Daniel Balavoine

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »272″]

Biographie de Daniel Balavoine

balavoineIl avait le profil type du jeune rebelle, avec ses cheveux en bataille et son look d’éternel adolescent. Personne n’a oublié sa prise de bec avec l’ancien Président François Mitterrand sur les plateaux de la télévision. C’est que Daniel Balavoine n’avait pas sa langue dans sa poche. « Un homme qui, en 1986, meurt encore de faim est une insulte à soi-même et à l’humanité tout entière. » nous disait-il peu avant sa mort tragique.

Derrière l’homme public et les coups de gueule, il y avait le chanteur, qui, comme beaucoup d’autres, a pas mal galéré avant de s’imposer comme une star à part entière de la chanson française.

La Révolution française

Né le 5 février 1952, il démarre sa vie d’artiste avec le groupe Présence au début des années 70. Il participe ensuite à la « Révolution française », comédie musicale montée au Palais des Sports. D’aucun y verront sans doute un signe avant-coureur de ses futurs combats.

Remarqué grâce à sa voix de cristal, il décroche un premier contrat avec Barclay. Résultat: deux albums, De vous à elle en passant par moi et Les aventures de Simon et Gunther Stein, dont le succès est pour le moins mitigé.

Le chanteur

Passablement découragé, il poursuit cependant l’aventure en 1978 avec un troisième opus, Le chanteur. C’est le succès ! La chanson (Je me présente, je m’appelle Henri…) qui donne son nom à l’album cartonne dans les hit-parades et le révèle enfin au grand public.

Une bonne nouvelle ne vient jamais seule: Michel Berger le contacte et lui demande d’interpréter Johnny Rockfort dans l’opéra rock Starmania. A partir de cet instant, la popularité de Daniel Balavoine ira crescendo.

Un autre monde

En 1980, c’est l’apothéose avec une tournée à l’Olympia et la sortie de son album Un autre monde. Deux ans plus tard, il nous revient avec Vendeurs de larmes grâce auquel il reçoit le prix Diamant de la chanson française.

Paris-Dakar

Il participe en 1983 pour la première fois au rallye Paris-Dakar et s’investit de plus en plus dans l’humanitaire. Cela se reflète aussi à travers son oeuvre: Loin des yeux de l’Occident, son album suivant, où ses prises de position contre le racisme et la misère s’affichent de plus en plus clairement.

Prolongement de sa révolte: il prend part en 1985 à plusieurs concerts humanitaires, notamment le Band Aid et le concert pour l’Ethiopie, et reçoit le prix Sos Racisme pour sa chanson L’Aziza. L’année 1985 voit aussi aussi la parution de son dernier album: Sauver l’Amour.

L’accident

Début 86, il repart sur la route du Paris-Dakar pour aider les populations locales. Le 14 janvier, il monte à bord de l’hélicoptère de Thierry Sabine. Pris dans une tempête de sable, l’appareil s’écrase au sol. Il n’y a aucun survivant.

Trop tôt disparu, Daniel Balavoine nous laissera le souvenir d’un artiste engagé et éminemment populaire, n’hésitant jamais à nager à contre-courant pour dénoncer les injustices de son temps.

Zicactu

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Daniel Balavoine


Albums

1985 Sauver l’amour
1983 Loin des yeux de l’occident
1982 Vendeur de larmes
1980 Un autre monde
1978 Le chanteur

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]
[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.