Psicotic Music’Hall

Psicotic Music'HallPsicotic Music’Hall

Pascal Comelade

Album CD – 2002 – Delabel

Après 27 ans de carrière et 2 ans d’absence, l’artiste catalan Pascal Comelade nous revient avec un album solo.

Contrairement à ces précédents opus, marqués par des collaborations de haut rang (PJ Harvey, Robert Wyatt, Miossec, etc.), il a voulu celui-ci léger, indépendant de toute équipe fixe pour l’accompagner ou de toute directive, simplement le fruit de son travail personnel. C’est dans cette perspective qu’il a enregistré tout Psicotic Music’ Hall lui-même à l’exception des cuivres et percussions.

Plutôt que de tenter de rapprocher cet artiste hors du commun d’une quelconque formation musicale, j’emprunterai quelques-uns de ses mots: « Je n’ai pas d’image. Je fais de la musique instrumentale inclassable, non identifiable ».

Et quelle musique instrumentale ! En effet, ce qui fait toute son originalité, outre l’absence de paroles, c’est son utilisation constante d’instruments jouets: trompette en plastique, piano d’enfant ou encore guitare en plastique sur laquelle il fixe des cordes métalliques.

Dès les premières notes, nous sommes plongés dans son univers de music hall, un univers fait de percussions et divers sons dont on prend un certain plaisir à déceler l’origine. Ce musicien hors normes aux goûts très éclectiques, nous fait osciller entre tendance jazz, ska, sons catalans voire même orientaux.

Ces titres ne sont pas dépourvus d’humour (To Be Damnit Ornette To Be, The Blank Invasion Of Schizofonics Bikinis, Bob Atchum Was a Mix-Chum, etc.) même s’ils n’ont rien à voir avec les chansons qui, de toute façon, sont instrumentales !

À noter l’excellent A Hard Mortadelos A-Gonna Filemon Fall ou encore le titre qui a donné son nom à l’album. Il est difficile de détailler chaque chanson, Pascal Comelade explorant la musique de façon plutôt répétitive mais nullement ennuyeuse.

Psicotic Music’ Hall est un très bon album qui enchantera les partisans de la créativité et de l’originalité. S’il est évident que les amateurs de « Music Hall » sont peu nombreux, il n’empêche qu’il est rare d’entendre un artiste non conventionnel qui excelle dans son domaine.

Martin Favresse

Liste des titres

:

To Be Dammit Ornette To Be
The Blank Invasion of Schizofonics Bikinis
Bob Atchum Was a Mix-Chum
Sense El Resso Del Dring
El Zoot-Horn Rrotllo Enmascarado
A Hard Mortadelos A-Gonna Filemon Fall
Don’t Touch My Blue Oyster Shoes
Lumpen-Harmony
Contre le style
Mieux que ses seins, ses bas se tiennent
A Gracia, Terrotori Sonor
Gégène
A Figueres
Psicotic Music’Hall

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.