One DayOne Day

Shine

Album CD – 2004 – Autoproduit

Shine, pas encore au firmament.

Nouveauté dans le rayon électro-pop, voici Shine (Hanane au chant, Guillaume au clavier et Laurent à la guitare). Ce trio français sort sous une pochette joliment épurée son premier maxi sobrement intitulé One Day…

Prétendre cependant avoir été soufflé par un vent de fraîcheur ou balayé par une énergie débordante et novatrice à l’écoute des cinq titres présentés sur ce CD serait trahir la vérité la plus élémentaire.

En effet, tout au long des plages (de Ashbury à… Hawaï) s’installe une désagréable impression de déjà entendu et surtout de construction par le vide, bien dans la mouvance de tant de groupes d’aujourd’hui, c’est-à-dire produisant purement et simplement la musique branchée du moment: un peu d’électro, un fond pop, une atmosphère plutôt “lounge” et parfois même une touche de jazz grâce à l’utilisation du saxophone.

Tout d’abord vocalement, l’ombre de Morcheeba plane sur l’ensemble des morceaux. Malheureusement le chant diaphane de Hanane ne possède ni la profondeur, ni encore moins les variations envoûtantes de Skye Edwards. Autre réminiscence du groupe anglais: la rythmique. Tous les morceaux, Daylight mis à part, manquent en l’occurrence cruellement d’énergie et se traînent à la même cadence langoureuse sans finalement permettre à l’auditeur de les distinguer entre eux.

Manque de percussion, donc. Absence éloquente d’originalité aussi. Ainsi, Insomnie n’est qu’un pâle pastiche de Keren Ann tandis que Daylight malgré une sympathique introduction à la guitare sèche déroule un beat bien dans l’ère du temps et presque programmable sur Mtv. Pas de changements de rythme, peu ou prou d’évolution tout au long de ces vingt minutes d’écoute, bref on s’ennuie fermement au fil de ce voyage transparent.

Erreur de jeunesse ou passion incurable pour des sons monotones et des ambiances ultra lisses? Seul l’avenir nous apportera une réponse. En attendant cette suite originale qui nous convaincra peut-être, rien de neuf à signaler dans le créneau surexploité de la pop électro. Voilà les amateurs du genre à l’affût de nouvelles découvertes prévenus.

Nicolas Gillet

Liste des titres

:

Ashbury
Insomnie
One Day
Daylight
Hawaï

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *