Moi j'aime ça !Moi j’aime ça !

Le Maximum Kouette

Album CD – 2002 – Life Live / Small Axe / Tripsichord

Prenez une bonne dose de rock, ajoutez une louche de ska, une pincée de reggae, un zeste de punk et vous obtenez un savoureux mélange: Maximum Kouette.

Après avoir dégusté, je peux vous affirmer que Moi j’aime ça ! Un vent de fraîcheur souffle sur la scène rock française. Homme ou femme, jeune ou vieux, cet album est pour vous !

Le renouveau du rock se trouve peut-être dans la féminisation de ce style musical qui ne cesse de nous apporter de bonnes surprises. Nous savions déjà que les leaders féminins étaient omniprésents (à l’instar de Guano Apes, Superbus ou Within Temptation pour ne citer qu’eux) mais Maximum Kouette, c’est bien plus que cela.

Après un premier album en 2000 plutôt bien accueilli (Lundi, je m’y mets), les 4 filles issues de Paname nous présentent un album très sympathique.

Machine World donne le ton. Et quel ton ! La voix est sûre, et les refrains aigus dont se dégage la bonne humeur unissant les membres du groupe font sourire. Si les mauvaises radios qui nous saoulent avec les mêmes titres issus des mêmes gros labels passaient ne fût-ce qu’une fois cette chanson, elle serait certainement un des tubes de l’été.

Le mixage des titres est remarquable et c’est avec le même enthousiasme que J’ai un démon se laisse découvrir.

Alors que Sois là exploite un côté plutôt latino, Petit homme (qui conte la vie d’un sans domicile) penche quant à lui vers le reggae dans un style résolument plus calme. Ces deux titres témoignent de la particularité et de l’originalité de Maximum Kouette.

C’est promu ainsi que Moi je t’aime pas sont des plages immanquables: la voix méditerranéenne rappelle étrangement Pink Martini avec son côté rétro ou encore l’ambiance qui se dégageait d’un bon Mano Negra. Le temps est au délire !

No man’s land est à nouveau un passage à ne pas zapper (y a-t-il seulement un passage à oublier ?), suit Fake mélangeant rock et funk.

Last pogo in Paris (cherchez la ressemblance) sert d’interlude instrumental avant d’enchaîner avec des titres, aussi bons que les précédents, toujours aussi reggae-ska. N’oubliez pas la ‘Ghost Track’; c’est toujours agréable !

Ces 4 filles truffées de talent en remueront plus d’un avec cet album plein de dynamisme et d’humour alliant chansons douces et rythmes endiablés. Moi j’aime ça ! combat la morosité et est à écouter au plus vite. Pour une action prolongée, écoutez-le à forte dose. Demandez conseil à votre Zicactu !

Martin Favresse

Liste des titres

:

Machine World
J’ai un démon
Sois là
Petit homme
C’est promu
No man’s land (feat. Hypercrad)
Fake
Last pogo in Paris
Bad band
La version trash
Somedays
Moi je t’aime pas
Yo te lo dare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *