Costello MusicCostello Music

The Fratellis

Album CD – 2007 – AZ

Vous avez du mal à vous motiver le matin ? Pas de problème la solution est là et elle s’appelle Costello Music. Le groupe ? The Fratellis. Il faut avouer qu’ils ont fait fort pour un coup d’essai. Les mauvaises langues pourront toujours dire qu’ils ne sont qu’un groupe britannique de plus qui profite de la brèche créée par Franz Ferdinand ou encore les Arctic Monkeys. Mais si on ne peut nier que sans ces derniers, nous n’aurions jamais entendu parler des Fratellis, il faut honnêtement reconnaître qu’ils sont vraiment plus qu’un ersatz des groupes précités. C’est sans aucun doute le rock le plus entraînant que l’on ait entendu depuis un moment.

Originaires de Glasgow, Jon, Barry et Mince Fratelli, en dépit des apparences, ne sont pas frères. En vérité, Fratelli est le véritable nom de Barry, le bassiste, mais ses compères l’ont trouvé tellement sympa qu’ils ont décidé se rebaptiser les frères Fratelli. Fondé en 2005, le groupe joue un rock quelque peu rétro et qui ne se prend pas au sérieux. Il n’y a qu’à jeter un coup d’oeil à la (jolie) pochette pour cerner un peu leur univers. Des pin-up à l’ancienne, de l’alcool et des cigarettes. Pas ce qu’on fait de plus politiquement correct. Mais rien de vraiment provocateur non plus. Tout reste très joyeux avec des chansons remplies à raz bord de filles. Une ambiance très seventies quoi.

Bourrés et boostés par des lalala et des wowowo, les refrains sont entêtants et particulièrement motivants. Il y avait longtemps que l’on n’avait plus eu une telle envie de chanter avec un groupe. Dès l’entame du disque (avec le particulièrement réussi Henrietta, qui est d’ailleurs le second single), on accroche et jamais on a l’envie de sauter un morceau. C’est assez rare pour être signalé.

Je n’irai pas jusqu’à dire que tous les titres sont des tubes en puissance mais il est clair qu’au moins la moitié pourrait revendiquer une place dans les charts. D’ailleurs, le premier single du groupe a directement trusté les premières positions dans les classements britanniques. C’est que Chelsea Dagger est un vrai concentré d’énergie et de bonheur. De la bombe. Vous savez, ce genre de chanson que l’on ne peut s’empêcher de reprendre à tue-tête dans sa voiture.

En conclusion, Costello Music n’est pas un album révolutionnaire, loin de là, mais il met une de ces patates et donne une telle pêche que ce serait vraiment stupide de s’en priver. Personnellement, je n’attends plus qu’une chose: voir les Fratellis en concert.

Geoffrey Claustriaux

Liste des titres

:

Henrietta
Flathead
Whistle For The Choir
Chelsea Dagger
For The Girl
Doginabag
Creepin’ Up The Backstairs
Vince The Loveable Stoner
Everybody Knows You Cried Last Night
Baby Fratelli
Got Ma Nuts From A Hippy
Ole Black ‘n’ Blue Eyes
Piste Bonus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *