Mois : mars 2002

Natasha St-Pier : A chacun son histoire (Canada)








A chacun son histoire (Canada)
Natasha St-Pier
Album CD – 2000 – Guy Cloutier Communications

Liste des titres

:
A chacun son histoire
Et la fille danse
Près d’une autre
Tu m’envoles
Toi et moi
Dans mes nuits
Le vent
Tu n’es plus dans ma tête
Je t’aime encore
Laisse-moi tout rêver
Si jamais

Natasha St-Pier : Emergence








Emergence
Natasha St-Pier
Album CD – 1996 – Guy Cloutier Communications

Liste des titres

:
Sans le savoir
Il ne sait pas
Les magiciens
Pourquoi tu m’aimes
J’ai cru trouver l’amour
Moutian
Le parcours du coeur
Porté par la vague
Friends
Le monde à refaire
Repose ton âme

Hélène Segara

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »208″]




Biographie de Helene Segara

Hélène SegaraDécouverte par le frère producteur de Dalida, Orlando, Hélène Segara fut avant tout la belle Esmeralda de la très célèbre comédie musicale Notre Dame de Paris, qui révéla également Garou et Bruno Pelletier.

Jeune varoise à la voix superbe et cristalline, Hélène vole depuis quelques années déjà de ses propres ailes, et est parvenue, avec beaucoup de talent et de travail, à s’imposer comme une chanteuse à part entière.

Après avoir rempli l’Olympia durant l’année 2001, cette femme romantique et mère de famille laisse deviner une longue carrière faite de succès populaire.

Une fille du Sud

Née d’un père d’origine italienne et d’une mère d’origine arménienne, la jeune Hélène et sa soeur Magali sont élevées à Six-Fours-Les-Plages, dans le sud-est de la France, jusqu’au divorce de leurs parents, en 1979. Les deux soeurs s’installent alors chez leur mère.

Enfant, Hélène a déjà la passion du chant, passion que soutiennent fort heureusement ses grands-parents. Grâce à ce tendre grand-père, Hélène développe son talent. A onze ans, elle gagne son premier concours de chant. Sa voix impressionne déjà les membres du jury et tout le monde s’accorde pour prédire à la jeune fille un avenir artistique brillant.

Le métier dans la peau

Hélène porte cette certitude en elle. A quatorze ans, elle quitte sa mère, très réfractaire à la carrière de chanteuse qu’envisage sa fille, pour rejoindre son père. Ce dernier encourage au contraire sa fille: Hélène abandonne les études et se lance pleinement dans le métier.

Elle écume, durant des années, tous les cabarets et les boîtes de la région. A son répertoire, des centaines de tubes empruntés à la chanson internationale: de Françis Cabrel à Whitney Houston, la belle varoise intègre à son tour de chant de magnifiques chansons qui mettent en valeur son timbre si cristallin. L’expérience et les années aboutiront à la sortie d’un premier 45 tours en 1993: Loin. Mais le succès n’est pas au rendez-vous.

Paris

Accompagnée de son fils Rafaël, né le 1er février 1990, Hélène décide de tenter l’aventure à Paris. C’est là, assurément, qu’il faut être pour percer dans la chanson. Et le hasard, après une longue période de vaches maigres, mettra sur sa route en 1996 un certain Orlando, le frère de Dalida, producteur et découvreur de talents.

Séduit par la voix d’Hélène, ce dernier lui fait enregistrer Je vous aime adieu. Ce disque, le second en fait pour Hélène Segara, est un véritable tube. Après une première télé chez Pascal Sevran et sa célèbre Chance aux chansons, le public découvre cette jeune femme timide et discrète dont la voix extraordinaire séduit.

Avant que ne sorte son premier album, Coeur de verre, un nouveau titre va envahir les ondes et les télévisions: Vivo per lei, chanté en duo avec le ténor Andrea Bocelli est un titre d’une grande charge émotive, dans lequel les voix des deux artistes s’entremêlent avec une grande sensualité.

Notre Dame de Paris

Coeur de verre n’a pas autant de succès que les deux singles qui l’ont précédé. Cependant, Hélène a mis un pied dans le monde de la chanson et elle y semble à l’aise, tant le soutien d’Orlando lui est précieux et solide.

De plus, une expérience inédite va bouleverser la carrière naissante de la chanteuse. Elle décroche le rôle d’Esmeralda, à la place de la chanteuse israélienne Noa, dans le spectacle de Luc Plamondon et de Richard Cocciante: Notre Dame de Paris.

Cette comédie musicale est l’une des plus grosses ventes des années 1997-1998. Elle mettra en lumière de nombreux artistes, inconnus ou méconnus: Garou, Julie Zenatti, Patrick Fiori, Daniel Lavoie, Bruno Pelletier, …

Pour Hélène, le tremplin est extraordinaire. Forte de cette expérience de scène, elle s’enrichit de nouveaux contacts professionnels et profite d’une notoriété inédite. Plus rien ne semble l’arrêter dans l’accomplissement de son rêve.

Nouvel album

Sauf peut-être le drame qui a failli la toucher un soir de Notre Dame… Alors que la comédie musicale est à son apogée, Hélène perd subitement sa voix, victime d’un kyste hémorragique aux cordes vocales. Après une intervention chirurgicale et une longue rééducation, elle parvient à retrouver l’usage de sa voix hors du commun.

Au nom d’une femme, son deuxième album, sort en janvier 2000 et confirme le talent d’interprète d’Hélène et l’amour que lui porte son public. De nombreux prix couronnent cet album (Victoires de la Musique, NRJ Music Awards, …) dont les singles se vendent par centaines de milliers. Elle, tu l’aimes, Tu vas me quitter ou encore Parlez-moi de vous sont des grands succès.

Fin 2001, Hélène s’offre le luxe, pour son troisième album, de sortir un Live à l’Olympia.

Altruiste lorsqu’on la retrouve sur la scène des Enfoirés avec les Goldman, Lama, Lavoine, et autre Le Forestier, intime et discrète quand elle parle de son fils et d’amour, émouvante et séductrice quand elle chante, Hélène Segara s’impose, à trente ans, comme l’une des valeurs sûres de la chanson française de ce début de XXIe siècle.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Helene Segara


Albums
2016 : Amaretti
2014 : Tout commence aujourd’hui
2013 : Et si tu n’existais pas (duos virtuels avec Joe Dassin)
2011 Parmi La Foule
2008 Mon pays c’est la terre
2006 Quand L’eternité
2003 Humaine
2002 Hélène
2000 Au Nom D’Une Femme
1996 Coeur De Verre




[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Shakira : Peligro

Peligro

Shakira

Album CD – 1993 – Sony Music

Liste des titres

:

Eres
Ultimo momento
Tu serás la historia de mi vida
Peligro
Quince años
Brujería
Eterno amor.
Controlas mi destino.
Este amor es lo más bello del mundo
1968

Shakira : Magia


Magia

Shakira

Album CD – 1991 – Sony Music

Liste des titres

:

Sueños
Esta noche voy contigo
Lejos de tu amor
Magia
Cuentas conmigo
Cazador de amor
Necesito de tí
Las Gafas oscuras

The Cure

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


Biographie de The Cure

cure1Né en pleine vague punk, à la fin des années 70, The Cure mène depuis un quart de siècle une carrière hors du commun.

Le groupe anglais, dirigé par le charismatique Robert Smith, a imposé des tubes incontournables: Killing An Arab, A Forest, The Hanging Garden, Lullaby, 10.15 Saturday Night, Close To Me, Just Like Heaven…

Si la « bande à Smith » a beaucoup évolué au gré des décennies et des séparations, elle continue de rassembler les fans de toutes origines et de toutes générations. Une longévité exemplaire, à l’image de U2 et autre Depeche Mode. Tout comme eux, The Cure est emblématique de la musique anglo-saxonne de la fin du 20e siècle.

