Les clips de BB Brunes : Blonde comme moi








Blonde comme moi

BB Brunes

Album CD – 2007 – Warner Music

Que ce soit du côté de Londres (Bloc Party, The Rakes), Sheffield (Arctic Monkeys) ou Leeds (Kaiser Chiefs), depuis plusieurs mois, en Grande-Bretagne, on assiste à une émergence de jeunes groupes rock, encensés par les médias, adulés par le public et débauchés par les maisons de disques.

Le phénomène débarque en France, avec des groupes comme Naast ou The Plasticines, qui du haut de leurs 18 balais font déjà la couv’ de mag’ comme Rock & Folk. Attention les gars, BB Brunes arrive et revendique aussi son heure de gloire.

Qu’est-ce qui compose le cocktail explosif BB Brunes ? Prenez trois potes amoureux de zik, Adrien, Félix et Karim. Ajoutez une guitare, une basse, une batterie et des heures de répètes. Saupoudrez le tout d’histoires de coeur et d’ados. Ensuite, secouez énergiquement, laissez reposer quelques années et vous obtiendrez BB Brunes.

Les morceaux sont bien ficelés avec des guitares vintages, des riffs accrocheurs, des refrains entraînants facilement assimilés, des choeurs dynamiques et quelques solos par-ci par-là; on sent qu’ils ont travaillé et qu’ils savaient où ils voulaient arriver.

Le ton est donné dès la première chanson, “J’écoute les Cramps, tu te mets à genoux, comme une première fois comme une première fois…”, clin d’oeil au groupe punk du même nom qui sévit dès la fin des années 70. On peut imaginer les autres artistes qu’ils aiment: les Stooges, David Bowie, les Strokes ou les Libertines entre autres avaient certainement l’habitude de déverser leurs décibels dans la chambre de ces ados. Suivent les morceaux, Le gang, premier single du groupe, ainsi que Blonde comme moi, plage-titre de l’album, qui sortent du lot.

C’est de la plume d’Adrien, le chanteur-compositeur-guitariste, que les textes se couchent sur le papier. Ce fan de Gainsbourg (BB Brunes le nom de groupe, jeu de mot sur leur jeune âge, est un hommage à la chanson initiales BB de Serge et au boulevard Brunes où ils avaient leur local de répète) a tout naturellement choisi le français pour s’exprimer contrairement à beaucoup de groupes issus du même mouvement.

La maturité dans l’écriture contraste cependant avec les sujets abordés. S’ils ont, en effet, une manière de jouer qui n’a rien à envier à celle de leurs aînés, on peut néanmoins regretter le manque de vécu qui se fait ressentir dans les histoires qu’ils nous proposent.

Le reste de l’album se laisse écouter, avec moins d’enthousiasme pour se terminer avec le pétillant BB Baise et une compo en anglais cachée sur la dernière plage du CD.

Alors BB Brunes, le nouveau groupe sur qui il faut compter ? Un buzz de plus ? Une musico-copie de leurs aînés ? C’est un peu tout ça à la fois. Reste à espérer qu’ils garderont leur fraîcheur et qu’ils ne passeront pas plus de temps à choisir leurs fringues et leurs coiffures pour poser dans les magazines. Ils ont tous les atouts pour réussir, seul le temps nous le dira…

zicactu.com

Liste des titres

:
J’écoute les cramps
Le gang
Blonde comme moi
Perdus cette nuit
Houna (toutes mes copines)
Dis-moi
Mr Hyde
Sixty Eight
Brune BB
Pas comme ça
BB Baise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *