Mois : mai 2007

Bon Jovi : Lost Highway








Lost Highway
Bon Jovi
Album CD – 2007 – Mercury

Liste des titres

:
Lost Highway
Summertime
(You Want To) Make A Memory
Whole Lot of Leaving
We Got It Goin’ On (avec Big & Rich)
Any Other Day
Seat Next To You
Everybody’s Broken
Stranger (avec LeAnn Rimes)
The Last Night
One Step Closer
I Love This Town

The White Stripes: Icky Thump

Icky Thump

The White Stripes

Album CD – 2007 – XL-Recordings

Liste des titres:

Icky Thump
You Don’t Know What Love Is (You Just Do as You’re Told)
300 M.P.H. Torrential Outpour Blues
Conquest
Bone Broke
Prickly Thorn, But Sweetly Worn
St. Andrew (This Battle Is in the Air)
Little Cream Soda
Rag and Bone
I’m Slowly Turning into You
Martyr for My Love for You
Catch Hell Blues
Effect and Cause

Marilyn Manson : Eat Me, Drink Me

Les clips de Marilyn Manson : Eat Me, Drink Me


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »570″]





Marilyn Manson  Eat Me Drink Me
Eat Me, Drink Me
Marilyn Manson
Album CD – 2007 – Interscope Records

Liste des titres

:
If I Was Your Vampire
Putting Holes in Happiness
The Red Carpet Grave
They Said the Hell’s Not Hot
Just a Car Crash Away
Heart-Shaped Glasses (When the Heart Guides the Hand)
Evidence
Are You the Rabbit ?
Mutilation Is the Most Sincere Form of Flattery
You and Me and the Devil Makes 3
Eat Me, Drink Me

Bob Sinclar : Soundz of Freedom







Soundz-Of-Freedom_cover_s200
Soundz of Freedom
Bob Sinclar
Album CD – 2007 – Barclay

Liste des titres

:
Sound Of Freedom – Feat Gary Pine & Dollarman
What I Want – Fireball
Rock This Party (2007 Remix)
Hard – Africanism
Kiss My Eyes – (Cubeguys Remix)
I Feel For You – (Axwell Remix)
Everybody Movin’ Part 1 – (Kurd Maverick & Eddie Thoneick Remix)
Everybody Movin’ Part 2 – (Guy Schreiner Remix)
Ultimate Funk – Feat Big Ali (Tocadisco Remix)
The Beat Goes On – (Mousse T Remix)
Champs Elysées Theme – (Jamie Lewis Remix)
Tribute – Feat. Ron Carroll & M. Robinson
Together – Feat Steve Edwards
Give A Lil Love – (Erik Kupper Remix)

Manu Chao : La Radiolina

La-Radiolina_cover_s200
La Radiolina

Manu Chao

Album CD – 2007

Liste des titres

:

Tristeza Maleza
Politik Kills
Rainin In Paradize
Besoin De La Lune
El Kitapena
Me Llaman Calle
A Cosa
The Bleedin Clown
El Hoyo
Mala Fama
Panik Panik
Otro Mundo
Piccola Radiolina
Y Ahora Que
Mama Cuchara
Siberia
Amalucada Vida

MC Solaar : Chapitre 7

MC Solaar  Chapitre 7
Chapitre 7

MC Solaar

Album CD – 2007 – Up Above

Liste des titres

:

Intro
Carpe diem
Paris samba
Clic clic
Da Vinci Claude
In God we trust
Coup d’oeil dans le métro
Si on t’demande (feat. Bambi Cruz)
Au clair de la lune
Non merci
Sous les palmiers (feat. Black Jack)
Mollah Solaar
L’auberge du bouleau blanc
Ben oui !
Avec les loups
Merci
Impact avec le diable
Outro

Thomas Dutronc : Comme un manouche sans guitare


Comme un manouche sans guitare

Thomas Dutronc

Album CD-2007

Liste des titres

:

J’aime plus Paris
Jeune je ne savais rien
Solitaires
Vesh a no drom
September song
J’suis pas d’ici
N.a.s.d.a.q
Je les veux toutes
Les frites bordel
Le houdon jazz bar
Comme un manouche sans guitare
China boy
Viens dans mon île
Canzone per maria

Gossip : Standing In The Way Of Control








Standing In The Way Of Control
Gossip
Album CD – 2007

Liste des titres

:
Fire with fire
Standing in the way of control
Jealous girls
Coal to diamonds
Eyes open
Your mangled heart
Listen up!
Holy water
Keeping you alive
Dark lines
Standing in the way of control(Le Tiger Mix)

R.Kelly : Double Up


Double Up

R. Kelly

Album CD – 2007 – Jive Records

Liste des titres

:

The Champ
Double Up
Tryin’ To Get A Number
Get Dirty
Leave Your Name
Freaky In The Club
The Zoo
I’m A Flirt Remix
Same Girl
Real Talk
Hook It Up
Rock Star
Best Friend
Rollin’
Sweet Tooth
Havin’ A Baby
Sex Planet
Rise Up

Paul McCartney : memory almost full

Memory Almost Full
Memory Almost Full

Paul McCartney

Album CD – 2007 – Mercury

Liste des titres

:

Dance Tonight
Ever Present Past
See Your Sunshine
Only Mama Knows
You Tell Me
Mister Bellamy
Gratitude
Vintage Clothes
That Was Me
Feet in the Clouds
House of Wax
End of the End
Nod Your Head

Absynthe Minded : There is Nothing







There Is Nothing
There is Nothing
Absynthe Minded
Album CD – 2007

Liste des titres

:
Plane Song
Ask Me Anything
I’ll Be Alright
I Wanna Forget
Stuck In Reverse
It’s All Around You
Nowhere To Go
There Is Nothing
Let’s Be Radical
Your Backdoor
Attitude Gratitude
A Great Height
Silent Song

Dr. Dre

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »466″]



Biographie de Dr Dre

Dr. DreDr Dre, de son vrai nom Andre Young, est né le 18 février 1965 à Compton, dans le South Central de Los Angeles, ghetto dangereux en Californie. Il est le fils de Verna Griffin et le demi-frère de Warren Griffin plus connu sous le nom de Warren G.

Il débute sa carrière assez jeune puisqu’à partir de 1982, il mixe déjà lors de soirées organisées dans les clubs du South Central. Il enregistre quelques morceaux avec le World Class Wrekin’ Crew, groupe de Compton dont faisait partie un certain Coolio.

N.W.A.

Mais il était trop doué pour passer sa vie en tant que DJ. En 1986, il fait la connaissance d’Ice Cube, un jeune débutant dans le monde du rap. Ces deux-là furent les pionniers du mouvement gangsta rap. Ils rencontrent Eazy-E, un ancien dealer aussi natif de Compton qui vient de créer son label Ruthless records. Eazy-E cherche un parolier et Ice Cube lui propose les lyrics de « Boyz In The Hood » qu’il a écrites au lycée. Eazy-E signe les deux compères sous son label et ensemble ils créent le groupe N.W.A. (Niggaz With Attitude) en recrutant DJ Yella et un jeune étudiant MC Ren.

En 1987, le groupe sort un premier album N.W.A. and The Posse, avec d’autres rappeurs de Compton. Ice Cube qui souhaite poursuivre ses études d’architecture à Phoenix en Arizona, quitte le groupe et ne participe donc pas à cet album qui ne connaîtra pas le succès.

Straight outta Compton

L’année suivante, Ice Cube réintègre le combo et s’impose comme rappeur mais aussi comme le parolier du groupe. Dr. Dre se charge de la production avec la complicité de DJ Yella et participe à leur second album Straight outta Compton également en tant que rappeur avec MC Ren et Eazy-E.

L’album fait scandale car il est très provocateur et regorge de violence avec des textes parlant de sexe, de drogue, d’armes. Quoiqu’un peu exagéré, l’album reflète la dure réalité des ghettos. Les menaces des autorités commencent à peser sur le groupe et le FBI leur adresse par courrier un avertissement sévère pour la désormais célèbre chanson F*ck tha Police dans laquelle le groupe insulte très explicitement les forces de l’ordre. Du rap old school avec des beats rapides accompagnés de paroles vulgaires et de bruits de sirènes ont transformé Straight outta Compton en succès et même en classique du rap américain.

Dr Dre participe en 1990 à l’EP 100 Miles and Runnin’ et à ce qui sera le dernier album du groupe en 1991: Efil4zaggin. Suite à un conflit financier, le groupe se sépare cette année-là, chacun des membres poursuivant sa carrière de son côté.

G-Funk baby !

Dr Dre fonde ensuite le label Death Row Records en association avec Suge Knight. Son demi-frère Warren G lui passe la démo d’un jeune rappeur de Long Beach nommé Snoop Doggy Dogg. Convaincu par la démo, Dre décide de le prendre sous son aile. Il signe son disciple sous son label et ils apparaissent ensemble sur la chanson Deep Covers de la BO du film du même titre.

Dr Dre sort à la fin de l’année 1992 un album G-funk (variante gangsta rap développée par le groupe Above The Law dans un premier temps puis par Dr. Dre) nommé The Chronic sur lequel apparaît son disciple Snoop Doggy Dogg ainsi que d’autres protégés comme The Lady of Rage, Dat Nigga Daz, Nate Dogg, Kurupt, Jewell… La Death Row « dream team » est créée.

L’album remporte un énorme succès grâce aux hits planétaires Ain’t Nuthing But a G Thang, Let Me Ride, Lil’ Ghetto Boy, le sévère diss contre Eazy-E F*** Wit Dre Day mais aussi grâce à la chanson The Dayz The Niggaz Took Over dans laquelle il décrit à sa façon comment se sont passées les émeutes dans les rues de L.A. après que des policiers racistes aient tabassé un black nommé Rodney King. Il s’agit du plus gros succès de l’histoire du rap avec 20 millions d’albums écoulés. Death Row Records a définitivement décollé avec seulement un disque de Dr. Dre !

L’année suivante, il produit entièrement l’album de Snoop Doggy Dogg, Doggystyle, qui reste en tête des charts rap pendant six mois et se vend à six millions d’exemplaires. En 1994, il produit chez Death Row la BO du film Murder Was The Case, un court métrage imaginé par Snoop Doggy Dogg sur la vie de gangster. Il se réconcilie aussi avec Ice Cube sur la chanson hardcore Natural Born Killaz.

Rollin’ down the 90′

L’album Concrete Roots, qui n’a absolument rien à voir avec le G-funk, voit le jour en 1994 mais pas sous le label Death Row. Cet opus, rarement intégré à la discographie de Dr. Dre, est un mélange de passages rap avec des musiques électro-funk. Un rappeur nommé The D.O.C. y pose à de multiples reprises sur des musiques conçues par Dr. Dre. Cet album n’aura pas un grand succès.

L’année suivante, en 1995, il participe à la BO du film écrit par Ice Cube, « Friday », avec la chanson Keep Ya Heads Ringin. Il se réconcilie à l’hôpital, en présence d’Ice Cube, avec Eazy-E alors atteint du sida. Il décédera peu de temps après. Toujours en co-dirigeant son label Death Row, il mixe toutes les chansons du Dogg Food de Tha Dogg Pound, album entièrement produit par Daz. Il apparaît sur la bombe No Diggity du groupe new yorkais Blackstreet cette même année; le single est un carton.

Lorsque Suge paye la caution de 1,4 million de dollars pour la liberté de Tupac Shakur et que ce dernier arrive chez Death Row, Dr. Dre lui apporte sur un plateau d’argent le chef d’oeuvre California Love où les deux rappeurs fusionnent pour donner le meilleur. Lors de l’enregistrement de l’album All Eyez On Me de 2pac (premier double-album de l’histoire du rap, sorti en février 1996), Dre se dispute avec Snoop Doggy Dogg et 2pac. Ce qui ne l’empêche pas de collaborer à la production avec le remix de California Love et la chanson Can’t C Me.

Aftermath

Dre quitte Death Row en mauvais termes en 1996. Il revend ses parts et crée un nouveau label, Aftermath Entertainment, qu’il dirige cette fois à part entière.

A la fin de l’année 1996, il livre Dr. Dre Presents the Aftermath, une compilation pour lancer son nouveau label, avec de très bons morceaux comme Been There Done That ainsi que le titre East Coast / West Coast Killaz de Group Therapy, favorisant la paix entre les deux grands pôles du rap américain, avec Nas et KRS-One pour la côte Est et B-real et RBX pour la côte Ouest. On retiendra également Straight Gone de King-Tee, un ancien du Likwit Crew qui a travaillé avec Dre au débuts des années 1980. Malgré tout, ce disque ne fut pas un très bon départ pour le label Aftermath.

Dre devient cependant le maître de la production en travaillant avec des artistes venant de tous horizons et pas seulement de Californie comme il en avait pris l’habitude. On le retrouve d’ailleurs sur l’album It Was Written de Nas en 1996 où il produit Nas Is Coming.

Eminem

En 1997, il lance le projet The Firm, avec les rappeurs AZ, Foxy Brown, Nas et Cormega mais une mésentente entre certains membres du combo minera le projet. On note ensuite un duo entre Dre et B-Real du groupe Cypress Hill sur Puppet Masters.

Cette année-là, Dre se rend aux Rap Olympics de Los Angeles où un rappeur blanc nommé Eminem termine deuxième de ce concours. Eminem attire l’attention de Dre qui apprécie le rap très controversé du jeune homme. Il le rencontre et lui propose un contrat qu’Eminem signe en moins de trois jours. Dès lors, Dre bosse avec son nouveau disciple et produit The Slim Shady LP en 1999 qui se vendra à 7 millions d’exemplaires dans le monde. Puis, il collabore avec le rappeur mythique Rakim qui signe chez Aftermath: son album The Master sort en novembre 1999, produit par Dr. Dre lui-même ainsi que le talentueux DJ Premier du Gangstarr. Rakim réalise là un bon album.

2001

En fin d’année, Dr. Dre réapparaît en tant que rappeur avec 2001 qui sera l’un des plus grands classiques de l’histoire du rap. Lancé discrètement par le single The Watcher, cet album sera surtout popularisé par le tube Still D.R.E, en duo avec Snoop Dogg. Ce sera le hit de l’été 99. Puis Forgot about Dre, le second véritable single sort avec Eminem en featuring, un duo de choc qui domine l’industrie du rap à cette période. Enfin, autre extrait de cet album, le désormais très célèbre The Next Episode, avec Snoop Dogg et Nate Dogg, montre une nouvelle fois que Dre, producteur de toutes les chansons de son album, demeure l’une des plus importantes personnalités du gangsta rap.

Dre livre ici ce qui peut être considéré comme la suite de son grand classique G-funk The Chronic paru sept ans auparavant. Il recevra d’ailleurs un Grammy Award pour Forgot about Dre, titre reconnaissable entre tous à cause de ses instrumentals.

En l’espace de quelques années, Aftermath est devenu un label majeur de la scène rap aux États-Unis, reconnu pour la qualité de ses artistes et de ses productions. Les ventes astronomiques en sont le premier témoin.

N.W.A. le retour

Entre-temps, le groupe N.W.A. est réactivé avec Snoop Dogg pour remplacer le défunt Eazy-E. Chin Check, extrait de la bande originale du film Next Friday d’Ice Cube, symbolise cette reformation. L’espace d’une seule chanson, le passé et les souvenirs des années 1980 resurgissent. Dre retrouve par ailleurs son frère d’arme Ice Cube en 2000 grâce au terrible Hello qui relance ce dernier dans le droit chemin.

Nouveau coup de génie de Dr. Dre avec la majorité des chansons qu’il a produites sur The Marshall Mathers LP d’Eminem sorti en mai 2000. Un album assassin du Slim Shady qui se vend à dix-sept millions d’exemplaires.

Il remet ça avec la production de The Restless LP, le bijou de Xzibit, contenant notamment le tube X et son air de tango. Cette année-là, Xzibit est le nouveau roi de la West Coast.

Dr. Dre fait une nouvelle fois preuve de génie en travaillant au niveau de l’écriture ou de la production sur la moitié des titres de Tha Last Meal, cinquième album solo de Snoop Dogg.

Il collabore avec D12 et Busta Rhymes pendant l’année 2001 et s’associe à nouveau avec Snoop Dogg pour la BO de « The Wash ». Cette BO, produite par lui-même, sera signée sous Aftermath et Doggystyle Records (et sur Interscope qui s’occupe notamment de la distribution des disques de Shady / Aftermath). On y retrouve des rappeurs comme Busta Rhymes, Snoop Dogg, D12, Knoc-Turn’al, Soopafly, Joe Beast (rappeur inconnu mais membre d’Aftermath l’espace de quelques mois), Bubba Sparxxx, les chanteuses R&B Truth Hurts (signées chez Aftermath) et Shaunta. The Wash est une BO avec un sacré potentiel et des hits en puissance: Bad intentions, The Wash, Straight West Coast, Holla. Ce fut encore un coup de maître.

Ses autres protégés

Puis vient l’époque où Dre produit l’album de la chanteuse Truth Hurts, lancé par le single Addictive featuring Rakim, « composé » par DJ Quik, autre rappeur West Coast originaire de Compton. En fait, DJ Quik a simplement enregistré sur vidéo le clip d’une chanteuse indienne passant à la télévision puis a repris la musique avant de l’apporter pour la première signature féminine d’Aftermath. Il s’ensuit des poursuites judiciaires…

Dre s’occupe aussi de sa dernière trouvaille, Knoc-Turn’al, qui sort un EP de six titres appelé L.A. Confidential presents… Knoc Landin’ connu pour ses chansons Musik, Knoc avec Missy Elliot, Let’s all rolls et le remix de Straight West Coast avec Xzibit, Warren G, Shade Shiest et Nate Dogg.

Dre continue de bosser avec Eminem même si celui-ci devient de plus en plus indépendant. Il participe à l’élaboration de The Eminem Show en 2002. Le Doctor devait sortir en 2002 son nouvel album intitulé Detox mais celui-ci prend du retard.

50 Cent

Puis vient l’époque du renouveau de la part du label Aftermath avec une nouvelle recrue nommée 50 Cent qui sort son album Get Rich Or Die Tryin’ produit par Dre et Eminem. Encore une fois, c’est un succès: l’album se vend à 11 millions d’exemplaires, ce qui est énorme pour un rappeur sortant de l’underground.

Dre s’occupe alors des différents membres d’Aftermath mais aussi de ceux de Shady Records comme Obie Trice pour qui il produit quatre chansons de son premier album. Il continue à produire de nombreux artistes, à l’exception de Rakim parti fin 2002 pour changer de style de production et de Snoop Dogg devenu totalement indépendant et qui a choisi désormais de collaborer avec les Neptunes. Il y a cependant du sang neuf pour Aftermath avec un jeune rappeur du Sud, d’Atlanta plus précisément, nommé Stat Quo.

The Game

En janvier 2005, un nouveau rappeur signé sous Aftermath, The Game, originaire de Compton tout comme Dr. Dre, livre un album excellent. Dr. Dre réalise ici un coup de génie supplémentaire en dirigeant le projet The Documentary (initialement intitulé N.W.A., cela nous rappelle quelque chose), un chef-d’oeuvre qui marque le renouveau de la West Coast. L’album s’écoule à plus de 400.000 exemplaires en seulement une journée.

Entre-temps, l’album Detox n’est toujours pas sorti car Dre continue de travailler avec ses rappeurs, notamment 50 Cent dont le nouvel album The Massacre paraît en mars 2005. The Game quitte Aftermath pour Geffen Records suite aux beefs avec 50 Cent, mais reste tout de même en bonne entente et loyal envers le « médecin » le plus célèbre de la planète.

Du renouveau

Aftermath est désormais un label plus que cosmopolite, qui accueille un grand nombre de nouvelles recrues, par exemple les six filles sexy du groupe The Pussycat Dolls dont l’album PCD (2005) est un succès total, ainsi que l’album Big Bang (2006) de Busta Rhymes.

Bishop Lamont, un rappeur peu connu, attend également son heure de gloire, pris sous l’aile de son mentor. Reakwon, membre du légendaire groupe Wu Tang Clan, formé entre Staten Island et le Bronx, est la nouvelle signature inattendue du label Aftermath.

En attendant Detox, d’ores et déjà annoncé comme une grande réussite et repoussé à 2007, les fans peuvent réécouter les bons moments de la carrière de monsieur Andre Young, de ses débuts proches des prises de position de Public Enemy et Boogie Down Productions (grands groupes de New York) dans les années 80, jusqu’à sa période de renaissance en passant par l’ère G-Funk.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Dr Dre

Albums
2015 Compton a Soundtrack
2007 2007
2005 2005
2001 Chronicle: Best of the Works
1999 2001
1997 Dr. Dre Presents… The Aftermath
1992 The Chronic





[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Celine Dion : D’elles








D’elles
Céline Dion
Album CD – 2007 – Sony

Liste des titres

:
Et s’il n’en restait qu’une (je serais celle-là)
Immensité
A cause
Je cherche l’ombre
Les paradis
La diva
Femme comme chacune
Si j’étais quelqu’un
Je ne suis pas celle
Le temps qui compte
Lettre de George Sand à Alfred De Musset
On s’est aimé à cause
Berceuse

Les Rita Mitsouko : Variéty


Variéty

Les Rita Mitsouko

Album CD – 2007 – Because Music

L’idée pour ce nouvel album était de faire un disque « international ». La plupart des chansons furent donc écrites en collaboration avec Barry Reynolds à Londres. Ce qui donne un titre idoine Variéty qui peut trouer les frontières et mettre à mal l’opposition anglo-française. Oui, il est possible d’être cocardier, représentatif ultime de la qualité mélodique made in France et de s’imposer ailleurs. C’est à dire dans la langue universelle du XXIème siècle mais à partir de la pensée des lumières ou inversément.

Dans leur expression d’origine, entre les 4 murs d’un pays très protectionniste, ils ont déjà tout sillonné. Il était temps de changer de pâturages et d’exporter un savoir faire. De souffler et s’oxygéner l’esprit. Donc 2 disques, l’un en français et l’autre en english. Je me concentre sur la variante de mes provenances car l’autre face de la pièce sortira fin juin.

L’album est réalisé sans diktat identitaire mais il est évident que les goûts de ces deux animaux en cavale que sont Catherine Ringer et Fred Chichin, penchent du côté des États-Unis et des groupes britanniques, tout en précisant, dans le morceau Ma vieille ville, que tous les chemins mènent à Paris.

On retrouve dans cet opus l’harmonica et la guitare, toujours en point d’orgue à cette atmosphère indéfinissable chez eux, la voix insolente, le croisement des genres entre câlins et coups de poing. Ca balance grave dans Communiqueur d’amour, cela se calme dans une Berceuse qui s’agite soudain d’une furie d’électricité, car chez les Rita, rien n’est jamais immobile, calypso chaloupé dans Soir de peine ou tube en puissance avec Ding Ding Dong (Ringing At Your Bell).

Signalons pour terminer la présence de quelques pointures comme Serj Tankian, le chanteur de « System Of A Down » qui accompagne nos duettistes sur Terminal Beauty, Mark Plati (Bowie, Louise Attaque…) comme co-producteur et l’artiste américain Emek pour la pochette.

Liste des titres

:

L’ami ennemi
Communiqueur d’amour
Rêverie
Berceuse
Même si
Rendez-vous avec moi-même
She’s a chameleon
Soir de peine
Badluck queen
Ma vieille ville
Ding ding dong (ringing at your bell)
Terminal beauty (avec Serj Tankian)

Rim’K : Illegal Radio


Illegal Radio

Rim’K

Album CD – 2006 – Sony

Liste des titres

:
Illégal
Radio pirate
On va te douiller
Dans la peau de tony
Rappeur de force
Mes mots
Micro ouvert Paris
Play record
Mars vice
Passager clandestin
T’as le choix
Son pirate de l’air
Ennemi public n°1
Dangereux
Micro ouvert Marseille
40 lignes, 40 balles
Vitry mental
On veut tout prendre
Freestyle
Micro ouvert Vitry
En otage
Fréquence bitume
Déposer les armes

Amy Winehouse : Back to Black








Back to Black
Amy Winehouse
Album CD – 2007 – Island / Universal

Vous en avez marre d’écouter inlassablement les mêmes choses ? Vous en avez ras-le-bol de la pop actuelle ? Et vous en avez assez de voir défiler sur le devant de la scène des petites minettes aux albums bidons ? Si vous répondez oui à une seule de ces questions, c’est Amy Winehouse votre solution !

Elle n’a l’air de rien. Du moins, c’est ce que je me suis dit en voyant la pochette de Back to black, son 2e opus. Et une bimbo de plus ! Encore une ! Alors on prie pour que cette bimbo-là sache au moins chanter. On pousse sur « play » et bam ! On se ramasse une grosse claque dans la figure ! Et c’est le moins qu’on puisse dire !

Cette charmante chanteuse est bien plus qu’une charmante jeune fille. Elle a une voix… somptueuse, dans la lignée des chanteuses black américaines des années 60. Un vrai délice !

En une seconde, avec Rehab, on se retrouve projeté dans une autre époque, au beau milieu d’un bal de promo par exemple. Sauf que la chanson Rehab, ça parle de désintox’ ! Et autant qu’avec sa voix, c’est avec ce côté-là qu’elle nous surprend !

Elle remet la soul et le jazz au goût du jour et l’adapte à la musique pop. Un mélange de rétro et de nouveau à la fois. Le rétro, car la musique nous fait forcément penser à des tubes de « girl groups » des années 50 et 60 (ses propres influences, d’où le petit clin d’oeil aux Suprêmes dans l’intro de Back to Black). Et le nouveau, car elle revisite ce genre musical en y incorporant des airs de pop, de reggae même, beaucoup plus à la mode. Mais Amy innove aussi par ses textes, autobiographiques, drôles, des histoires bien ancrées dans le réel.

Alors munie de tous ces atouts-là, Amy Winehouse va de récompense en récompense. Quoi de plus normal pour la descendante probable d’Aretha Franklin ! Une nouvelle diva et une révélation: Amy Winehouse est et sera au coeur des discussions !

zicactu.com

Liste des titres

:
Rehab
You Know I’m No Good
Me & Mr Jones
Just Friends
Back to Black
Love Is a Losing Game
Tears Dry on Their Own
Wake Up Alone
Some Unholy War
He Can Only Hold Her

Foo Fighters : Echoes Silence Patience & Grace







Echoes Silence Patience & Grace
Echoes Silence Patience & Grace
Foo Fighters
Album CD – 2007

Liste des titres

:
The Pretender
Let it die
Erase replace
Long road to ruin
Come Alive
Stranger things have ha
Cheer up, boys
Summer’s end
Ballad of Beaconsfi
Statues
But Honestly
Home

