 Voyou
1981 Beaurivage
1980 Beauséjour
1976 Mon piano danse
1975 Que l’amour est bizarre
1974 Chansons pour une fan
1973 Michel Berger

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]
[/cherry_col]

[/cherry_row]

Espion le EP

Espion le EPEspion le EP

DJ Mehdi

Album CD – 2000 – Espionnage

Liste des titres

:

Espionnage Sound System (Dj Mehdi & Dj Feadz)
Ulysse (The Cambridge Circus)
On s’habitue (Rocé)
Pop Song 1 (Dany Dan)
Naja (Dj Mehdi & Zdar)
T’inquiète… (Karlito)
Camille Groult Starr (113 & Boom Bass)
Si tu savais (Manu Key)
Pop Song 2 (Dany Dan)
Spanish Harlem (The Cambridge Circus)
Despee ’98 (Rohff)