Crawley, Sussex, 1976

C’est dans la petite ville anglaise de Crawley, dans le Sussex, que cinq amis de lycée créent le groupe Malice. Rapidement, sous l’impulsion du leader Robert Smith, le groupe fait la tournée des petites salles de concert de la ville.

Réduit à trois membres, Malice devient The Cure et parvient à susciter l’intérêt d’une petite maison de disques allemande: Hansa Records. Mais les jeunes musiciens, en désaccord commercial et artistique avec leur employeur, coupent les ponts.

Cette expérience agit cependant comme un détonateur. Les Cure savent désormais qu’ils ont les moyens d’étonner les producteurs. C’est un découvreur de talents de chez Polydor qui leur tendra la main. Chris Parry tombe sous le charme de 10.15 Saturday Night et signe The Cure sous le label Fiction Records en 1979.

Three imaginary boys…

…premier album des trois amis sort la même année. C’est un exercice de style étrange, entre punk et rockabilly, mais dont certains titres portent déjà la griffe The Cure (Boys Don’t Cry).

Plus sombre mais aussi plus proche de l’univers de Robert Smith, Seventeen Seconds, le deuxième album du groupe sort en 1980 et est marqué par le magnifique A Forest.

Au gré des remaniements (au fil des années, de nombreux musiciens rejoindront ou quitteront la formation initiale), les Anglais s’imposent comme l’un des fers de lance de la new wave/cold wave.

Faith, puis Pornography, aux ambiances angoissées et sombres, servent de thérapie à Robert Smith et façonnent l’image des Cure: cheveux hirsutes, rouge à lèvres, maquillage dégoulinants et tenues sombres.

Mal dans leur peau, faisant écho aux angoisses de leur époque, et en phase avec le mouvement new wave (Joy Division, Christian Death, The Smiths, etc.), The Cure amorce cependant en 1984 un virage à 180 degrés.

Changement

Let’s Go To Bed, The Walk, et surtout The Lovecats, en hommage aux Aristochats de Walt Disney, marquent un changement radical de style. Le groupe propose désormais un mélange de jazz et de rock, sur fond de synthétiseurs.

The Top, sorti en 1985, représente bien cette nouvelle coloration du son Smith. Les Cure sont maintenant des stars internationales. Musique et look forment un ensemble unique, facilement reconnaissable.

En France, alors que Robert Smith et sa bande restaient jusqu’alors marginalisés, la sortie de The Head On The Door en 1986 les rend extrêmement populaires. Les singles In Between Days et surtout Close To Me (dont le clip désormais célèbre les représente enfermés dans des armoires et projetés du haut d’une falaise) lancent la « Curemania » dans l’Hexagone.

Robert Smith rend bien aux français l’amour qu’ils lui portent. Il donne de nombreux concerts dans ce pays et alors qu’il publie en 1986 Live in Orange en vidéo, il enregistre à Miraval le somptueux Kiss Me Kiss Me Kiss Me en 1987.

Embrasse-moi

Extrêmement prolixe, Robert Smith a écrit une trentaine de titres pour ce qui ne devait être qu’un simple album. Finalement, 17 titres seront retenus et enregistrés pour le double Kiss me… Les morceaux de l’album prouvent encore une fois la richesse créatrice de Robert Smith.

Lui et ses acolytes sont au sommet de leur gloire et de leur talent. Disintegration en 1989, dont les extraits Lullaby et Plainsong ne sont pas sans rappeler la mélancolie des Pornography ou autre Faith, atteste de ce succès.

Mais les tournées mondiales du groupe ont des conséquences dramatiques. Epuisés par les promos et les concerts, et déçus par les nombreux remaniements au sein du groupe, Robert Smith et ses amis annoncent leur séparation en 1989. Crise passagère ou décision irrévocable ?

L’histoire continue

Mais la passion de la musique l’emporte sur la fatigue et la lassitude. The Cure s’accorde quelques temps de recul, et en profite pour offrir aux fans vidéos et remixes inédits (dont le controversé Mixed Up).

Le véritable retour en studio aura lieu en 1992 pour la sortie de l’album Wish, que d’aucuns considèrent comme le plus accompli du groupe.

Mais le retour musical des anglais est assombri par une sombre histoire de procès: Lol, ami et membre du groupe depuis toujours, le quitte en intentant un procès à Robert Smith pour des histoires de gros sous.

Conséquence néfaste: The Cure en est réduit à trois membres et le malaise sonne le glas médiatique des auteurs de Charlotte Sometimes. Peu à peu, les Cure se font moins présents sur scène et dans les bacs des disquaires.

En 1996, ils reviennent avec Wild Mood Swings, mais cet album ne trompe personne, et surtout pas les fans inconditionnels de la troupe. Robert Smith semble à nouveau épuisé par les années et les tournées.

Une compilation, Galore, en 1997, cherche à effacer l’échec cuisant de Wild Mood Swings en remettant au goût du jour quelques grands tubes des Cure. Si Bloodflowers et The Greatest Hits (2001) permettent au groupe de passer le cap du XXIe siècle, The Cure n’a plus la notoriété qu’il obtint à la fin des années 80.

Résistant au passage du temps malgré les départs incessants de ses musiciens, The Cure reste aujourd’hui l’un des groupes les plus novateurs de la musique anglo-saxonne. Grâce notamment à son leader, Robert Smith, et à sa personnalité torturée et mélancolique, The Cure demeure associé à des tubes planétaires: de Killing An Arab à Plainsong, en passant par A Forest, Lovecats, Never Enough ou Close To Me.

Affaibli sur le plan artistique et physique, mais fort des ses presque 30 millions d’albums vendus, The Cure survit au changement de millénaire et continue de fédérer des millions de fans à travers le monde à chacun de ses albums.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de The Cure

Albums
2008 4:13 Dream
2004 The Cure
2001 Cure Greatest Hits
2000 Bloodflowers
1997 Galore
1996 Wild Mood Swings
1993 Paris
1993 Show
1992 Wish
1991 Entreat
1990 Mixed Up
1989 Disintegration
1987 Kiss Me Kiss Me Kiss Me
1986 Standing on a Beach
1985 The Head On The Door
1984 The Top
1983 Japanese Whispers
1983 Boys Don’t Cry
1982 Pornography
1981 Faith
1980 Seventeen Seconds
1979 Three Imaginary Boys

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Gérald de Palmas

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »184″]



Biographie de Gerald de Palmas

de-palmas

Révélé en 1994 par le tube Sur la route, Gérald De Palmas continue de nous ravir avec un style original, entre blues et rock. Sa voix chaleureuse et sa guitare acoustique sont autant d’atouts pour cet homme discret et talentueux dont le dernier album, Marcher dans le sable, confirme le talent.

Les îles

Né à Saint Denis de la Réunion, en plein océan indien, le 14 octobre 1967, Gérald grandit tranquillement, entouré de sa soeur Catherine et de ses parents, d’origine bretonne et réunionnaise.

Lorsqu’il a dix ans, la famille quitte la Réunion pour s’installer à la métropole, à Aix-en-Provence. Nous sommes en 1977, en pleine effervescence musicale: punk, ska, reggae et new wave se métissent et bercent l’adolescence de Gérald, plutôt orienté vers le ska.

Il se lance alors avec passion dans la guitare et la basse. Ses études s’en ressentent, mais s’il échoue au baccalauréat, il devient en revanche un guitariste doué.

Premier groupe: Max et les Valentins

Avec deux amis, Edith et Jean-Louis, il fonde Max et les Valentins. Le jeune groupe joue beaucoup sur scène et enregistre même quelques 45 tours. Alors que le trio rencontre Étienne Daho qui les prend sous son aile, Gérald décide de mener une carrière solo.

Il se fait désormais appeler De Palmas, du nom de jeune fille de sa mère et quitte la Provence pour Paris en 1988. Le trio Max et les Valentins, devenu Les Valentins connaîtra un succès durable. Quant à Gérald, la gloire attendra. On le voit alors beaucoup dans les studios d’enregistrement, prêtant son talent sur les disques des autres. Il faut attendre 1994 pour que l’on parle enfin de lui.

Sur la route…

C’est en effet cette année-là que ce fan de Robert Palmer et de Stevie Wonder écrit et enregistre son premier album: La dernière année. Le succès de son premier extrait, Sur la route, est phénoménal.

Gérald devient soudain très médiatique. Il enchaîne les télés, les radios, et les concerts, notamment en première partie du groupe Texas, groupe dont il se sent très proche musicalement. Une Victoire de la Musique la même année confirme l’engouement du public et de la profession pour le jeune chanteur.

Le silence

De Palmas ne parvient cependant pas à rester au sommet de la vague. Eloigné de la scène pour se consacrer à sa famille (il se marie et devient papa d’un petit Victor en février 1996), le chanteur tombe aussi en panne d’inspiration.

Son deuxième album, Les lois de la nature, ne sort qu’en 1997 et ne profite pas de la médiatisation qui suivit la sortie de Sur la route. Cet album passe d’ailleurs inaperçu.

Mais si le succès le fuit un peu, rien n’empêche le chanteur d’être sollicité par la profession. Ainsi participe-t-il dès 1996 à des oeuvres humanitaires avec Les Enfoirés. Ensemble, Solidays, (organisme luttant contre le SIDA) et les Enfoirés sont autant de liens entre Gérald et un public attentif à sa musique.

Le salut

Le salut viendra d’ailleurs, d’un certain Jean-Jacques Goldman… C’est en effet le faiseur de tubes JJG, qui, à la demande de Gérald, écrit J’en rêve encore. Encouragé par ce superbe titre, et motivé par Le Forestier (il écrit Tomber pour Gérald), De Palmas reprend espoir et se lance dans le travail.

Le résultat est superbe: Marcher dans le sable, troisième album sorti fin 2000, le pousse à nouveau au sommet des ventes de disques. De promos en tournées, de la France au Québec, De Palmas récolte les fruits d’une longue attente et d’un travail passionné.

Frôlant le million d’exemplaires vendus, Marcher dans le sable est élu meilleur album francophone aux derniers NRJ Music Awards de janvier 2002. La grande Céline Dion enregistre même une version personnelle de Tomber qui paraît sur son dernier album en mars 2002.

A trente cinq ans, Gérald De Palmas est encore l’homme d’un tube, Sur la route. Mais les années jouent en sa faveur et chaque extrait de son dernier album (J’en rêve encore, Tomber, Je n’ai qu’une seule vie, …) laissent présager un avenir radieux.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Gerald de Palmas

Albums
2016 La beauté du geste
2013 De Palmas
2009 Sortir
2004 Un homme sans racine
2003 Live 2002
2001 Marcher dans le sable
1997 Les lois de la nature
1990 La dernière année




[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]
[/cherry_col]

[/cherry_row]

Nick Cave

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »185″]

Biographie de Nick Cave

nick-caveNick Cave est un chanteur, compositeur et pianiste australien né Nicholas Edward Cave le 22 septembre 1957 à Warracknabeal. Personnage atypique et charismatique, Nick Cave s’est imposé comme un des tout grands de la scène rock internationale. Après une période avec le groupe The Birthday Party, il s’est illustré sous son propre nom dès 1984, accompagné des Cavemen, transformés ensuite en Bad Seeds. Son style, caractérisé par la noirceur et la poésie des textes, la richesse des personnages inventés, les touches de dérision et cette voix de crooner dépressif, reste tout bonnement inimitable.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Nick Cave

Albums
2016 Skeleton Tree
2013 Push The Sky Away
2008 Dig, Lazarus, Dig!!!
2004 Abattoir Blues/The Lyre of Orpheus (2 CD)
2003 Nocturama
2001 No More Shall We Part
1997 The Boatman’s Call
1996 Murder Ballads
1994 Let Love In
1992 Henry’s Dream
1990 The Good Son
1988 Tender Prey
1986 Your Funeral… My Trial
1986 Kicking Against the Pricks
1985 The First Born is Dead
1984 From Her To Eternity

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]