Catégorie : Placebo

Placebo : MTV Unplugged

placebo_-_mtv_unplugged
MTV Unplugged
Placebo
Album CD-2015

Liste des titres

:

Jackie
For What It’s Worth
36 Degrees
Because I Want You
Every You Every Me
Song To Say Goodbye
Meds

Placebo : Loud Like Love

Les clips de Placebo : Loud Like Love


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »531″]





Loud Like Love placebo
Loud Like Love

Placebo

Album CD – 2013

Liste des titres

:
Loud Like Love
Scene Of The Crime
Too Many Friends
Hold On To Me
Rob The Bank
A Million Little Pieces
Exit Wounds
Purify
Begin The End
Bosco

Placebo : B3


B3

Placebo

Maxi CD-2012

Liste des titres

B3
I Know You Want To Stop
The Extra
I.K.W.Y.L
Time Is Money

Placebo : Placebo


Placebo

Placebo

Album CD – 1996

Liste des titres

Lady Of The Flowers
Bruise Pristine
I Know
Nancy Boy
Hang On To Your Iq
36 Degrees
Bionic
Teenage Angst
Come Home
Swallow

Placebo : Without You I’m Nothing


Without You I’m Nothing

Placebo

Album CD – 1998

Liste des titres

Without You I’m Nothing
Burger Queen
Scared Of Girls
You Don’t Care About Us
Pure Morning
Brick Shithouse
Ask for Answers
Allergic
The Crawl
Every You Every Me
My Sweet Prince
Summer’s Gone

Placebo : Black Market Music


Black Market Music

Placebo

Album CD – 2001

Liste des titres

Narcoleptic
Haemoglobin
Commercial For Levi
Slave To The Wage
Blue American
Black-Eyed
Passive Aggressive
Spite & Malice
Special K
Days Before You Came
Taste In Men
Peeping Tom
Without You I’m Nothing (bonus Track)
I Feel You (bonus Track)

Placebo : Covers


Covers

Placebo

Album CD – 2003

Liste des titres

Running Up That Hill
Where Is My Mind (XFM Live Version)
Bigmouth Strikes Again
Johnny And Mary
20th Century Boy
The Ballad Of Melody Nelson (‘Ballade De Melody Nelson’)
Holocaust
I Feel You
Daddy Cool
Jackie

Placebo : Sleeping With Ghosts

Les clips de Placebo : Sleeping With Ghosts


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »532″]






Sleeping With Ghosts

Placebo

Album CD – 2003

Liste des titres

This Picture
The Bitter End
Second Sight
I’ll Be Yours
Special Needs
Plasticine
Something Rotten
Sleeping With Ghosts
English Summer Rain
Bulletproof Cupid
Protect Me From What I Want
Centrefolds

Placebo : Meds


Meds

Placebo

Album CD – 2006

Liste des titres

Song to say goodbye
Meds
Infra-Red
Drag
Space Monkey
Follow The Cops Back Home
Post Blue
Because I Want You
Blind
Pierrot The Clown
Broken Promise
One Of A Kind
In The Cold Light Of Morning

Placebo : Battle For The Sun


Battle For The Sun

Placebo

Album CD – 2009

Liste des titres

Battle for the Sun
Kitty Litter
Ashtray Heart
For What It’s Worth
Devil In The Details
Bright Lights
Speak In Tongues
The Never-Ending Why
Julien
Happy You’re Gone
Breathe Underwater
Come Undone
Kings Of Medicine

Placebo : Meds

Meds_cover_s200
Meds

Placebo

Album CD – 2006 – Elevator Music

La sortie d’un album de Placebo, c’est toujours un évènement. Le trio, qui fête ses dix ans, est, en effet, devenu un des groupes les plus connus dans le rock alternatif. Meds était donc très attendu.

Musicalement, leur opus est non seulement magnifique mais il constitue un tournant, une recrudescence phénoménale par rapport au début du groupe. D’abord parce que Placebo innove avec Meds, ensuite parce qu’on est loin du groupe qui se formatait de plus en plus dans les mêmes formules musicales.

Beaucoup de nouveaux sons sont présents dans Meds. Les mélodies sont récurrentes et on se laisse vite charmer par le spleen de la voix toujours aussi touchante et particulière de Brian Molko. L’album s’écoute à coeur ouvert. Il est puissant, poignant, mélancolique. Le style est donné par nombre de chansons mélodieuses comme sur Pierrot The Clown, Follow The Cops Back Home, In The Cold Light of Morning et le très beau titre Broken Promise interprété en duo avec Michael Stipe, chanteur de R.E.M.

Quant aux chansons plus rythmées, elles sont dynamitées par un côté beaucoup plus électro par rapport aux albums précédents. Il y a aussi plus de guitares, ce qui donne plus de volume aux différents titres. Cependant, les textes sont toujours aussi noirs, seul petit bémol à signaler.

Composé de Brian Molko (chant et guitare), Stefan Olsdal (basse) et Steve Hewitt (batterie), Placebo prouve qu’après dix années passées sur la scène rock, il peut encore se réinventer, proposer du neuf. Extra pour les ouïes fines. Quant aux fans, ils seront peut-être un peu perturbés par quelques changements.

Enfin, petite parenthèse pour l’édition spéciale composée d’un CD et d’un DVD: on retrouve sur ce dernier la chanson Twenty Years interprétée en live à Wembley, des clips et bien d’autres surprises à découvrir. Ce DVD constitue un véritable petit bijou pour les fans.

En conclusion, cet étonnant cinquième album est une perle musicale. Le premier single Song to Say Goodbye a déjà fait un carton et vaut à lui seul l’achat de l’album. Pourtant, il ne s’agit pas de l’unique tube de Meds. One of a Kind est doté d’un refrain énorme et ce titre risque également de faire du bruit. Cet album est mon coup de coeur de l’année 2006. À recommander sans aucune hésitation.

zicactu.com

Liste des titres

:

Meds
Infra-red
Drag
Space Monkey
Follow The Cops Back Home
Post Blue
Because I Want You
Blind
Pierrot The Clown
Broken Promise
One Of A Kind
In The Cold Light Of Morning
Song To Say Goodbye

Placebo : Once More With Feeling : Singles 1996-2004

Once More With Feeling : Singles 1996-2004Once More With Feeling : Singles 1996-2004

Placebo

Compilation – 2004 – Elevator Music

Après huit années d’existence, Placebo signe Once More With Feeling, un premier best of retraçant l’essentiel de leur carrière, courte mais sans faille.

Dehors, la chute des feuilles laisse apparaître les cimes de grands pins verts annonciateurs du froid et des fêtes de fin d’année. A cette époque, les premiers flocons sont accompagnés par une avalanche de rééditions et de best of. Parmi ceux-ci, certains tiennent, restent, garantissent fièrement la pérennité de l’artiste. D’autres, par contre, se résument à un ramassis de chansons, gadoue sonore balancée au pied du sapin, comme la neige en somme.

A ce titre, les 19 chansons composant la compilation des singles de Placebo constituent un cadeau idéal, éternel. Inutile de présenter le groupe de Brian Molko. Même l’Inuit vivant paisiblement sur sa banquise a probablement entendu de lointains échos du trio…

Néanmoins, s’il reste l’un ou l’autre inculte en ce bas monde, conseillons lui vivement de se procurer Once More With Feeling, recueil substantiel renfermant les tubes en puissance perpétrés par Placebo entre 1996 et 2004. Mais pour le fan, le collectionneur ou le simple amateur, le plus intéressant reste encore de s’approprier I Do et Twenty Years, deux inédits imparables dont Placebo connaît visiblement la recette.

A bien écouter, la compilation de Placebo se livre en triptyque, trois parties presque perceptibles dès la première écoute. Dans un premier temps, ce sont les singles du premier album éponyme de Placebo qui y passent, suivis de près par les hits du désormais classique Whithout You I’m Nothing. Au hasard, nous citerons Nancy Boy, Pure Morning ou encore You Don’t Care About Us. A chaque fois, on retrouve ces répétitions d’accords incisifs, le ton sombre, désespéré et angoissé de Brian Molko. Et surtout, cette hargne, cette envie de toucher l’adolescent qui sommeille en chacun de nous.

Dans la deuxième partie du triptyque, Placebo est déjà parvenu à ses fins et s’autorise des échappées expérimentales dans les contrées de la pop industrielle avec Black Market Music. Bien que moins accessibles, des chansons comme Taste In Men ou Special K achèvent de convaincre un public tombé en pâmoison devant l’excitante ambiguïté du groupe, son charisme et sa séduisante acuité mélodique.

Nous sommes en 2003, Placebo livre Sleeping With Ghosts, troisième et dernier volet artistique du trio, désormais glorifié à la moindre incartade. Une fois encore, Placebo est au rendez-vous avec des singles implacables et impeccablement produits. The Bitter End ou Special Needs demeurent les meilleurs témoins de l’envergure mondiale de Placebo. En moins d’une décennie, Placebo nous a raconté l’histoire d’un groupe passé radicalement de l’underground au haut de l’affiche. Une belle histoire de sexe, de drogue, de rock ‘n’ roll qui au final se révèle indispensable.

zicactu.com

Liste des titres

:

36 Degrees
Teenage Angst
Nancy Boy
Bruise Pristine
Pure Morning
You Don’t Care About Us
Every You Every Me
Without You I’m Nothing (feat. David Bowie)
Taste in Men
Slave to the Wage
Special K
Black-Eyed
The Bitter End
This Picture
Special Needs
English Summer Rain
Protège-moi
I Do
20 Years

Placebo : Sleeping With Ghosts

Sleeping-With-Ghosts_cover_s200
Sleeping With Ghosts

Placebo

Album CD – 2003 – Elevator Music

Liste des titres

:

Bulletproof Cupid
English Summer Rain
This Picture
Sleeping With Ghosts
The Bitter End
Something Rotten
Plasticine
Special Needs
I’ll Be Yours
Second Sight
Protect Me From What I Want
Centrefolds

Placebo : Placebo

Placebo_cover_s200
Placebo

Placebo

Album CD – 1996 – Elevator Music

Liste des titres

:

Come Home
Teenage Angst
Bionic
36 Degrees
Hang On to Your IQ
Nancy Boy
I Know
Bruise Pristine
Lady of the Flowers
Swallow
HK Farewell

Placebo : Without You I’m Nothing

Without-You-m-Nothing_cover_s200
Without You I’m Nothing

Placebo

Album CD – 1998 – Elevator Music

Liste des titres

:

Pure Morning
Brick Shithouse
You Don’t Care About Us
Ask For Answers
Whithout You I’m Nothing
Allergic (to Thoughts of Mother Earth)
The Crawl
Every You Every Me
My Sweet Prince
Summer’s Gone
Scared Of Girls
Burger Queen
Evil Dildo

Placebo : Black Market Music

Placebo Black Market MusicPlacebo Black Market Music
Black Market Music

Placebo

Album CD – 2000 – Elevator Music

Pour cet album, les trois membres de Placebo ont gardé à peu près la même formule que pour les précédents. On ne change pas une équipe qui gagne.

Brian Molko, sorte d’androgyne de 25 ans, a heureusement conservé sa voix lascive, plaintive, hors du commun. La trame musicale est restée délicieusement ténébreuse et donne toujours autant de frissons qu’avant. Leur recherche d’accords et de sons se poursuit et marque d’un tampon indélébile la créativité de ce groupe désormais incontournable.

L’écoute de la première plage est un peu fastidieuse: Taste in Men est a compter parmi les chansons les plus obscures de l’album. Elle laisse une place peut-être trop grande à l’électronique mais elle surprend, et c’est finalement ce que recherche le trio anglais: tout mais pas l’indifférence.

