Catégorie : IAM

IAM : Revolution

Les clips de IAM : Revolution


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »722″]






Revolution
IAM
Album – 2017

Liste des titres

:
Depuis longtemps
Fiya feat lino
Dab karma
Danse pour le hood
Grands reves,Grandes boites
Paix feat said
Revolution
Orthodoxes
Chanson d’automne
Monnaie de singe
Ils ne savent pas
Life, I live feat tyler woods
Auréole
1 Gun,2 Gunz,3
Terre aride feat nuttea
La lune c’est le soleil des loups
Exister
Rigamortis
Bien plus beau feat meryem saci

IAM : IAM








IAM
IAM
Album – 2013

Liste des titres

:
Disque 1
Dj Daz Présente…
Poudre De Brique Rouge
Peines Profondes
Ouais C’Est Ca
Artificielle
C*A*S*H
Mister Gentil Et Monsieur Nice
CQFD
Si J’Avais 20 Ans
Médailles
Fuck Le Refrain
Musik
Géométrie De L’Ennui
A Nos Boots
Que Fait La Police
Renaissance

Disque 2
Dj Daz Présente…
Poudre De Brique Rouge (Instrumental)
Peines Profondes (Instrumental)
Ouais C’Est Ca (Instrumental)
Artificielle (Instrumental)
C*A*S*H (Instrumental)
Mister Gentil Et Monsieur Nice (Instrumental)
CQFD (Instrumental)
Si J’Avais 20 Ans (Instrumental)
Médailles (Instrumental)
Fuck Le Refrain (Instrumental)
Musik (Instrumental)
Géométrie De L’Ennui (Instrumental)
A Nos Boots (Instrumental)
Que Fait La Police (Instrumental)
Renaissance (Instrumental)

IAM : Arts Martiens

Les clips de IAM : Arts Martiens


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »724″]





Arts Martiens
Arts Martiens
IAM
Album – 2013

Liste des titres

:
Spartiate Spirit
Les Raisons De La Colère
Tous Les Saints De La Terre
La Part Du Démon
Benkei Et Minamoto
4.2.1
Marvel
Misère
L’Amour Qu’On Me Donne
Habitude
Mon Encre, Si Amère
Debout Les Braves
Après La Fête…
Pain Au Chocolat S
ombres Manoeuvres / Manoeuvres Sombres
Notre Dame Veille
Dernier Coup D’Eclat

IAM : de la planete Mars








de La planete Mars
IAM
Album CD – 1991

Liste des titres

:
La Tension Monte
Crecelle
Wake Up
Je Viens De Marseille
Kheops Appartient A L’horizon
Unite
Elvis
Leve Ton Slip
Red,Black And Green
Do The Rai Thing
Non Soumis A L’etat
1 Peu Trop Court
I A M Bercy
Le Nouveau President
Disco Club
Attentat
Crack
Planete Mars
Jazz
I A M Concept
Tam Tam De L’afrique
Pharaon Revient
Rapline Ii

IAM : Ombres est Lumiere








Ombres est Lumiere
IAM
Album CD – 1993

Liste des titres

:
Harley Davidson
Je Danse Le Mia Le Terrible Funk Remix Radio Edit
J’aurais Pu Croire
Reste Underground
Le Shit Squad
Le Soldat
Sachet Blanc Remix
Une Femme Seule
Le Repos C’est La Sante
L’aimant
Cosmos
Le Dernier Empereur
Contrat De Conscience
Ombre Est Lumiere
Le Feu Prodigal Mix Edit

IAM : l’ecole du micro d’argent








Albums
l’ecole du micro d’argent
IAM
Album CD – 1998

Liste des titres

:
Demain, C’est Loin
Independenza
Bouger La Tete
Un Cri Court Dans La Nuit
Un Bon Son Brut Pour Les Truands
Quand Tu Allais, On Revenait
Chez Le Mac
L’enfer
Regarde
Elle Donne Son Corps Avant Son Nom
Petit Frere
Dangereux
La Saga
Nes Sous La Meme Etoile
L’ecole Du Micro D’argent

IAM : Saison 5

Les clips de IAM : Saison 5


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »723″]






saison 5
IAM
Album CD – 2007

Liste des titres

:
Une Autre Brique Dans Le Mur
W.W
Hip Hop ville
Tu le sais
Offishall
Nos heures de gloire
Ca vient de la rue
To the world feat Jehro
Le style de l’homme libre
Rap de droite
Il en faut peu
Si tu m?aimais
Sur les remparts
Rien de personnel
Coupe le cake
Au quartier
United
Hier j’ai croisé un guerrier

IAM : Anthologie 1991-2004








Anthologie 1991-2004
IAM
Compilation – 2004 – Hostile Records

Ce qu’il y a de bien avec cette anthologie d’IAM, c’est qu’elle nous permet de retracer en l’espace de deux CD l’évolution d’un groupe qui a définitivement marqué le rap français.

Là où l’approche est moins courante c’est que les six Marseillais ont choisi en majorité des titres tirés de face B, maxi et autres remix.

Par exemple, le CD1 ouvre avec un remix jazzy de Red, Black and Green et compte également Donne-moi le micro, un single en tirage limité. On est loin des best of classiques. IAM a le respect de ses fans et leur propose quelque chose de différent même si des incontournables sont bel et bien là comme Je danse le Mia.

L’approche est chronologique, évoluant au fur et à mesure des quatre albums du groupe. En réécoutant les morceaux, on se rend compte que chaque galette avait sa propre empreinte musicale, du hip hop eighties déjà bien affirmé avec La planète Mars (et la fameuse boucle de Stevie Wonder sur Tam-Tam de l’Afrique, utilisée plus tard par Coolio sur Gangsta Paradise) à l’univers purement asiatique de L’école du micro d’argent en passant par le méga succès d’Ombre est lumière.

Groupe en perpétuelle remise en question, IAM n’a pas hésité à bousculer son line up originel et lancer, en son sein, un nouveau chanteur-rappeur, Malek Sultan qui est devenu Freeman.

Le ton se fait de plus en plus mûr avec les années. Sur le CD2, on ne retrouve plus de titres purement « déconne » comme Attentat ou Harley Davidson. On retiendra l’immense Demain c’est loin, immense au propre comme au figuré: le morceau fait 9 minutes et se conçoit comme de l’écriture automatique. Ajoutez à cela un morceau inédit Où va la vie ? et vous obtiendrez un bonne idée de cadeau. Ou offrez-le vous, il n’y a pas de mal à se faire du bien.

zicactu.com

Liste des titres

:

CD1 :
Red, Black And Green
Hold-up mental
Tam-tam de l’Afrique
Attentat
Planète Mars
Donne-moi le micro
Une femme seule
Je danse le mia
Sachet blanc
Le feu
Reste underground
J’aurai pu croire
Harley Davidson

CD2 :
L’aimant
La saga
L’empire du côté obscur
Nés sous la même étoile
L’école du micro d’argent
Petit frère
Independenza
Demain, c’est loin
Noble art
Revoir un printemps
Stratégie d’un pion
Où va la vie ?
Bienvenue

IAM: Live au Dôme de Marseille

Live au Dôme de Marseille

IAM

DVD – 2004 – Hostile Records

Dans la ville où un seul poisson bloqua, dit-on, l’entrée du port, les six mousquetaires sont les rois.

Point d’orgue du Stratégie Tour 2004, ce live « à la maisong » consacre IAM comme un groupe de scène à part entière, ce dont personne ne doutait. Dans la ville où un seul poisson bloqua, dit-on, l’entrée du port, les six mousquetaires sont les rois. Et le public marseillais, totalement acquis, le leur rend bien.

C’est de l’énergie pure qu’IAM nous propose avec des textes carrés et débités à la vitesse d’une mitrailleuse. Akhenaton, Shuriken et Malek dansent, sautent, virevoltent sur une mise en scène élégante et naturelle.

Attilas musicaux, ils raflent tout sur leur passage. On peut parler de véritable prouesse tant les chansons s’enchaînent avec une facilité déconcertante. Chanter du IAM relève de la gageure puisque style il y a. Le rythme semble inné dans ce groupe, du beat de la mélodie à la musicalité du phrasé. Ne pourrait prendre le micro qui veut. Le rap d’IAM vise la perfection tant les références culturelles et musicales abondent.

Niveau titres, on retrouve l’album Revoir un printemps et de nombreux medleys de morceaux plus anciens. Bref, une heure 40 de pur bonheur.

Comme tout DVD qui se respecte, ce Live au Dôme de Marseille contient des bonus. Les coulisses, tout d’abord. Visiblement, le point faible de ce DVD. 8 minutes 20 de chutes backstage servies sans assaisonnements, c’est court et ça sent surtout le bêtisier plutôt que le documentaire véritablement convaincant et construit. Dommage. J’attendais énormément de ce bonus. Déception.

Les clips ensuite, au nombre de quatre. On retiendra la « patte » IAM entre humour potache et discours sérieux. Chaque clip est agrémenté de bonus comme le making of de Stratégie d’un pion (si le making of du live avait ressemblé à celui-ci, le DVD aurait été un sans fautes) ou de diaporamas « éducatifs » (les images d’archives sur Où va la vie ?, où l’on voit les différentes coupes de cheveux adoptées par les six Marseillais) voire stylisés (les grafs de murs).

Zicactu

Liste des titres:

Second souffle
Stratégie d’un pion
La mèche et les sens
Mental de Viêt-Cong
Lâches
Le barème
Nous
21/04
Medley 1
Armes de distraction massive
Tiens
IAM (Science de la rime)
« Interstice » pour le flow
Murs
Où va la vie ?
Bienvenue (remix)
Revoir un printemps
Encore plus de monde
Medley 2
Pause
Noble Art
+ Bonus

IAM : Revoir un printemps







Revoir un printemps
IAM
Album CD – 2003 – EMI

Les Bad Boys de la Planète Marseille n’ont pas perdu l’oeil du tigre, ils nous le prouvent en nous en mettant plein la vue avec Revoir un Printemps.

IAM ne s’est pas endormi sur les lauriers récoltés avec L’école du micro d’argent, il a avancé. De retour après des projets « chacun de son côté », la bande des six a osé et s’est imposée (n’était-ce pas déjà fait ?) comme la crème de la crème. Cerise sur le gâteau: leur premier DVD (avec pistes rom et accompagné d’un CD bonus), Au coeur d’IAM, avec lequel le fan appliqué passera près de 2h30 scotché devant son écran.

Le DVD suit IAM pendant tout le processus de création de l’album, de Marseille à Avignon, de Sofia à New York, des soirées-foot devant la télé aux rencontres avec leurs prestigieux invités. Mais ce n’est pas tout ! Le groupe a compilé ses clips, de Red, Black and Green à Noble Art, en passant par L’Empire du côté obscur et Petit frère, offrant le bonheur de revoir à l’envi Freeman dansant le Mia et les caricatures virtuelles animées de Method Man et Redman.

Car Revoir un Printemps, c’est aussi un album qui réunit des invités incroyables: Method Man et Redman pour le premier single, Noble Art, Syleena Johnson sur le titre exotique Ici ou ailleurs, le Bulgarian Symphony Orchestra (excusez du peu), et last but not least miss Beyoncé (oui, l’ex-mademoiselle Destiny’s Child) pour le titre Bienvenue, qui figure aussi sur l’album de la nouvelle panthère du R&B.

IAM, sans pour autant tourner en rond, reste fidèle à ses thèmes fétiches: amertume face au passé, espoir face à l’avenir, rébellion, team spirit, rejet de la violence imbécile et de l’extrême droite (excusez-moi d’être pléonastique), exprimant leur bouillonnement intérieur avec toujours plus de raffinement (tant au niveau des textes que de la musique, plutôt novatrice et nullement lassante ou répétitive), élevant leur rap au rang d’un art indéniablement noble.

zicactu.com

Liste des titres:

Stratégie d’un pion
Nous
Quand ils rentraient chez eux
Noble art
Lâches
Mental de Viêt-cong
Revoir un printemps
Armes de distraction massive
Second souffle
Visages dans la foule
Ici ou ailleurs
Tiens
Bienvenue
Pause
Fruits de la rage
Murs
21/04
Aussi loin que l’horizon

IAM

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »160″]



Biographie de IAM

iamFlashback: Philippe, déjà surnommé Chill, découvre le rap américain « in situ ». Petit Français en squat prolongé à New York, il a rencontré tous les acteurs de la scène hip hop à New York dès la fin des années 80.

Pour la légende, c’est son blouson du Coq Sportif qu’arbore fièrement le rapper du Bronx T La Rock sur la pochette de son plus fameux album. Et c’est à New York que Chill pose le premier rap en français sur un maxi américain: son featuring sur This Is The B Side de Choice MCs en 1988 est le premier d’une longue série.

Marseille

Retour à Marseille: après des balbutiements en compagnie de son ami Eric Mazel (qui a pris comme nom de scène DJ Kheops) sous les patronymes Lively Crew (1986/1987) et B-Boy Stance (1988/1989), Chill se ligue avec un danseur qui rappe, Geoffroy, alias Jo, qui deviendra Shurik’n. Les années de formation sont aussi les années de plomb, mais la passion remplace les finances.

Le complice des quartiers Nord, le danseur Abdel Malek Sultan, se joint à la troupe en compagnie de l’autre danseur, Kephren. Enfin, le plus âgé Pascal Perez, devenu Imhotep, s’impose comme l' »architecte » du son IAM. Les six acteurs de la saga sont en place.

Premier coup d’éclat: forcer la chance et enregistrer fin 1989, dans le home studio du groupe Massilia Sound System, une cassette auto produite titrée Concept qui pose les bases de leur philosophie. Malgré un budget proche de zéro, le résultat est stupéfiant.

On y trouve les premières versions de morceaux tels que Red, Black & Green et Total Kheops, ainsi que les samples égyptologiques tirés du son et lumière de Louxor.

Car IAM n’est pas un groupe rap comme les autres, et le public va vite s’en apercevoir: là où d’autres utilisent l’énergie brute et l’argot de la rue, IAM double son vécu urbain d’une couleur world et de références historiques. La première apparition parisienne sera… les premières parties des trois concerts du Blonde Ambition Tour de Madonna à Bercy en juillet 90.

… De La Planète Mars

Repérés par le directeur artistique de Labelle Noire, une structure de Virgin France, les six membres d’IAM se retrouvent à enregistrer un premier album, … De la planète Mars, qui va marquer la jeune histoire du rap en français: pour la première fois, un groupe de rap prouve qu’il a le souffle pour tenir la distance sur tout un CD, alignant les tubes (Planète Mars, Red, Black & Green) et les morceaux plus introspectifs (Le Nouveau Président, Tam Tam de l’Afrique) sans oublier l’humour (Attentat et Disco Club, qui s’avère être la première version du Mia).

Même la musique orientale est représentée (Do The Raï Thing), et le CD se conclut avec Rapline II, le générique de la seule émission télévisée rapologique (sur M6) qu’ils ont écrit spontanément. Sorti en mars 1991, l’album ne sera disque d’or que des années plus tard.

Ombre est Lumière

Après une année 92 plutôt calme qui voit la sortie du troisième single Planète Mars, IAM se lance en 93 dans l’enregistrement du toujours difficile second album, qu’ils veulent double. Une ambition qu’ils devront défendre face à une maison de disques d’abord réticente, puis convaincue: enregistré près d’Aix-En-Provence et mixé à New York, Ombre Est Lumière sort en novembre 93, précédé d’un single à tirage limité (Donne-moi le micro).

Jamais auparavant un group de rap français n’avait fait montre d’une telle ambition: en deux volumes de 40 titres, IAM réinvente la musique hip hop, mélangeant les styles et alignant les tubes.

Remixé avec un sample imparable de George Benson (Give Me The Night), Le Mia devient le premier tube rap à occuper le numéro un des ventes nationales. Un raz de marée suivi d’un « bis » avec Le feu, hymne des stades et notamment du Vélodrome de Marseille adapté d’un air de polka.

La tournée nationale qui suit Ombre Est Lumière prend une nouvelle dimension avec le succès phénoménal du disque: la tournée Le Dragon s’éveille traverse la France, s’arrêtant au Printemps de Bourges le 21 avril 94 et une semaine plus tard à Paris pour deux shows archi complets.

C’est aussi l’époque où l’on voit IAM à la télé, et pas dans les émissions de variétés: chez Michel Field (où il cloue le bec d’Alain Madelin avec des arguments de poids) ou à Envoyé Spécial sur France 2.

Victoire de la Musique

En février 1995, les Victoires de la Musique consacrent IAM « groupe de l’année », l’occasion pour Chill d’une émouvante dédicace « pour que cette victoire soit une partie infime de la victoire éternelle de la musique sur les défaites de l’humanité ».

Hyperactif, Akhenaton sort cette même année son premier album solo, Métèque et Mat. Très personnel, ce recueil de raps entre nostalgie et introspection lancera par rebond le groupe marseillais Fonky Family, invité sur le tube Bad Boys De Marseille.

Les albums solo des frères d’arme de Chill suivront: celui de Shurik’n en 1998 (Où je vis, double disque d’or), suivi de peu par l’album world instrumental d’Imhotep Blue Print et l’année suivante par celui de Malek, l’ex danseur devenu rapper sous le patronyme de Freeman (L’palais de justice, disque d’or).

Le DJ Kheops, quant à lui, se lance dans la fondation de son label, Sad Hill, dont la première sortie sera une compilation éponyme regroupant sur deux CD les meilleurs espoirs du rap français, de Paris comme de Marseille (X-Men, Def Bond, Hi Hi, Pit Baccardi, Faf Larage, etc).

Ecole du Micro d’Argent

Le futur d’IAM se joue aux États-Unis: en effet, le second semestre 96 est celui de la finition du plus ambitieux projet d’IAM, son troisième album titré L’Ecole du micro d’argent. Alors que l’enregistrement est achevé, Akhenaton décide de tout revoir, de rajouter des chansons et de remixer la plupart des titres sélectionnés. Du coup, le disque est repoussé au début 97. Il ne contient aucun « Mia », pas d’hymne façon Le feu et aucune trace de galéjade. L’ambiance est sombre, épique, truffée de morceaux de bravoure (L’enfer, La saga, Nés sous la même etoile) et de titres émouvants (Petit frère, Un cri court dans la nuit).

Le disque se conclut avec un rap rageur de dix minutes, Demain c’est loin, interprété par Akhenaton et Shurik’n d’une traite, sans refrain.

Les clips des morceaux La saga et L’empire du côté obscur sont pharaoniques, titanesques. Leur budget dépasse le million de francs et les effets spéciaux de La saga, qui met en scène un monstre façon « Alien », est même une influence pour RZA, le fameux mentor du Wu-Tang!

L’Ecole du micro d’argent finira par s’écouler à plus d’un million d’exemplaires, un record absolu pour un groupe de rap.

En 1998, alors qu’IAM est invité aux Victoires de la Musique, le groupe tétanise le public de ministres, PDGs de majors et autres officiels grâce à une prestation terroriste: IAM interprète Independenza avec une cohorte de soldats cagoulés façon FLNC et marque une nouvelle fois l’histoire de cette prestigieuse cérémonie.

Intéressé par le son, Akhenaton ne veut pas se contenter de rapper mais veut aussi produire. On entend son travail sur de nombreux titres de rap français, pour des remixes ou des sons originaux avec les meilleures plumes du hip hop hexagonal.

Comme un aimant

C’est un morceau d’Ombre Est Lumière, L’aimant, qui est à l’origine du long métrage « Comme un aimant », dont Bruno Coulais co signe la musique avec Akhenaton.

Un pur tube de rap marseillais sort du lot, Belsunce Breakdown de Bouga, hit des clubs au refrain chanté par Freeman. À la fois interprète, rapper, producteur et chef d’orchestre, Akhenaton se surpasse pour ce projet hors du commun et enregistre sur la BO avec les légendes de son enfance: Isaac Hayes, Millie Jackson (qui chante en duo avec Shurik’n), Marlena Shaw, The Dells, Dennis Edwards des Temptations et Cunnie Williams.

Mais si 2000 restera à jamais l’année de « Comme Un Aimant » pour AKH et sa clique, 2001 marque le début des grandes manoeuvres pour IAM.

Avant de réactiver la machine IAM, Akhenaton lâche son second solo, Sol Invictus. Disque d’or quasi instantané, cet album spirituel évoque sur un titre les tours du World Trade Center et est masterisé le jour même de l’attentat sanglant sur les tours maudites.

A l’avant-veille du premier tour des élections présidentielles, Akhenaton donne chez lui, à Marseille, son premier concert en solo. Il y interprète les titres phares de Sol Invictus et fait monter sur scène ses amis et alliés Psy 4 De La Rime et Chiens de Paille.

Revoir un Printemps

Ce concert symbolique marque aussi la fin du cycle des collaborations et des solos: en effet, 2002 est l’année de la reconquête pour IAM.

Première étape: la sélection des instrus. Une cinquantaine de titres réalisés par les quatre concepteurs sonores du groupe (Imhotep, Akhenaton, Shurik’n, DJ Kheops) sont maquettés, puis mis bout à bout sur un DAT afin que le groupe choisisse à main levée ceux qui méritent de devenir des morceaux à part entière.

La première innovation audible sur les 17 chansons de Revoir un printemps, c’est bien sûr la prise de micro de Freeman, désormais à égalité avec ses frères d’arme AKH et Shurik’n.

« IAM n’est pas l’ANPE », résume Akhenaton pour ceux qui penseraient que l’inclusion de Malek se résume à du copinage marseillais. Depuis « Independenza », l’ex spécialiste des interludes comiques ne plaisante plus quand il s’agit de lâcher des rimes définitives.

Pour donner une dimension internationale à leur nouveau projet, IAM veut des invités américains. Redman et Method Man répondent présent à l’invitation du gang sudiste, et qui débarquent un beau jour sur la planète Mars avec des rimes de tueurs dans leur sac à dos. Deux jours et deux nuits de joutes verbales qui laissent les Marseillais avec des souvenirs éternels et un titre en béton, Noble art.

Beyoncé, de Destiny’s Child, craque sur le titre Bienvenue, qui se retrouvera en simultané sur Revoir un printemps et sur Dangerously In Love, l’album solo de la nouvelle reine du R&B. Syleena Johnson répond présent elle aussi, et apporte une touche de soul au tragique Ici ou ailleurs, chanson poignante sur le viol dont la justesse des paroles en fait un des sommets de ce disque décidément hors du commun, si loin des sentiers battus d’un rap français obsédé par les caïds en carton.

Presque quinze ans après leur cassette autoproduite Concept, IAM reste fidèle à ses rêves, à ses ambitions et à son public, gardant le même esprit combatif, le même « Mental de Viêt-Cong » et la même impétuosité pour nous livrer Revoir un printemps.

Zicactu

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de IAM


Albums

2017 Revolution
2013 IAM
2013 Arts martiens
2007 saison 5
2005 Live Au Dôme De Marseille
2003 Revoir un Printemps
1998 l’ecole du micro d’argent
1993 Ombres est Lumiere
1991 de La Planete Mars





[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]