Maroon 5 : It Won’t Be Soon Before Long


It Won’t Be Soon Before Long

Maroon 5

Album CD – 2007 – Polydor

Liste des titres

:

If I Never See Your Face Again
Makes Me Wonder
Little Of Your Time
Wake Up Call
Won’t Go Home Without You
Nothing Lasts Forever
Can’t Stop
Goodnight, Goodnight
Not Falling Apart
Kiwi
Better That We Break
Back At Your Door

Björk: Volta








Volta
Björk
Album CD – 2007 – One Little Indian

Liste des titres

:
Earth Intruders
Wanderlust
The Dull Flame Of Desire
Innocence
I See Who You Are
Vertebrae By Vertebrae
Pneumonia
Hope
Declare Independence
My Juvenile

Isabelle Boulay : De retour à la source








De retour à la source
Isabelle Boulay
Album CD – 2007 – V2 Records

Liste des titres

:
Entre Matane et Bâton Rouge
Un monde à refaire
Adrienne
Simplement tout
De retour à la source
Lui
Aller simple
Comme un jour sans amour
Tant que l’amour existera
Only a woman’s heart
Si j’étais perdue
Mon village du bout du monde

Rim’K : L’enfant du pays


L’enfant du pays

Rim’K

Album CD – 2004 – Small Stone

Liste des titres

:
L’enfant du pays
Boozille
Le récital
Portrait
Par tradition
Gt hall 13
Dans la tête d’un jeune beur
Au tournant
Interlude
Je m’adapte
Rachid system
Intact
Le couloir de la mort
La liste est longue
Raging bull

Isabelle Boulay : Fallait pas








Fallait pas
Isabelle Boulay
Album CD – 1996 – Sidéral

Liste des titres

:
Un peu d’innocence
T’es en amour
La vie devant toi
Qu’ils s’envolent
Et mon coeur en prend plein la gueule
J’enrage
Sur le tapis vert
Pour demain, pour hier
Un monde à refaire
Il fallait pas
Tu n’as pas besoin

Linkin Park : Minutes to Midnight


Minutes to Midnight

Linkin Park

Album CD – 2007 – Warner Music

Liste des titres

:

Wake
Given Up
Leave Out All The Rest
Bleed It Out
Shadow Of The Day
What I’ve Done
Hands Held High
No More Sorrow
Valentine’s Day
In Between
In Pieces
The Little Things You Give Away

Grégory Lemarchal

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »78″]



Biographie de Gregory Lemarchal

Grégory Lemarchal

Grégory Lemarchal est un chanteur français né Grégory Jean-Paul Lemarchal le 13 mai 1983 à La Tronche, près de Grenoble, et décédé le 30 avril 2007 à Suresnes des suites de la mucoviscidose. Il est le lauréat de la quatrième édition de la Star Academy et premier artiste masculin à remporter ce télé crochet.

Cet artiste à la voix angélique et aux interprétations sensibles a sorti début mai 2005 un premier album en solo, Je deviens moi, écoulé à 250.000 exemplaires. Olympia 06, un live de 15 titres est paru en octobre 2006: on y retrouve notamment les morceaux Ecris l’histoire et Même si, ce dernier en duo avec Lucie Silvas, ainsi que quelques reprises, Aussi libre que moi de Calogero ou Nos fiançailles de Nilda Fernández.

Grégory Lemarchal est décédé le lundi 30 avril 2007 des suites de la mucoviscidose, à l’âge de 23 ans. Ses obsèques se sont déroulées en la cathédrale de Chambéry le 3 mai 2007. L’artiste repose au cimetière de Sonnaz, en Savoie. Ses parents ont lancé le 7 juin 2007 l’association Grégory Lemarchal afin de lutter contre la mucoviscidose.

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Gregory Lemarchal


Albums

2009 Rêves
2007 La voix d’un ange
2006 Olympia 06
2005 Je deviens moi




[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]