La plage « radio », Slave to the Wage, est très sympa, mais il y a bien mieux sur l’album. Je pense ici à Spite & Malice, où la voix de Justin Warfield est en parfaite osmose avec celle de Molko. C’était finalement risqué de mettre du MCing dans une composition très rock. Ils l’ont osé et le résultat est superbe.

Le rap s’efface ensuite pour laisser la place au morceau Passive Agressive. La transition est merveilleuse. Cette chanson extra intimiste met en exergue la sensibilité du chanteur. Quelques notes de guitare bien sélectionnées, une batterie très calme et la voix presque sensuelle et très douce, d’une douceur qu’on ne peut ne pas entendre. Voilà ce que semble être la gastronomie musicale du moment.

Blue American est à peu près du même acabit, le piano en plus. Je m’arrête ici parce qu’évidemment, une musique de si grande qualité se ressent et ne peut être décrite par des mots.

Espérons que Placebo passera d’ici peu dans nos patelins, qu’on puisse les voir à l’oeuvre. En attendant, on essayera de se contenter de leur site officiel, très bien conçu mais malheureusement exclusivement en anglais.

zicactu.com

Liste des titres

:

Taste in Men
Days Before You Came
Special K
Splite and Malice
Passive Aggressive
Black-Eyed
Blue American
Slave to The Wage
Commercial for Levi
Haemoglobin
Narcoleptic
Peeping Tom

Placebo

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »213″]

Biographie de Placebo

placebo
Composé de Brian Molko, à la guitare et au chant, de Stefan Osdal, à la basse et au clavier, et de Steve Hewitt à la batterie, Placebo trouve ses origines au Luxembourg. En effet, le père de Brian, homme d’affaires et banquier, trimbale son fils de pays en pays pour finalement s’établir au Luxembourg. C’est là, pour la première fois, que Brian Molko fait la connaissance de Stefan Osdal, futur bassiste du groupe, sans toutefois vraiment lier amitié avec celui-ci.

Chanteur androgyne

Ce n’est que plus tard, alors qu’il suit des études d’art dramatique à Londres, que Brian retrouve dans le métro, par un heureux hasard, son compagnon d’enfance Stefan. Ils deviennent amis et se découvrent de nombreux points communs et notamment la musique. Ils décident alors de fonder un groupe: les Ashtray Hearts avec, à la batterie, Robert Schultzberg, un ami d’enfance de Stefan. Après mûres réflexions, ils décident de rebaptiser le groupe en Placebo.

En 1996, Placebo sort un premier album éponyme, accueilli favorablement par la critique grâce à des titres comme Come Home, Teenage Angst et 36 Degrees. Celle-ci n’hésite d’ailleurs pas à les comparer aux Sonic Youth et même à Nirvana.

Entre temps, ils sont remarqués par David Bowie et Iggy Pop, qui voient en eux les nouveaux emblèmes d’un rock dur et torturé, qui avait disparu depuis de nombreuses années. Mais Placebo fait beaucoup couler d’encre, notamment à cause de son chanteur, au look androgyne et connu pour ses excès de drogues et d’alcools.

Without You I’m Nothing

En 1998, ils sortent leur deuxième album, Without You I’m Nothing, cap toujours difficile à franchir dans la carrière d’un groupe. On y retrouve des morceaux comme Pure Morning, Every You Every Me, mais aussi et surtout le duo avec David Bowie: Without You I’m Nothing, véritable tube planétaire grâce auquel l’album sera sacré disque d’or dans de nombreux pays et notamment en France et en Belgique. Cet album est plus pop que le premier. On y trouve de nombreuses ballades, mais aussi des morceaux où l’électronique fait son apparition. Résultat: Placebo réussit à imposer son style, un rock pur et dur enjoint de mélancolie.

En octobre 2000, leur troisième album Black Market Music envahit les bacs. Moins plébiscité par le public et la critique, il est toutefois très recommandable.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Placebo


Albums
2013 Loud Like Love
2009 Battle For The Sun
2006 Meds
2003 Sleeping With Ghosts
2003 Covers
2001 Black Market Music
1998 Without You I’m Nothing
1996 Placebo

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]