Allain Leprest est un chanteur français né le 3 juin 1954. C’est en 1982 qu’Allain Leprest monte à Paris pour démarrer sa carrière de chanteur, il se produit alors dans les bars et cabarets parisiens. Il sera repéré en 1985, sur la scène “Tremplin” du Festival de Bourges.

En 1986 sort son premier album, Mec. Allain se met à écrire pour d’autres, parmi eux Romain Didier et Juliette Gréco. Son troisième album, Voce a Mano, reçoit le prix de l’Académie Charles Cros en 93. Un chanteur discret mais aux mondes intérieurs très riches. Nominé en 1999 aux Victoires de la Musique.
Allain Leprest, 57 ans, s’est donné la mort , le 15 aout 2011 à Antraigues (Ardèche) où il était en vacances et avait été l’invité d’honneur du festival Jean Ferrat organisé dans la commune.

Сommentaires (7)

  1. rocco a dit:

    Pas besoin, comme Jacques, de partager une communuaté de pensée et de lutte pour aimer le talent de l’artiste et la générosité et sincérité de l’homme chez Allain Leprest. Sans conteste c’est un des plus grands auteurs d’aujourd’hui, il faudra le dire aux médias médiocrates…
    Je l’ai découvert avec “Mec” et “Bilou”, mais les chansons d’aujourd’hui montre que le talent ne s’essoufle pas avec sa santé chancelante.
    Bien peu d’artistes m’ont envahi d’émotions comme Leprest sur scène, Reggiani autrefois, le Lama des débuts, Escudero toujours, Tachan parfois, Réginal ou Joyet aussi.
    Et Nougaro par la magie de l’alliance des mots et de la musique.
    Mais Leprest n’a t’il pas une dimention supérieure, comme Brel, Brassens ou Ferré ?
    J’espère le revoir bientôt sur scène, une vrai scène digne de ce nom, et pas dans un bistrot enfumé où ne sont respectés ni les spectateurs ni les artistes.

  2. nanou a dit:

    Allain.. tu te souviens.. la butte aux cailles, le merle moqueur.. le limonaire.. le musée Grevin.. puis l’Olympia.. et tant d’autres lieux!! que d’émotions, que de larmes versées, que de bières et de vins écoulés dans l’ivresse de cette vie.. Tu es pour moi l’un des plus grands chanteurs interprète français de ce siècle.. mais surtout et d’abord, et avant tout: un complice, un ami pour toujours!!… Nanou

  3. katell a dit:

    Allain, je suis montée te voir au Bataclan avec Eléonore que tu avais rencontré avec ses élèves à Allones. Moi j’étais allée te voir à st Gratien, Bagnolet et l’Européen ainsi qu’à Allonnes. Ton recueil de texte et sa préface sont extraordinaires pour replonger dans tes textes… mais écouter ta voix faire danser les mots, c’est ce que je préfère. Grâce à toi nous avons découvert Jehan, j’ai revu Jamait… Ta présence au Bataclan, ta voix… le sourire et les larmes se sont cotoyées ce soir là… Continues à raconter nos vies, le monde, l’humanité, la terre et le ciel avec ses croissants et sa margarine. Bye bye Gagarine

  4. JYves a dit:

    Bonjour Allain, j’écoute ton dernier disque, il est immense… Donnes-nous de tes nouvelles, donnes nous de tes nouvelles JYves

  5. Jacques Magoutier a dit:

    Nous avons eu le très grand plaisir de découvrir l’auteur-chanteur et l’homme au Théâtre du Renard le 21 décembre 2007. Nous avons, ma compagne et moi-même, ressenti une profonde émotion qui intègre et en même temps va au-delà de nos communautés de pensée et de luttes. Cette expression poétique est d’une telle richesse, elle porte en elle ce vécu intime, cette boite noire de nos quotidiens, largement inconnue de nous-mêmes .. que tu mets en paroles. Tu nous fais découvrir, aimer, accepter, avec toute l’humanité qui est tienne, cette part de chacun, tantôt amusante tantôt solitaire et souffrante. Merci pour ce fil, cette passerelle, cette main toujours tendue, cette part de nous qui est en toi et que tu (re)donnes avec une rare générosité. Catherine et Jacques.

  6. Dominique a dit:

    On a eu le bonheur de t’entendre sur France Inter, de lire de tes nouvelles dans l’Huma et dans Télérama. Quand aurons-nous le bonheur de te voir caresser de nouveau les ânes? Dès que tu voudras!

  7. domi a dit:

    sans doute un des plus grands poète-chanteur de notre époque. Ce n’est pas de moi mais de Claude Nougaro… sans commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *