Clips & BiographieDiscographie

Les clips





Biographie de Jane Birkin

jane-birkin1C’est à Londres, le 14 décembre 1946, que Jane Birkin voit le jour. Sa mère, la comédienne Judy Campbell, l’emmène avec elle quasiment partout. Son père, David Birkin, commandant dans la Royal Navy britannique, est souvent absent.

Elle tombe très vite amoureuse des métiers du spectacle. Elle fait ses véritables débuts en 1964 dans “Carving Statue”, une pièce de Graham Greene, puis se produit dans une comédie musicale intitulée “Passion Flower Hotel”.

Cinéma

Dès l’année suivante, Jane, qui n’a que dix-huit ans, commence au cinéma avec des rôles dans “Le Knack… et comment l’avoir !” de Richard Lester puis dans “Blow Up” d’Antonioni, un film qui défraie la chronique à sa sortie.

Peu après, elle épouse John Barry, célèbre compositeur de musiques de films et séries télé (James Bond, Amicalement vôtre, …) et lui donne une fille, Kate, en 1967.

Alors qu’elle répète des scènes de “Slogan”, elle fait la connaissance de Serge Gainsbourg. Une rencontre qui va changer sa vie ! Le réalisateur Pierre Grimblat, cherche une jeune anglaise pour donner la réplique au déjà controversé chanteur français. Commence alors une fantastique histoire d’amour !

Serge Gainsbourg

Il va lui composer ses plus belles chansons à commencer par Je t’aime moi non plus, censuré par la BBC et qui fait scandale jusqu’au Vatican ! Plus d’un million d’exemplaires de ce titre, écrit à l’origine pour Brigitte Bardot, sont vendus.

Jane, qui vient de divorcer de John Barry, donne naissance à une seconde fille, Charlotte, fruit de son union avec le grand Serge, en 1971. Elle continue dès lors d’alterner disques et cinéma (La Piscine, La moutarde me monte au nez, L’Animal, Mort sur le Nil). Elle tourne avec Zidi, Deville, Audiard…

Bien que séparée de son mentor en 1981, le couple continue de travailler ensemble et ce, jusqu’à la mort de Gainsbourg en 1991. Il lui laisse en guise de testament le sublime Amours des feintes, paru quelques mois avant sa disparition.

Elle n’aura cesse de lui rendre hommage, comme dans Versions Jane en 1996 dans lequel elle revisite toutes les chansons que “l’homme à la tête de chou” lui avait composées et qu’elle n’avait jamais chantées ! Elle s’y attèle avec des musiciens contemporains comme les Négresses Vertes.

Rendez-vous

Devenue la compagne du cinéaste Jacques Doillon, dont elle a encore une fille, Lou -également actrice-, elle publie A la légère en 1999, Arabesque en 2002, puis Rendez-vous en 2004.

Cet opus lui permet d’inviter nombre d’artistes: Mickey3d, Alain Chamfort, Bryan Ferry, Alain Souchon, Etienne Daho, Miossec, Brian Molko (Placebo), Françoise Hardy ou encore Paolo Conte.

Cette même année, elle est décorée Chevalier de l’Ordre national du Mérite par le Ministre français des Affaires étrangères.

zicactu.com

Discographie de Jane Birkin

Albums
2009 Au Palace
2008 Enfants d’Hiver
2006 Fictions
2004 Rendez-vous
2002 Arabesque
1999 A la légère
1996 Versions Jane
1996 Intégral à l’Olympia
1992 Intégral Casino de Paris
1990 Amours des feintes
1987 Jane Birkin au Bataclan
1987 Lost Song
1983 Baby Alone In Babylone
1978 Ex fan des sixties
1975 Lolita Go Home
1973 Di Doo Dah
1969 Jane Birkin / Serge Gainsbourg




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *