Catégorie : Jane Birkin

Jane Birkin : au palace

jane-birkin
Enfants d’Hiver

Jane Birkin

Album CD – 2009

Liste des titres

:

L’anamour (Live Au Palace)
Prends Cette Main (Live Au Palace)
Ex-Fan Des Sixties (Live Au Palace)
Sous Le Soleil Exactement (Live Au Palace)
Enfants D’hiver (Live Au Palace)
Exercice En Forme De Z (Live Au Palace)
A La Grâce De Toi (Live Au Palace)
Aung San Suu Kyi (Live Au Palace)
Amour Des Feintes (Live Au Palace)
Ford Mustang (Live Au Palace)
14 Février (Live Au Palace)
Période Bleue (Live Au Palace)
Yesterday, Yes A Day (Live Au Palace)
Pauvre Lola (Live Au Palace)
Madame (Live Au Palace)
Je Suis Venu Te Dire Que Je M’en Vais (Live Au Palace)
Pourquoi (Live Au Palace)
L’eau À La Bouche (Live Au Palace)

Jane Birkin : Enfants d’Hiver

Enfants d'HiverEnfants d’Hiver

Jane Birkin

Album CD – 2008 – Capitol

Liste des titres

:

Prends cette main
Période bleue
A la grâce de toi
Madame
Oh comment ça va ?
Maison étoilée
14 février
Enfants d’hiver
Il fait nuit
Pourquoi
Aug San Suu Kyii
Je suis au bord de ta fenêtre

Jane Birkin : Fictions

FictionsFictions

Jane Birkin

Album CD – 2006 – Capitol

Liste des titres

:

Home
Alice
Living In Limbo
Waterloo Station
My Secret
Où est la ville
Steal Me A Dream
Sans toi
Harvest Moon
La reine sans royaume
Mother Stands For Comfort
Image fantôme – Pavane pour une infante défunte

Jane Birkin : Versions Jane

Versions JaneVersions Jane

Jane Birkin

Album CD – 1996 – Mercury

Liste des titres

:

Ces petits riens
La gadoue
Dépression au-dessus du jardin
Ce mortel ennui
Sorry Angel
Elisa
Exercice en forme de Z
L’anamour
Elaeudanla teiteia
Aux enfants de la chance
La mal intérieur
Ford Mustang
Couleur café
Comment te dire adieu
Physique et sans issue

Jane Birkin : Lolita Go Home

Lolita Go HomeLolita Go Home

Jane Birkin

Album CD – 1975 – Mercury

Liste des titres

:

Lolita Go Home
What Is This Thing Called Love
Bebe Song
Where Or When
Si ça peut te consoler
Love For Sale
Just Me And You
La fille aux claquettes
Rien pour rien
French Graffiti
There’s A Small Hotel
Ma cherie Jane
Bebe gai

Jane Birkin : Intégral à l’Olympia

Intégral à l'OlympiaIntégral à l’Olympia

Jane Birkin

Album CD – 1996 – Mercury

Liste des titres

:

Intro
Ces petits riens
Di Doo Dah
Fuir le bonheur de peur qu’il se sauve
Le moi et le je
Ex fan des sixties
Baby Lou
Leur plaisir sans moi
Etre ou ne pas naître
Ford Mustang
Baby Alone In Babylone
Con c’est con ces conséquences
Une chose entre autres
Ballade de Johnny-Jane
Les dessous chics
Elisa
Physique et sans issue
L’anamour
Amours des feintes
Des ils et des elles
Quoi
La gadoue
Dépression au-dessus du jardin
Et quand bien même
Comment te dire adieu
La javanaise

Jane Birkin : A la légère

A la légèreA la légère

Jane Birkin

Album CD – 1999 – Mercury

Liste des titres

:

Les clés du paradis
La bulle
La pleine lune
Les avalanches
Voyage au bout de la nuit
Simple en français
A la légère
Love Slow Motion
C’est comme ça
Plus loin de ta rue
Si tout était faux
Trouble
L’autre moi

Jane Birkin : Intégral Casino de Paris

Intégral Casino de ParisIntégral Casino de Paris

Jane Birkin

Album CD – 1992 – Mercury

Liste des titres

:

L’aquoiboniste
Et quand bien même
Tombée des nues
Ex fan des sixties
Les dessous chics
Litanie en Lituanie
L’impression du déjà vu
Baby Alone In Babylone
Des ils et des elles
La chanson de Prévert
Ballade de Johnny-Jane
Le moi et le je
Asphalte
Sous le soleil exactement
Manon
32 Farenheit
Love Fifteen
As Time Goes By
Présentation des musiciens
Quoi
Valse de Melody
Marilou sous la neige
Fuir le bonheur
Nicotine
Amours des feintes
Di Doo Dah
Je suis venu te dire que je m’en vais

Jane Birkin : Jane Birkin au Bataclan

Jane Birkin au BataclanJane Birkin au Bataclan

Jane Birkin

Album CD – 1987 – Mercury

Liste des titres

:

Jane B.
Di Doo Dah
Norma Jean Baker
Love For Sale
Ballade de Johnny-Jane
Ex fan des sixties
Les dessous chics
Physique et sans issue
Baby Alone In Babylone
Avec le temps
Le moi et le je
Nicotine
L’amour de moi
Quoi
Yesterday Yes A Day
Lost Song
Baby Lou
Rocking Chair
Fuir le bonheur de peur qu’il se sauve
Le couteau dans le play

Jane Birkin : Lost Song

Lost SongLost Song

Jane Birkin

Album CD – 1987 – Mercury

Liste des titres

:

Etre ou ne pas naître
C’est la vie qui veut ça
Le couteau dans le play
L’amour de moi
Une chose entre autres
Lost Song
Physique et sans issue
Leur plaisir sans moi
Le moi et le je
Quoi
Come Un Gabbiano

Jane Birkin : Ex fan des sixties

Ex fan des sixtiesEx fan des sixties

Jane Birkin

Album CD – 1978 – Mercury

Liste des titres

:

Ex fan des sixties
Apocalypstick
Exercice en forme de Z
Mélodie interdite
L’aquoiboniste
Vie, mort et résurrection d’un amour passion
Nicotine
Rocking chair
Dépressive
Le velours des vierges
Classée X
Mélo mélo
Ballade de Johnny-Jane
Raccrochez c’est une horreur
Yesterday yes a day

Jane Birkin : Amours des feintes

Amours des feintesAmours des feintes

Jane Birkin

Album CD – 1990 – Mercury

Liste des titres

:

Et quand bien même
Des ils et des elles
Litanie en Lituanie
L’impression du déjà vu
Asphalte
Tombée des nues
Un amour peut en cacher un autre
32 Farenheit
Love Fifteen
Amours des feintes

Jane Birkin : Arabesque

ArabesqueArabesque

Jane Birkin

Album CD – 2002 – EMI – Capitol

Liste des titres

:

Elisa
Et quand bien même
L’amour de moi
Couleur café
Anno « Close To The River »
Dépression au dessus du jardin
Valse de Melody
Haine pour aime
Amours des feintes
She Left Home (instrumental)
Les dessous chics
Les clés du paradis
Fuir le bonheur
Comment te dire adieu
Baby Alone In Babylone
La javanaise

Jane Birkin : Baby Alone In Babylone

Baby Alone In BabyloneBaby Alone In Babylone

Jane Birkin

Album CD – 1983 – Mercury

Liste des titres

:

Baby Lou
Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve
Partie perdue
Norma Jean Baker
Haine pour aime
Overseas telegram
Con c’est con ces conséquences
En rire de peur d’être obligé d’en pleurer
Rupture au miroir
Les dessous chics
Baby Alone In Babylone

Jane Birkin : Di Doo Dah

Di Doo DahDi Doo Dah

Jane Birkin

Album CD – 1973 – Mercury

Liste des titres

:

Di Doo Dah
Help camionneur !
Encore lui
Puisque je te le dis
Les capotes anglaises
Leur plaisir sans moi
Mon amour baiser
Banana boat
Kawasaki
La cible qui bouge
La baigneuse de Brighton
C’est la vie qui veut ça
La décadanse
Les langues de chat

Jane Birkin / Serge Gainsbourg

Jane Birkin / Serge GainsbourgJane Birkin / Serge Gainsbourg

Jane Birkin

Album CD – 1969 – Mercury

Liste des titres

:

Je t’aime moi non plus
L’anamour
Orang Outan
Sous le soleil exactement
18-39
69 année érotique
Jane B.
Elisa
Le canari est sur le balcon
Les sucettes
Manon

Jane Birkin

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »124″]



Biographie de Jane Birkin

jane-birkin1C’est à Londres, le 14 décembre 1946, que Jane Birkin voit le jour. Sa mère, la comédienne Judy Campbell, l’emmène avec elle quasiment partout. Son père, David Birkin, commandant dans la Royal Navy britannique, est souvent absent.

Elle tombe très vite amoureuse des métiers du spectacle. Elle fait ses véritables débuts en 1964 dans « Carving Statue », une pièce de Graham Greene, puis se produit dans une comédie musicale intitulée « Passion Flower Hotel ».

Cinéma

Dès l’année suivante, Jane, qui n’a que dix-huit ans, commence au cinéma avec des rôles dans « Le Knack… et comment l’avoir ! » de Richard Lester puis dans « Blow Up » d’Antonioni, un film qui défraie la chronique à sa sortie.

Peu après, elle épouse John Barry, célèbre compositeur de musiques de films et séries télé (James Bond, Amicalement vôtre, …) et lui donne une fille, Kate, en 1967.

Alors qu’elle répète des scènes de « Slogan », elle fait la connaissance de Serge Gainsbourg. Une rencontre qui va changer sa vie ! Le réalisateur Pierre Grimblat, cherche une jeune anglaise pour donner la réplique au déjà controversé chanteur français. Commence alors une fantastique histoire d’amour !

Serge Gainsbourg

Il va lui composer ses plus belles chansons à commencer par Je t’aime moi non plus, censuré par la BBC et qui fait scandale jusqu’au Vatican ! Plus d’un million d’exemplaires de ce titre, écrit à l’origine pour Brigitte Bardot, sont vendus.

Jane, qui vient de divorcer de John Barry, donne naissance à une seconde fille, Charlotte, fruit de son union avec le grand Serge, en 1971. Elle continue dès lors d’alterner disques et cinéma (La Piscine, La moutarde me monte au nez, L’Animal, Mort sur le Nil). Elle tourne avec Zidi, Deville, Audiard…

Bien que séparée de son mentor en 1981, le couple continue de travailler ensemble et ce, jusqu’à la mort de Gainsbourg en 1991. Il lui laisse en guise de testament le sublime Amours des feintes, paru quelques mois avant sa disparition.

Elle n’aura cesse de lui rendre hommage, comme dans Versions Jane en 1996 dans lequel elle revisite toutes les chansons que « l’homme à la tête de chou » lui avait composées et qu’elle n’avait jamais chantées ! Elle s’y attèle avec des musiciens contemporains comme les Négresses Vertes.

Rendez-vous

Devenue la compagne du cinéaste Jacques Doillon, dont elle a encore une fille, Lou -également actrice-, elle publie A la légère en 1999, Arabesque en 2002, puis Rendez-vous en 2004.

Cet opus lui permet d’inviter nombre d’artistes: Mickey3d, Alain Chamfort, Bryan Ferry, Alain Souchon, Etienne Daho, Miossec, Brian Molko (Placebo), Françoise Hardy ou encore Paolo Conte.

Cette même année, elle est décorée Chevalier de l’Ordre national du Mérite par le Ministre français des Affaires étrangères.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Jane Birkin

Albums
2009 Au Palace
2008 Enfants d’Hiver
2006 Fictions
2004 Rendez-vous
2002 Arabesque
1999 A la légère
1996 Versions Jane
1996 Intégral à l’Olympia
1992 Intégral Casino de Paris
1990 Amours des feintes
1987 Jane Birkin au Bataclan
1987 Lost Song
1983 Baby Alone In Babylone
1978 Ex fan des sixties
1975 Lolita Go Home
1973 Di Doo Dah
1969 Jane Birkin / Serge Gainsbourg




[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Jane Birkin : Rendez-vous

Rendez-vousRendez-vous

Jane Birkin

Album CD – 2004 – Capitol

Qui est donc Jane Birkin ? La réponse à cette question resta longtemps mystérieuse, tant il était difficile de dissocier la muse de celui dont elle fut aussi la compagne, Serge Gainsbourg, qui la révéla au public français dans les années 60.

Dès la première plage de Rendez-vous, d’un ironique « Je m’appelle Jane et je t’emm*** » lancé à un Mickey3d plus malicieux que jamais, la chanteuse répond avec humour à la question, et jette un sort à quelques stéréotypes sur son « accent britannique » et son « vieux jeans sale qu’elle trimballe depuis 1969″…

Elle qui, pourtant, avait juré au début des années 90 de ne plus chanter, reprend le chemin des studios, deux ans après Arabesque et six ans après A la légère. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne reprend pas la route seule ! C’est en effet une véritable haie d’honneur que lui offrent, en quatorze titres d’exception, des artistes de la scène tant francophone qu’internationale.

La particularité de cet album hommage est l’unité incarnée par la voix cristalline de Jane Birkin, unité qui se dégage de ce subtil mais non moins étrange mélange de langues, de styles et même d’époques !

Si la ballade oscille surtout entre français et anglais, quelques accents étrangers apportent une fraîcheur bienvenue à l’ensemble, comme O Leaozinho, le duo en brésilien avec Caetano Veloso ou les accords ensoleillés de l’Italien Paolo Conte, et bien sûr, le plus inattendu en dernier, le duo en japonais avec Yosui Inoue.

Parlant d’univers différents, l’on ne peut s’empêcher d’évoquer l’ambiance si caractéristique insufflée par des artistes tels que Beth Gibbons, du groupe Portishead, de Brian Molko, de Placebo ou de Brian Ferry et de ses envolées électroniques sur In Every Dream Home A Heartache.

Quant au contraste des époques, Jane l’évoque en s’étonnant elle-même de sa collaboration avec Mickaël Furnon de Mickey3d, dont elle pourrait être la grand-mère, et se régale de sa complicité déjà ancienne avec les deux Alain, Souchon et Chamfort. Celle-ci nous donne, avec T’as pas le droit d’avoir plus mal que moi et Palais Royal, deux titres superbes qui nous inspirent la même impression de mélancolie et de nostalgie grâce à de très belles paroles accompagnées par une musique remarquable de sobriété.

En ce qui concerne les reprises, les notes de Benjamin Biolay offrent un des plus beaux duos de l’album, avec Surannée, chantée initialement par Keren Ann mais reprise ici avec Françoise Hardy. Seul bémol à notre enthousiasme, Pour un flirt avec toi chanté avec Miossec, étouffe sous des arrangements trop lourds.

Mais plutôt que de finir sur une note négative, célébrons plutôt la belle réussite de la reprise du titre La grippe, interprété pour l’occasion avec Etienne Daho, et chanté à l’origine par Jacques Higelin et Brigitte Fontaine.

Caroline Lesire

Liste des titres

:

Je m’appelle Jane (en duo avec Mickey 3D)
T’as pas le droit d’avoir moins mal que moi (en duo avec Alain Chamfort)
In Every Dream Home a Heartache (en duo avec Bryan Ferry)
Palais royal (en duo avec Alain Souchon)
La grippe (en duo avec Etienne Daho)
Strange Melody (titre de Beth Gibbons)
O leaozinho (en duo avec Caetano Veloso)
Pour un flirt avec toi (en duo avec Miossec)
The Simple Story (en duo avec Feist)
Te souviens-tu ? (en duo avec Manu Chao)
Smile (en duo avec Brian Molko)
Surannée (en duo avec Françoise Hardy)
Canary Canary (en duo avec Yosui Inoue)
Chiamami adesso (en duo avec Paolo Conte)