Catégorie : Radiohead

Radiohead : A Moon Shaped Pool

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips de Radiohead : A Moon Shaped Pool


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »873″]






A Moon Shaped Pool
Radiohead
Album CD-2016

Liste des titres

:
Burn the Witch
Daydreaming
Decks Dark
Desert Island Disk
Ful Stop
Glass Eyes
Identikit
The Numbers
Present Tense
Tinker Tailor Soldier Sailor Rich Man Poor Man Beggar Man Thief
True Love Waits

Radiohead : My iron lung








My iron lung
Radiohead
Album CD – 1994

Liste des titres

:
My iron lung
The trickster
Lewis (mistreated)
Punchdrunk lovesick singalong
Permanent daylight
Creep – Acoustic
Lozenge Of Love
You Never Wash Up After Yourself

Radiohead : The King of Limbs








The King of Limbs
Radiohead
Album CD – 2011

Liste des titres

:
Bloom
Morning Mr Magpie
Little By Little
Feral
Lotus Flower
Codex
Give Up The Ghost
Separator

Radiohead : The Best Of








The Best Of
Radiohead
Compilation – 2008 – EMI

Liste des titres

:
CD1 :
Just
Paranoid Android
Karma Police
Creep
No Surprises
High and Dry
My Iron Lung
There There
Lucky
Fake Plastic Trees
Idioteque
2+2=5
The Bends
Pyramid Song
Street Spirit (Fade Out)
Everything In Its Right Place

CD2 :
Airbag
I Might Be Wrong
Go to Sleep
Let Down
Planet Telex
Exit Music (For a Film)
The National Anthem
Knives Out
Talk Show Host
You
Anyone Can Play Guitar
How to Disappear Completely
True Love Waits (live in Oslo, 2001) (from I Might Be Wrong: Live Recordings)

Radiohead : In Rainbows








In Rainbows
Radiohead
Album CD – 2007 – XL-Recordings

Liste des titres

:
15 Step
Bodysnatchers
Nude
Weird Fishes/Arpeggi
All I Need
Faust Arp
Reckoner
House Of Cards
Jigsaw Falling Into Place
Videotape

Radiohead : Com Lag : 2+2=5







Radiohead  Com Lag  2+2=5
Com Lag : 2+2=5
Radiohead
Collector – 2004 – Parlophone

Liste des titres

:
2+2=5 (Live At Earls Court, Londres)
Remyxomatosis (Cristian Vogel Remix)
I Will (Los Angeles Version)
Paperbag Writer
I Am a Wicked Child
I Am Citizen Insane
Skttrbrain (Four Tet Remix)
Gagging Order
Fog (Again) (Live)
Where Bluebirds Fly

Radiohead : Hail To The Thief

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips de Radiohead : Hail To The Thief


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »875″]






Hail To The Thief
Radiohead
Album CD – 2003 – Parlophone

Faisant l’objet de toutes les convoitises durant les mois précédents sa tant attendue sortie, ce dernier opus du groupe pop anglais Radiohead revient aux guitares et laisse la part belle aux chants, mais ne met toutefois pas de côté ces sons électroniques futuristes qui font l’identité du groupe. Ce retour n’apporte pas pour autant de réelle nouveauté sur le plan musical, ce qui décevra peut-être les fans du groupe.

Fondé à Oxford en 1988 par cinq étudiants, Radiohead reste l’une des plus belles réussites de la scène rock britannique. Le groupe a su ne jamais sombrer dans une formule statique, les albums de la formation ayant en commun sensibilité et sens de la mélodie, mais se distinguant les uns des autres par des arrangements totalement différents, passant d’une base pop rock à des rythmes électro expérimentaux et déchaînés.

Quinze ans après les débuts du groupe, Radiohead fait toujours partie du gratin de la pop anglaise. Le groupe a gardé de ses débuts un sens aigu des mélodies, une nervosité dans les rythmes, et des ambiances musicales qui leurs sont propres.

Hail to the Thief marque le retour de la formation à la guitare et au chant, sans toutefois nous offrir un second OK Computer. Fort heureusement les sons électroniques ne sont pas totalement mis de côté: Backdrift et The Gloaming nous rappellent l’attachement du groupe à ce style musical.

Les quelques secondes de la première plage suffisent à affirmer que Radiohead est certes revenu à de la pop plus classique, mais a su rester fidèle à lui-même. Dans 2+2=5, le chant et la mélodie sont clairement mises en avant, une voix posée accompagnant une guitare calme, le tout créant une atmosphère bien connue des fans de Radiohead.

Le second morceau, Sit Down, Stand Up, laisse tout s’effacer au profit de la voix. Sur la fin du titre, l’électronique fait son retour, pour nous rappeler que Radiohead c’est aussi de l’expérimental !

Go To Sleep est un morceau pop dans le sens le plus classique du terme. L’intro en guitare donne le ton, la suite reste dans la même lignée: une mélodie, une voix et une guitare font l’essentiel. Sur la fin apparaît quelques distos pour ajouter une petite touche propre au groupe.

Un rapide mais bref retour à l’électro s’impose après ce début d’album très pop, ce que Where I End You Begin fait à merveille, en restant très accessible au grand public.

We s*** young blood est un titre mélancolique, qui rappelle OK Computer. C’est encore une fois l’aspect instrumental qui domine ce titre.

The Gloaming est de l’électronique pure souche, probablement le titre le plus expérimental, mais en contrepartie le moins accessible. Notons toutefois que la sonorité électro ne fait aucun ombrage à la voix du chanteur, bien au contraire. Une parfaite alchimie a été trouvée entre les deux éléments. Le son des six cordes dans There There nous ramène de la pop, après ce nouvel interlude expérimental.

I Will suit dans la même lignée, très calme et langoureux. Les derniers titres de l’album nous baladent dans les différentes sphères de la pop music, tantôt conventionnelle et mélancolique, tantôt plus expérimentale.

L’album se clôture sur un des meilleurs titres, A Wolf at the Door. Ce titre nous balade dans les différents styles de la musique pop britannique. Tantôt calme et langoureux, il devient tendu et lourd pour finalement revenir sur une mélodie apaisante. Le titre met bien sûr en évidence la voix de Tom Yorke et les guitares, l’électronique étant pratiquement absente du morceau.

Il faut bien admettre que le tant attendu Hail to the Thief ne nous offre pas un nouveau visage de Radiohead, mais plutôt un simple retour vers une musique pop, plus accessible. Le groupe n’apporte rien de vraiment original dans cet opus. Sa personnalité marquée apparaît toutefois comme plus prononcée. Cet album nous confirme surtout que Radiohead reste un des groupes phares de la pop anglaise, et pour longtemps encore certainement.

zicactu.com

Liste des titres

:
2 + 2 = 5
Sit Down. Stand Up
Sail To The Moon
Backdrifts
Go To Sleep
Where I End And You Begin
We Suck Young Blood
The Gloaming
There There
I Will
A Punch-Up At a Wedding
Myxomatosis
Scatterbrain
A Wolf At The Door

Radiohead : Kid A








Kid A
Radiohead
Album CD – 2000 – Parlophone

Radiohead, le groupe de rock-pop le plus important des années 90, souvent imité, jamais égalé, nous offre enfin un successeur à leur mythique troisième album Ok Computer.

Autant le dire tout de suite, les fans qui n’ont pas fait évoluer leur goût musicaux depuis, vont être déçus et très étonnés. Everything in Its Right Place, le premier morceau donne immédiatement le ton, une petite chanson faisant presque penser à une pièce d’Aphex Twin. Radiohead se met à l’électronique et s’engouffre dans l’expérimentation.

Le deuxième morceau continue dans le même registre, une petite mélodie de nuit planante, presque silencieuse, des beats électros et la voix de Thorn Yorke presque méconnaissable. Le fan prend peur: où est cette chère guitare ?

Radiohead l’a compris, faire un nouvel OK Computer est une tâche impossible. Ils estiment avoir prouvé qu’ils étaient les plus doués de leur génération. Ce Kid A est donc une nouvelle expérience, une nouvelle brèche vers une nouvelle pop, plus intime, plus étrange.

Etrange, c’est le mot qui qualifie mieux ce quatrième album de Radiohead, il vous faudra sans doute beaucoup d’heures d’écoute pour l’apprécier. Les cuivres déchaînés et dissonants de The National Anthem vous feront frémir d’horreur à la première écoute. Ne vous inquiétez pas. Kid A est un album plein d’idées, et en y réfléchissant, il est bien la suite logique de OK Computer.

Vous retrouverez vos marques avec des morceaux comme Optimistic et Morning Bell, déjà plus classiques. Seul gros point noir, la durée de l’album: il ne fait que 49 minutes. C’est un peu dommage, surtout que la maison de disque parle déjà d’un autre album avant la fin 2001 pour compenser un éventuel échec commercial de ce Kid A. Et pourtant, il est très bien cet album.

zicactu.com

Liste des titres

:
Everything in Its Right Place
Kid A
The National Anthem
How to Disappear Completely
Treefingers
Optimistic
In Limbo
Idioteque
Morning Bell
Motion Picture Soundtrack

Radiohead : Pablo Honey

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips de Radiohead : Pablo Honey


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »874″]






Pablo Honey
Radiohead
Album CD – 1993 – Parlophone

Liste des titres

:
You
Creep
How Do You ?
Stop Whispering
Thinking About You
Anyone Can Play Guitar
Ripcord
Vegetable
Prove Yourself
I Can’t
Lurgee
Blow Out

Radiohead : The Bends

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips de Radiohead : The Bends


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »876″]






The Bends
Radiohead
Album CD – 1995 – Parlophone

Liste des titres

:
Planet Telex
The Bends
High and Dry
Fake Plastic Trees
Bones
Nice Dream
Just
My Iron Lung
Bulletproof… I Wish I Was
Black Star
Sulk
Street Spirit

Radiohead : Amnesiac








Amnesiac
Radiohead
Album CD – 2001 – Parlophone

Radiohead, vous connaissez ? C’était un super groupe de rock qui aujourd’hui s’est reconverti dans la publication de disques sur lesquels un schizophrène gémit des paroles mystiques sous la forme d’énigmes au vocabulaire très branché.

Plus sérieusement, le groupe à Thom a visiblement oublié son passé proche. Son nouvel album en témoigne. Amnesiac, c’est le Kid B, le deuxième volume d’un essai artistique plus que controversé, un disque indépendant du précédent mais qui en constitue l’aboutissement, un livre de confidences et peut-être aussi le mode d’emploi de Kid A.

Sur la pochette, Thom Yorke annonce « le déclin et la chute de l’Empire romain, volume II ». Il semble qu’il soit très préoccupé par les phénomènes de société actuels et il a tout de même l’honnêteté de ne livrer que sa propre vision du monde.

Sans rentrer dans le débat qu’ont mené les critiques musicaux autour de Kid A, je dois vous avouer que ce n’est pas évident d’évaluer Amnesiac.

Radiohead ne revendiquant plus aujourd’hui l’appellation de « groupe rock », on leur pardonne déjà les arrangements électroniques surfaits de chansons comme Pulk/Pull Revolving Doors ou Like Spinning Plates. Ils sont en pleine exploration et ça s’entend, commençant après trois albums ce que U2 par exemple n’a pas fait avant le dixième: reprendre tout à zéro, oser autre chose, être à l’écoute du cyber-monde agressif qui les entoure (un gros cliché psycho-technoïde que Thom affectionne, il n’y a qu’à regarder le graphisme des deux derniers albums pour s’en convaincre).

Même en se détachant de tout préjugé et en s’essayant à une écoute innocente et pure, on a du mal à se laisser prendre au jeu de ces chansons fort décalées et pourtant si évidentes. Notons Pyramid Song qui avec son piano syncopé et ses fredonnements aigus, pourrait être une mauvaise chanson de Grandaddy, ces Californiens géniaux dont les albums sont malheureusement passés inaperçus.

Une gommette verte sera quand même attribuée au groupe pour des titres comme Knives Out (plus proche des débuts) et Dollars and Cents (atmosphérique et imaginatif).

Sans méchanceté, il serait peut-être bon de laisser Radiohead faire son chemin et se débarrasser de son complexe de productivité. Laissons aussi Thom Yorke dans sa « petite boîte à sardines écrasée », laissons-le se tordre de douleur face au monde cruel du show-biz et à ses démons récalcitrants. Radiohead, c’est peut-être des génies, mais c’est peut-être aussi des usurpateurs. Un peu à l’image des peintres du XIXe siècle, on ne sait pas très bien, de leur vivant, si l’on doit les prendre au sérieux ou pas !

C’est sûrement un album correct, avec des ambiances moroses à souhait. Mais, comme le suggèrent les instructions sur la pochette, je préfère ranger Amnesiac dans un tiroir sombre avec mes secrets. Je le ressortirai sans doute d’ici quelques années. Juste pour voir…

zicactu.com

Liste des titres

:
Packt Like Sardines In a Crushd Tin Box
Pyramid Song
Pulk/Pull Revolving Doors
You and Whose Army ?
I Might Be Wrong
Knives Out
Morning Bell/Amnesiac
Dollars and Cents
Hunting Bears
Like Spinning Plates
Life In a Glasshouse

Radiohead : OK Computer

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips de Radiohead : OK Computer


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »877″]






OK Computer
Radiohead
Album CD – 1997 – Parlophone

Liste des titres

:
Airbag
Paranoid Android
Subterranean Homesick Alien
Exit Music
Let Down
Karma Police
Fitter, Happier
Electioneering
Climbing Up The Walls
No Surprises
Lucky
The Tourist

Radiohead

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »334″]

Biographie de Radiohead

RadioheadTout commence durant les années 80 quand deux étudiants de l’université d’Oxford, Thom Yorke et Ed O’Brien, décident de former un petit groupe. Aidés de Colin Greenwood, Phil Selway et Jonny Greenwood, ils jouent sous le nom de « On a Friday » mais l’université leur prend beaucoup de leur temps et ils sont obligés de remettre l’idée à plus tard.

Pablo Honey

Le groupe se retrouve en 1991 et s’appelle dorénavant Radiohead. Leur premier album Pablo Honey sort en 1993 et évidemment personne n’a pu rater le single Creep passé en rotation sur MTV et sur toutes les radios. Ce succès soudain effraie le groupe. On les compare déjà aux nouveaux U2 ce qui commence à les énerver et à leur mettre la pression.

Malgré tout, Radiohead n’est pas le groupe d’un seul single et leur deuxième album The Bends sorti dans les bacs en 1995 est un succès qui fait taire les mauvaises langues. Leurs chansons mélancoliques magnifiquement écrites leur assurent de nombreux fans.

OK Computer

En 1997 paraît l’un des plus beaux albums de la décennie: OK Computer. Résultat: Radiohead devient l’un des groupe cultes des années 90, inégalable grâce à leur style unique et à la voix extraordinaire de Thom Yorke. Dans la foulée de ce nouvel opus, Radiohead décide de faire une pause et, en même temps, de s’éloigner du Star System et de la pression médiatique.

Kid A

Leur quatrième album Kid A voit le jour en l’an 2000. Il s’agit d’un album provocateur où les nombreux fans de OK Computer perdent leurs marques. L’album subit un tir nourri de la presse, assez critique, et ne bénéficie que peu de promotion pour un groupe de ce calibre: pas de matraquage radio ni télévisé. Cependant, le succès est au rendez-vous grâce à cette ambiance que seul Radiohead peut reproduire. Un grand groupe c’est tout ce qu’il y a à dire.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Radiohead

Albums
2016 A Moon Shaped Pool
2011 The King of Limbs
2008 Best Of
2007 In Rainbows
2003 Hail to the Thief
2001 Amnesiac
2000 Kid A
1997 OK Computer
1995 The Bends
1994 My iron lung
1990 Pablo Honey

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]