SolitaireSolitaire

Eddy Ray Cooper

Album CD – 2003 – RCB Music

Solitaire est le deuxième opus d’Eddy Ray Cooper, après déjà 14 ans de carrière. Il nous propose un album country-rock très personnel qui a la particularité d’être pour moitié chanté dans la langue de Molière.

La musique d’Eddy Ray Cooper s’est construite au gré des voyages et des rencontres qui ont jalonné son parcours. De ses pérégrinations à travers les USA, et notamment de ses passages dans des villes mythiques comme Nashville, Memphis ou Austin, l’auteur-compositeur interprète a retenu les leçons de ceux qu’il considère comme des pères spirituels.

Il enregistre un premier CD en 1996 Tender to Rock aux influences multiples. Suite à sa rencontre avec Joey Welz, pianiste de Bill Haley, Eddy Ray Cooper écrit et enregistre Lonesome man qui sera régulièrement diffusé sur les radios country américaines.

Il nous revient en 2003 avec Solitaire. Ce disque est le résultat d’un travail mûri notamment avec les chansons La lettre et La Foi où l’auteur rend hommage à la langue française dans un style authentique et chaleureux.

Dans Quatre saisons, l’accent du chanteur confère au titre une touche très américaine et country. On y retrouve quelques sonorités connues d’un style proche d’un Eddy Mitchell.

Avec Monalisa, le CD évolue vers un style boogie très rythmé. Le clavier et la sonorité de contrebasse donnent un rythme endiablé au morceau. Le rythme va crescendo dans Nashville, une courte ballade, très rock & country.

Eddie Ray Cooper quitte la langue de Molière à la moitié de son album pour voyager outre-Atlantique. Dans un parfait anglais, le chanteur nous interprète 6 titres qu’on croirait issus tout droit du Texas. Difficile de rester sur place et de ne pas entrer dans un rock frénétique sur des titres comme Rock’n country boogie man et I bless that cold beer.

C’est beaucoup plus calmement que I’m a dreamer et Mister Solitaire clôturent l’album.

Contrairement à beaucoup de chanteurs country francophones, Eddy Ray Cooper ne se contente pas de reprendre des titres américains et de les adapter à la sauce européenne. L’ensemble de cet album a été écrit par l’artiste, ce qui mérite d’être souligné au vu de sa qualité.

Didier Muréna

Liste des titres

:

La lettre
Quatre saisons
La Foi
Monalisa
Nashville
Rock’n country boogie man
I bless that cold beer
Honky Tonk Heart
I’m all right
I’m a dreamer
Mister solitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *