Mois : octobre 2004

Usher

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


Biographie de Usher

usherUn gamin d’origine modeste qui devient, à quatorze ans, une des stars les plus convoitées du R&B ? Les États-Unis d’Amérique sont riches de ces petites histoires qui font rêver. C’est ce qui est arrivé au jeune Usher, coqueluche de la musique américaine, et protégé du grand Diddy.

Il a sorti cette année son « déjà » quatrième album, qui s’est vendu par millions d’exemplaires et dont il a co-écrit la majorité des titres. Avec une voix superbe et autant d’ambition, il est fort à parier que le jeune Usher va longtemps hanter les palmarès internationaux.

Star Search

De son véritable nom Raymond Terry Usher IV, Usher est né le 14 octobre 1978 à Chattanooga dans le Tennessee, où il a passé les premières années de sa vie. C’est là, dans le choeur de l’église baptiste de St Elmo, qu’il fait ses premières armes. Puis il déménage vers la fin de l’année 93 à Atlanta avec sa mère, Jonetta Patton, qui est aujourd’hui son manager, et son jeune frère James, né en 1990. Le talent artistique du jeune homme s’y développe.

Il continue à chanter dans les églises, au sein d’une chorale gospel, et s’enflamme pour la breakdance. Passionné par le chant et la danse, il participe à l’émission télévisée Star Search, l’équivalent de nos émissions francophones Graines de Star ou À la Recherche de la Nouvelle Star.

Puff Daddy

Il n’a que quatorze ans mais ça n’a pas d’importance. Son talent explose et La Face Records lui propose d’emblée un contrat pour l’enregistrement de son premier album. Coup de pouce supplémentaire: l’album, sobrement intitulé Usher et paru en 1994, est coproduit par le grand Puff Daddy, tombé sous le charme musical du gamin.

Premier album, premiers succès, qui le font remarquer par le public et la profession. Si bien que Coca-Cola l’embauche pour un de ses spots publicitaires. Le rêve continue.

My Way

En 1995, il enregistre un duo avec la chanteuse américaine Monica, puis se produit lors des Jeux Olympiques 1996, devant des millions de téléspectateurs. Il n’a que 17 ans, et est déjà une star du R&B. Avec son deuxième album My Way, Usher s’exporte dans le monde entier. Grâce à ses tubes You Make Me Wanna, et Nice and Slow, sa renommée n’est plus seulement nationale, mais mondiale.

Par son talent, sa voix hors-norme, et son physique séduisant, il conquiert un vaste public, qui vient le voir nombreux pendant sa première tournée américaine en 1997. Puff Daddy, encore lui, lui permet de grimper en tête des hit-parades en lui offrant cet extraordinaire duo I Need a Girl.

The Faculty

Petite excursion du côté du grand écran en 1998: Usher tourne dans The Faculty, un film de Robert Rodriguez, aux côtés d’Elijah Wood, futur seigneur des anneaux ! Une participation au film qui lui donnera envie de recommencer en 1999 (She’s All That) et en 2004, puisqu’un projet naît autour du chanteur, pour le tournage d’un film relatant la vie d’un jeune délinquant passionné de chant. On l’annonce également sur le tournage de Ray, film hommage à Ray Charles.

Confessions

Mais pour l’heure, il enchaîne les tubes puis enregistre en août 2001, 8701, son troisième album, jugé plus mature et plus créatif. Il remporte ainsi deux Grammy Awards en 2002.

Puis en 2004, à seulement 25 ans, « Big Ush » publie Confessions, son dernier opus en date, et assoie sa réputation d’artiste de haut niveau. Confessions, numéro 1 des ventes, permet au jeune chanteur de battre tous les records, et de placer trois tubes la même semaine dans le top 10 américain ! L’album se vend à 1 million d’exemplaires en seulement huit jours !

En tout, c’est près de 25 millions d’albums d’Usher qui sont vendus à travers le monde depuis 1994 ! Des chiffres qui ne font pas tourner la tête à « Big Ush », qui reste un brillant artiste, perfectionniste et exigeant.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Usher


Albums
2020: Confessions 2
2018: A
2016 Hard II Love
2012 Looking 4 Myself
2010 Raymond Vs Raymond
2010 Versus
2008 Here I Stand up
2004 Confessions
1999 8701
1999 Live
1997 My Way
1994 Usher

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]
[/cherry_col]

[/cherry_row]

The Stranglers : Norfolk Coast


Norfolk Coast
The Stranglers
Album CD – 2004

Liste des titres

:
Norfolk Coast
Big Thing Coming
Long Black Veil
I’ve Been Wild
Dutch Moon
Lost Control
Into The Fire
Tucker’s Grave
I Don’t Agree
Sanfte Kuss
Mine All Mine

Axelle Red : French Soul

Les clips de Axelle Red : French Soul


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »761″]






French Soul
Axelle Red
Double album CD – 2004 – Virgin

Liste des titres

:
CD1 :
Sensualité
Elle danse seule
Je t’attends
Le monde tourne mal
A tâtons
Rien que d’y penser
Ma prière
A quoi ca sert ?
Rester femme
Ce matin
Parce que c’est toi
Faire des mamours
Bimbo à moi
J’ai jamais dit (je serais ton amie)
Je me fâche
Pas maintenant
Toujours
Manhattan Kaboul

CD2 :
J’ai fait un rêve (soul version)
Je pense à toi (soul version)
Vole (soul version)
Blanche-Neige (soul version)
Ma prière (soul version)
Elle danse seule (soul version)
Faire des mamours (soul version)
Voilà tout ce qu’on peut faire (soul version)
Rester femme (soul version)
People Get Ready (soul version)

Sia : Colour the Small One

colour-the-small-one_cover_s200
Colour the Small One

Sia

Album CD – 2004

Liste des titres

:
Rewrite
Sunday
Breathe Me
The Bully
Sweet Potato
Don’t Bring Me Down
Natale’s Song
Moon
The Church Of What’s Happening Now
Numb
Where I Belong

Gerald de Palmas : Live 2002 Gérald de Palmas


Live 2002

Gérald de Palmas

Double album CD – 2002 – Polydor

Liste des titres

:

CD1 :

Elle s’ennuie
Vérité
Rien à faire ensemble
Sans recours
Tellement
Regarde-moi bien en face
Tu finiras toute seule
Comme ça
Tomber
Les lois de la nature

CD2 :

Le gouffre
Mary Jane
Sur la route
Déjà
Si tu veux
Une seule vie
J’en rêve encore
Trop tard

Alizée : En concert







Alizee_album_enconcert_france
En concert
Alizée
Album CD – 2004 – Polydor

Liste des titres

:
Intralizée
L’alizé
Hey ! Amigo !
Toc de mac
J’en ai marre
Lui ou toi
Gourmandises
Mon maquis
J.B.G.
Moi… Lolita
Amélie m’a dit
Parler tout bas
C’est trop tard
Youpidou
Tempête
A contre-courant

Gerald de Palmas : Un homme sans racines


Un homme sans racines

Gérald de Palmas

Album CD – 2004 – Polydor

Liste des titres

:

Plus d’importance
Elle danse seule
Au paradis
Un homme sans racines
Elle habite ici
Dans la cour
Encore une fois
Dans mon rêve
Faire semblant
Je ne tiendrai pas
Silverado

Tryo : De bouches à oreilles








De bouches à oreilles
Tryo
Album CD – 2004 – Yelen Musiques

Liste des titres

:
CD1 Live au Cabaret Sauvage :
Les extrêmes
La révolution
Sortez-les
Plus on en fait
La boîte de jazz
Monsieur Bibendum
Paris
Récréaction
La misère d’en face
Première fois
Désolé pour hier soir
C’est du roots
L’hymne de nos campagnes

CD2 Live à l’Olympia :
Dans les nuages
G8
Con par raison
Co j’ai marre
Awham
Si la vie m’a mis là
Serre-moi
Pour un flirt avec la crise
La main verte
Comme les journées
Yakamonéyé
Pompe Afric
Introduction
Maux de bush

Sonic Youth

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= » Clips & Biographie »]

Les Clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »901″]

Biographie de Sonic Youth


Sonic Youth est un quatuor américain de rock alternatif expérimental formé en 1981. Apparu en pleine explosion de la scène new-yorkaise, Sonic Youth, en constante évolution et surtout en constante exploration du son, a développé un rock très personnel, entre punk et chaos organisé. Complètement en marge de l’industrie musicale, le groupe a pourtant su s’attirer un succès massif, aussi bien critique que public. Son influence sur le rock alternatif du début des années 90 a été maintes fois soulignée.
Les membres fondateurs Thurston Moore (guitare, chant), Kim Gordon (basse, chant, guitare) et Lee Ranaldo (guitare, chant) resteront ensemble pendant la totalité de l’existence du groupe. Durant son existence, le groupe fait l’expérience d’un succès critique et commercial, notamment en signant sur la major DGC Records, en 1990, ou bien en jouant en tête d’affiche du festival Lollapalooza.
En 2011, Ranaldo annonce la séparation du groupe après la séparation du couple Gordon/Moore.
[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Sonic Youth

Albums
2009 : The Eternal
2006 : Rather Ripped
2004 : Sonic Nurse
2002 : Murray Street
2000 : NYC Ghosts and Flowers
1998 : A Thousand Leaves
1995 : Washing Machine
1994 : Experimental Jet Set, Trash and No Star
1992 : Dirty
1990 : Goo
1988 : The Whitey Album (publié sous le nom de Ciccone Youth)
1988 : Daydream Nation
1987 : Sister
1986 : EVOL
1985 : Bad Moon Rising
1983 : Confusion Is Sex
1982 : Sonic Youth

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Cypress Hill

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »156″]

Biographie de Cypress Hill

Cypress Hill est un groupe américain créé en 1988 et originaire de Los Angeles. Cypress Hill n’est plus à présenter, le combo s’est imposé comme une pointure dans le monde du hip-hop. Il s’est fait le champion d’une fusion intelligente alliant rap, rock et metal. Le groupe a souvent vanté les effets du cannabis, c’est d’ailleurs un des éléments qui lui a permis de s’attirer les faveurs du public. Cypress Hill est immédiatement reconnaissable par la qualité de ses productions, tantôt bougeantes, tantôt planantes, souvent sombres, et par la voix nasillarde de B Real.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Cypress Hill

Albums
2006 Greatest Hits From The Bong
2004 Till Death Do Us Part
2001 Stoned Raiders
2000 Live At The Fillmore
2000 Skull & Bones
1999 Los Grandes Éxitos En Español
1998 IV
1996 III : Temples Of Boom
1993 Black Sunday
1991 Cypress Hill

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

The Pretenders

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= » Clips & Biographie »]

Les Clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »902″]

Biographie de The Pretenders


The Pretenders est un groupe pop-rock anglo-américain formé en 1978. C’est après avoir déjà bien roulé sa bosse dans des expériences de groupes plus ou moins abouties que la chanteuse et guitariste Chrissie Hynde assemble les Pretenders. La formation sera promise à un large succès international, alliant mélodies pop imparables, textes d’une rare beauté et charisme de sa chanteuse. Les Pretenders ont marqué deux décennies grâce à une belle série de tubes dont Brass In Pocket (I’m Special), Back On The Chain Gang, Middle Of The Road et Don’t Get Me Wrong.

Chrissie Hynde fonda le groupe avec le bassiste anglais Pete Farndon , le guitariste anglais James Honeyman Scott et le batteur anglais Martin Chambers.

En 1980, Pretenders sortent leur premier album. Il atteint directement la tête des classements du Royaume-Uni de même que la chanson Brass in Pocket qui reste en tête du classement en Angleterre 17 semaines de suite, et atteint la 14e place aux États-Unis.
En 1981, le groupe sort avec le même bonheur son second album intitulé Pretenders II dont les chansons Message Of Love et I Go to Sleep connaîtront un succès mondial.

Mais la vie interne du groupe devient très difficile à cause de la consommation de drogue. Pete Farndon cause des tensions énormes avec les autres membres fin 1981 à cause de son addiction à la cocaïne.
Chrissie Hynde raconte qu’il devenait impossible de travailler avec lui ; son état physique devenait catastrophique.
Le 12 juin 1982, alors que le groupe a terminé sa tournée mondiale deux mois auparavant, Chrissie, Martin et James se retrouvent à Londres pour décider de se séparer de Pete avec qui ils ne peuvent plus travailler. Ils en avertissent l’intéressé.

L’ironie du destin fera que James Honeyman-Scott mourra pendant son sommeil deux jours plus tard, le 14 juin 1982 ; son cœur n’aura pas supporté plus longtemps son accoutumance à la cocaïne.
Moins d’une année plus tard, Pete Farndon décède à son tour. On le retrouve noyé dans sa baignoire après avoir fait une overdose le 14 avril 1983.
Le groupe a été plusieurs fois restructuré après les morts de Honeyman-Scott et Farndon à cause de la drogue,
et seule Chrissie Hynde et Martin Chambers restent dans les membres du groupe d’origine.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de The Pretenders

Albums
2020 : Hate for sale
2016 : Alone
2008 : Break Up the Concrete
2002 : Loose Screw
1999 : ¡Viva El Amor!
1994 : Last of the Independents
1990 : Packed!
1986 : Get Close
1984 : Learning to Crawl
1981 : Pretenders II
1979 : Pretenders

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Jimmy Somerville: Home Again

Home-Again_cover_s200
Home Again

Jimmy Somerville

Album CD – 2004

Liste des titres

Stay
Selfish Days
Home Again
What’s Your Game?
But Not Tonight
Amnesia
Ain’t No Mountain High Enough
I Will Always Be Around
Burn
So Good
Come On
It Still Hurts
Could It Be Love
Under A Lover’s Sky

Bénabar : Live au Grand Rex







Live au Grand Rex
Bénabar
Double album CD – 2004 – Jive Records

Liste des titres

:
CD1 :
Paresseuse
A notre santé
Monospace
Adolescente
Dis-lui oui
L’itinéraire
Le zoo de Vincennes
Porcelaine
Monsieur René
Sac à main
Majorette
Je suis de celles

CD2 :
Les mots d’amour
Vade retro téléphone
La station Mir
Kehul – inédit
Bon anniversaire
Blouse du dentiste (en duo avec Henri Salavador)
Y’a une fille qu’habite chez moi
Quand j’étais chanteur (en duo avec Michel Delpech)
Le slow
Dis quand reviendras-tu ?
La p’tite monnaie
Le vélo… La chanson de Marius

Placebo : Once More With Feeling : Singles 1996-2004

Once More With Feeling : Singles 1996-2004Once More With Feeling : Singles 1996-2004

Placebo

Compilation – 2004 – Elevator Music

Après huit années d’existence, Placebo signe Once More With Feeling, un premier best of retraçant l’essentiel de leur carrière, courte mais sans faille.

Dehors, la chute des feuilles laisse apparaître les cimes de grands pins verts annonciateurs du froid et des fêtes de fin d’année. A cette époque, les premiers flocons sont accompagnés par une avalanche de rééditions et de best of. Parmi ceux-ci, certains tiennent, restent, garantissent fièrement la pérennité de l’artiste. D’autres, par contre, se résument à un ramassis de chansons, gadoue sonore balancée au pied du sapin, comme la neige en somme.

A ce titre, les 19 chansons composant la compilation des singles de Placebo constituent un cadeau idéal, éternel. Inutile de présenter le groupe de Brian Molko. Même l’Inuit vivant paisiblement sur sa banquise a probablement entendu de lointains échos du trio…

Néanmoins, s’il reste l’un ou l’autre inculte en ce bas monde, conseillons lui vivement de se procurer Once More With Feeling, recueil substantiel renfermant les tubes en puissance perpétrés par Placebo entre 1996 et 2004. Mais pour le fan, le collectionneur ou le simple amateur, le plus intéressant reste encore de s’approprier I Do et Twenty Years, deux inédits imparables dont Placebo connaît visiblement la recette.

A bien écouter, la compilation de Placebo se livre en triptyque, trois parties presque perceptibles dès la première écoute. Dans un premier temps, ce sont les singles du premier album éponyme de Placebo qui y passent, suivis de près par les hits du désormais classique Whithout You I’m Nothing. Au hasard, nous citerons Nancy Boy, Pure Morning ou encore You Don’t Care About Us. A chaque fois, on retrouve ces répétitions d’accords incisifs, le ton sombre, désespéré et angoissé de Brian Molko. Et surtout, cette hargne, cette envie de toucher l’adolescent qui sommeille en chacun de nous.

Dans la deuxième partie du triptyque, Placebo est déjà parvenu à ses fins et s’autorise des échappées expérimentales dans les contrées de la pop industrielle avec Black Market Music. Bien que moins accessibles, des chansons comme Taste In Men ou Special K achèvent de convaincre un public tombé en pâmoison devant l’excitante ambiguïté du groupe, son charisme et sa séduisante acuité mélodique.

Nous sommes en 2003, Placebo livre Sleeping With Ghosts, troisième et dernier volet artistique du trio, désormais glorifié à la moindre incartade. Une fois encore, Placebo est au rendez-vous avec des singles implacables et impeccablement produits. The Bitter End ou Special Needs demeurent les meilleurs témoins de l’envergure mondiale de Placebo. En moins d’une décennie, Placebo nous a raconté l’histoire d’un groupe passé radicalement de l’underground au haut de l’affiche. Une belle histoire de sexe, de drogue, de rock ‘n’ roll qui au final se révèle indispensable.

zicactu.com

Liste des titres

:

36 Degrees
Teenage Angst
Nancy Boy
Bruise Pristine
Pure Morning
You Don’t Care About Us
Every You Every Me
Without You I’m Nothing (feat. David Bowie)
Taste in Men
Slave to the Wage
Special K
Black-Eyed
The Bitter End
This Picture
Special Needs
English Summer Rain
Protège-moi
I Do
20 Years

Bernard Lavilliers : Carnets de bord








Carnets de bord
Bernard Lavilliers
Album CD – 2004 – Barclay

Liste des titres

:
Voyageur
Elle chante (en duo avec Cesaria Evora)
L’été
Guitar song
Etat des lieux
Silences
Question de peau (en duo avec Tiken Jah Fakoli)
La mort du Che
Messageries maritimes
Brooklyn
Marin

Celine Dion : Miracle








Miracle
Céline Dion
Album CD – 2004 – Sony

Liste des titres

:
Miracle
Brahm’s Lullaby
If I Could
Sleep Tight
What A Wonderful World
My Precious One
A Mother’s Prayer
The First Time Ever I Saw Your Face
Baby Close Your Eyes
Come To Me
Le loup, la biche et le chevalier
Je lui dirai
Beautiful Boy
In Some Small Way

Sum 41: Chuck


Chuck

Sum 41

Album CD – 2004 – Mercury

Liste des titres

:
Intro
No Reason
We’Re All To Blame
Angels With Dirty Faces
Some Say
The Bitter End
Open Your Eyes
Slipping Away
I’m Not The One
Welcome To Hell
Pieces
There’s No Solution
88
Bonus Track

Massive Attack : Danny The Dog (B.O. de film)








Danny The Dog (B.O. de film)
Massive Attack
Album CD – 2004 – Virgin

Liste des titres

:
Musique du film de Louis Leterrier :
Opening Title
Atta’ Boy
P Is For Piano
Simple Rules
Polaroid Girl
Sam
One Thought At A Time
Confused Images
Red Light Means Go
Collar Stays On
You’ve Never Had A Dream
Right Way To Hold A Spoon
Everybody’s Got A Family
Two Rocks And A Cup Of Water
Sweet Is Good
Montage
Everything About You Is New
The Dog Obeys
Danny The Dog
I Am Home
The Academy

Chimène Badi : Dis moi que tu m’aimes








Dis moi que tu m’aimes
Chimène Badi
Album CD – 2004 – AZ

Liste des titres

:
Je ne sais pas son nom
Le mot fin
Je ne cherche pas
Je viens du sud
On a les amours qu’on mérite
Je sais
Pardonner
Dis-moi que tu m’aimes
Retomber amoureux
Le jour d’après
Tout contre toi
J’ai tout oublié
Je n’attends rien de lui
Comme un appel
J’aurais préféré

Lorie : Week End tour (+dvd)


Week End tour (+dvd)

Lorie

Album CD – 2004 – Sony France

Liste des titres

:

Intro
Sur la scène
La positive attitude
Toute seule
J’ai besoin d’amour
C’est plus fort que moi
En regardant la mer
Medley
Baggy bandana et poésie
Ensorcelée
Si tu revenais
Ma bonne étoile
Les ventres ronds
Week-end
Sur un air latino
Au-delà des frontières

DVD :

Ensorcelée (clip)
Ensorcelée (making of)
C’est plus fort que moi (live + clip)
Week-end live tour (making of)

Jeanne Mas

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= » Clips & Biographie »]

Les Clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »1057″]

Biographie de Jeanne Mas


Jeanne Mas est une chanteuse française née en Espagne le 28 février 1958. Son premier album et le tube Johnny, Johnny la révèle au public français. Le nouveau carton que sera En rouge et noir confirme sa place au firmament. Mais peu à peu, le public se désintéresse de la chanteuse-punkette et le succès n’est plus au rendez-vous. Ses projets suivants, toujours plus extravagants, et ses tentatives de retour fréquentes ne susciteront plus vraiment un grand intérêt.
Jeanne Mas a enregistré une vingtaine d’albums.
En mai 2019, l’artiste publie sa première biographie officielle « Réminiscences » chez Flammarion, un Best Of 3CD (Warner Music) ainsi qu’un nouvel album de reprises intitulé « Goodbye, je reviendrai ». Elle est également l’invitée exceptionnelle du spectacle Stars 80 au Stade de France le 18 mai 2019 et au Groupama Stadium de Lyon le 1er juin 2019.
Pour la 4e fois de sa carrière, Jeanne Mas retrouvera la scène de l’Olympia les 20 et 21 novembre 2020 avant une tournée de 10 dates en France et en Belgique si les mesures COVID19 le permette.
Elle a participée aux 2 films « Star 80″ de de Thomas Langmann.
[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Jeanne Mas

Albums
2020 Love
2019 Goodbye, je reviendrai
2017 PH
2014 H2-EAU
2012 Made in France
2011 Bleu citron
2010 Divas Wanted
2009 7 nights (sous le pseudonyme LaBlonde)
2008 Be West
2006 The Missing Flowers
2003 Les Amants de Castille
2001 Je vous aime ainsi
2000 Désir d’insolence
1996 Jeanne Mas et les Égoïstes
1992 Au nom des rois
1990 L’Art des femmes
1989 Les Crises de l’âme
1987 Jeanne Mas en concert
1986 Femmes d’aujourd’hui
1985 Jeanne Mas

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Status Quo

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »475″]

Biographie de Status Quo

Status QuoStatus Quo est un quatuor hard rock anglais formé en 1967. Mariage surprenant et efficace de blues, pop, rock et musiques traditionnelles d’origine celtique, le style de Status Quo a rencontré un succès phénoménal.

Depuis ses débuts, le groupe est parvenu à faire entrer plus de 50 titres dans les « charts » britanniques et a vendu plus de 130 millions d’albums. Auteur de come-back en série, Status Quo, bien qu’ayant perdu des plumes de sa belle parure, rencontre toujours un public prêt à venir le (re)voir.

Rick Parfitt le guitariste et chanteur du groupe est décédé à l’âge de 68 ans, le 24 décembre 2016 des suites d’une grave infection.
Le bassiste fondateur de Status Quo Alan Lancaster est décédé à 72 ans le 26/09/2021, il était le bassiste est chanteur du groupe jusqu’en 1985.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Status Quo

Albums
2014 Aquostic
2013 Bula Quo!
2011 Quid Pro Quo
2007 In Search of the Fourth Chord
2005 The Party Ain’t Over Yet
2003 Riffs
2002 Heavy Traffic
2000 Famous in the Last Century
1999 Under the Influence
1996 Status Quo 30th Anniversary Don’t Stop
1994 Thirsty Work
1991 Rock’Til You Drop
1989 Perfect Remedy
1988 Ain’t Complaining
1986 In the Army Now
1983 Back to Back
1982 1+9+8+2
1981 Never Too Late
1980 Just Supposin’
1979 Whatever You Want
1978 If You Can’t Stand the Heat
1977 Rockin’ All Over the World
1976 Blue for You
1975 On the Level
1974 Quo
1973 Hello!
1972 Piledriver
1971 Dog of Two Head
1970 Ma Kelly’s Greasy Spoon
1969 Spare Parts
1968 Picturesque Matchstickable Messages from the Status Quo

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Supertramp

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »144″]

Biographie de Supertramp


Supertramp est un groupe pop anglais formé en 1969, articulé autour des géniaux Rick Davies et Roger Hodgson. Supertramp a cultivé un son gracieux et soigné, très mélodique, riche en guitares et surtout en claviers, jouant sur le duo de voix de ses deux leaders. C’est l’album Crime of the Century, sorti en 74, qui fit vraiment décoller les ventes. Supertramp composa plusieurs dizaines de hits planétaires comme Dreamer, School, Breakfast in America, Give a Little Bit ou encore It’s Raining Again.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Supertramp

Albums
1987 Free As A Bird
1982 Famous Last Words
1979 Breakfast in America
1977 Even In The Quiest Moments
1975 Crisis ? What Crisis ?
1974 Crime Of The Century
1971 Indelibly Stamped

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Tears for Fears

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »139″]

Biographie de Tears for Fears

Tears for FearsTears for Fears est un groupe pop-rock anglais formé au début des années 80. Surfant sur la vague néoromantique, ce duo sortira de l’ombre dès son troisième 45 tours, Mad World, sorti en 82. Le groupe, devenu quatuor, rencontrera son plus gros succès avec l’album Songs From The Big Chair (et son hit Shout). Séparé de son collègue-fondateur en 1993, Roland Orzabal publiera encore deux albums sous le nom de Tears for Fears, mais nettement moins bien accueillis par le public.
En 2004, sont annoncées les retrouvailles d’Orzabal et Smith. Cela se concrétise par la parution, quelques mois plus tard, d’un nouvel album très inspiré intitulé Everybody Loves a Happy Ending.
En 2020 Tears for Fears continue de tourner, pas de nouvel album en vue.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Tears for Fears


Albums
2004 Everybody Loves A Happy Ending
1996 Saturnine Martial & Lunatic
1995 Raoul And The Kings Of Spain
1993 Elemental
1989 The Seeds Of Love
1989 Song from the big chair
1983 The Hurting

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Charlélie Couture : double vue








double vue
Charlélie Couture
Album CD-2004

Liste des titres

Killer Zoom Zoom
Appel à L’aide (les Peurs)
Imbécile Heureux
Gangsters
Ballade En Ruine
Eugène Le Gène
Sers-Toi De Moi
Moit’ Moit’
Estelle A Disparu
Tourne En Rond
Je Meurs D’en Vie
Flying Message Rmx

Matmatah : Rebelote


Rebelote

Matmatah

Album CD – 2001 – La Ouache Production

Liste des titres

:

Boeing down
Quelques sourires
Archimède
Petite mort
Sushi Bar
The Grave Digger
Y’a de la place
Tricard Twins
Crève les yeux
Abonné absent
Out

Matmatah : Archie Kramer


Archie Kramer

Matmatah

Album CD – 2004 – La Ouache Production

Après le succès de La Ouache, l’échec de Rebelote, un album live et une longue pause, Matmatah revient à la charge. Hormis un nouveau batteur (Benoît Fournier), les autres membres sont toujours aussi vaillants et polyvalents. Le bassiste Eric Digaire, Cédric Floc’h et Tristan Nihouarn se partagent chants et guitares.

Baptisé Archie Kramer du nom d’un meurtrier américain de la fin du 19e siècle, ce troisième album studio ne se fige jamais définitivement tant les changements de rythme sont nombreux.

Forte de ses accents majoritairement rock, leur musique assène d’entrée un uppercut ravageur avec l’éclatant Casí El Silencio, proche réminiscence de Noir Désir période Tostaky. D’autres perles étincelantes alimentent l’opus, comme les anglophones Gotta Go Now ou Radio Edit qui ne sont pas sans rappeler les tribulations de Joe Strummer et de ses Mescaleros.

N’oublions toutefois pas les quelques compositions mid-tempo enchâssées dans cet univers rock. Telles la jolie ballade Au conditionnel et sa savoureuse ritournelle ou la complainte La dernière aventure d’Archie Kramer susurrée à la Gainsbourg.

Impossible également de passer sous silence le majestueux Alzheimer, tirade engagée sur fond de western crépusculaire rehaussée par la présence de Curro Savoy, le siffleur attitré d’Ennio Morricone. À vous glacer le sang tant les paroles sont lourdes de sens.

Malheureusement, certaines chansons moins intéressantes garnissent la plaque: Anita et La grande cuisine sonnent creux tandis que Tombé des nues referme le disque doucettement et presque anonymement.

Sans véritable fil conducteur, Archie Kramer offre donc des hauts et des bas. Excepté le déjanté Broke Lover, la faiblesse de la fin donne à l’ensemble un goût de trop peu. Coincé dans le paysage rock français quelque part entre Luke et Tarmac, Matmatah remonte doucement la pente sans toutefois convaincre totalement.

zicactu.com

Liste des titres

:

Casi El Silencio
Gotta Go Now
La dernière aventure d’Archie Kramer
Au conditionnel
Le souvenir
Radio Edit
Il fait beau sur la France
Alzheimer
La grande cuisine
Anita
Broke Lover
Tombé des nues

Matmatah: La Ouache – Edition russe


La Ouache – Edition russe

Matmatah

Album CD – 2001 – La Ouache Production

Liste des titres

:

Anter-ouache / Ouache
Emma
Lambé An Dro
Troglodyte
Kerfautras
Dernière journée en mer
L’apologie
La fille du chat noir
An Den Coz
Derrière ton dos
Les moutons
La complainte de Fanch
Ribette’s
When I get a little bit drunk

Matmatah : Lust For a Live


Lust For a Live

Matmatah

Album CD – 2002 – La Ouache Production

Liste des titres

:
Crève les yeux
Boeing Down
Quelques sourires
Toujours un coin qui me rappelle
Emma
Sushi Bar
Lambé An Dro
Petite mort
When I get a little bit drunk
Derrière ton dos
L’apologie
Out

Matmatah : La Ouache


La Ouache

Matmatah

Album CD – 1998 – La Ouache Production

Liste des titres

:
Anter-ouache / Ouache
Emma
Lambé An Dro
Troglodyte
Kerfautras
Dernière journée en mer
L’apologie
La fille du chat noir
An Den Coz
Derrière ton dos
Les moutons
La complainte de Fanch
Ribette’s