Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Blur

BlurL’aventure de Blur débute en 1989 mais durant un bref moment, Damon Albarn, Graham Coxon, Alex James et Dave Rowntree sévissent sous le nom de Seymour.

Devenus Blur, ils signent avec Food Records et publient leur premier album, Leisure, en 1991. Deux singles précèdent la publication de cet album, She’s So High et There’s No Other Way. Modern Life Is Rubbish, sorte de cheveu particulièrement british sur la soupe grunge de l’époque, sort en 1993.

Parklife

La direction empruntée ensuite par le groupe constitue l’un des meilleurs moments de la britpop des années 90: Parklife, publié en 1994, s’inscrit aussitôt dans l’esprit culturel de l’Angleterre et ses différentes couleurs vont fasciner des légions d’imitateurs.

Dans la lignée, The Great Escape de 1995 incarne une nouvelle phase dans la vie du groupe, en l’amenant à une conclusion logique et somptueuse: une collection de chansons pop taillées sur mesures, exacerbées par des arrangements ingénieux dissimulant mal des observations plutôt acerbes.

Blur en 1997, clin d’oeil au rock américain dissident, va remettre tout en question. L’album personnifie également un mécontentement évident inspiré par la pop anglaise traditionnelle et le star system. Cet opus séduit des hordes de nouveaux fans et permet au groupe de pénétrer les charts américains avec l’hymne Song 2.

13

L’album 13 provient du même tonneau bouillonnant, ses treize morceaux étant boostés par la disparité des personnalités des musiciens et leur parcours respectif. Il incarne une authentique libération artistique. C’est également le premier album du groupe que Stephen Street ne produit pas: William Orbit aide à combiner les divers ingrédients gospel, kraut rock et lo-fi qui constituent, au même titre que des textes toujours vifs et intenses, l’essence même de Blur.

Très concerné par l’image, Blur a toujours accordé beaucoup d’importance à l’aspect visuel de son oeuvre. Le caractère expérimental du groupe l’a incité à collaborer avec des artistes tels que Damien Hirst, Tomas Vinterburg, Sophie Muller ou Julian Opie, dont les portraits des musiciens ont illustré Blur : The Best Of en 2000.

Tous les membres du groupe ont également pu s’exprimer via d’autres projets: Alex est redevenu une pop star avec Fat Les tandis que Dave s’est consacré à l’animation sur ordinateur. Ils sont également devenus pilotes et soutiennent le projet British Unmanned Probe. Quant à Damon, il a publié “Mali Music”, en collaboration avec des musiciens africains, et connu une nouvelle fois le succès avec le groupe virtuel Gorillaz.

Think Tank

En 2003, les musicens ont hâte de tester leur nouvelle configuration (le groupe sera augmenté d’un saxophoniste, d’un percussionniste, de choriste et d’autres surprises). Résultat ? Think Tank, septième album et premier en trio. Il s’impose comme le disque le plus groovy de la carrière du groupe, caractérisé par un éclectisme de rythmes, de textures et de mélodies, susceptible de faire chavirer le coeur et de laisser sans voix.

Zicactu

Discographie de Blur


Albums

2003 Think Tank
1999 13
1998 Bustin’ + Dronin’
1997 Blur
1995 The Great Escape
1994 Parklife
1993 Modern Life Is Rubbish
1991 Leisure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *