Laurent Voulzy

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]
[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »186″]

Biographie de Laurent Voulzy

Laurent Voulzy

Timide, rêveur et… lent. Tels pourraient être les trois adjectifs les plus appropriés à la personnalité de Laurent Voulzy. En presque 30 ans de carrière, il n’a enregistré que quatre albums, mais quels albums !

Né à Paris le 18 décembre 1948 de parents guadeloupéens, le petit Laurent grandit dans le Val de Marne, à Nogent-sur-Marne. Très tôt, il découvre la musique, batterie et guitare. A 14 ans, il fonde son premier groupe.

Une enfance musicale

Nous sommes au début des années 60 et les Beatles débarquent en France. Les « fab four » sont une révélation pour Laurent qui s’embarque en 1965 pour l’Angleterre où il s’enivre de rock.

En 1967, alors qu’il compose déjà ses premières chansons à la guitare, l’une d’elles, Timide, remporte un petit succès lors d’un concours local. Encouragé, il se débarrasse de son service militaire et d’un début d’études sans intérêt, et fonde le groupe Le Poing, avec lequel il fait ses premières tournées dans toute la France.

Enfin un contrat !

Tout en tournant avec Le Poing, Laurent démarche les maisons de disques. Au début des années 1970, il décroche un contrat solo avec RCA.

Son premier 45 T, L’amour est un oiseau, sort en 1972. Perfectionniste, il retravaille longtemps ses titres avant qu’ils soient définitifs. Ainsi, si sa production de 45 Tours est régulière (environ un par an), il mettra plusieurs années avant de produire un premier album (1979).

Mais, au début des années 70, il n’a guère de succès. Le déclic se fera par le biais d’un autre jeune chanteur qu’il rencontre en 1974: Alain Souchon !

En effet, tous les deux ont du mal à percer dans le métier. A Voulzy, il manque des textes marquants, plus raffinés. A Souchon, il manque des mélodies parfaites, facilement mémorisables. Ils unissent leur talent et leur amitié, et en 1974 paraît J’ai dix ans, le premier album de Souchon.

Le succès de l’un fait le succès de l’autre…

C’est un succès énorme pour cet album écrit à quatre mains, grâce notamment aux deux tubes J’ai dix ans et Bidon.

Le succès de Souchon aide Voulzy à se faire un nom, et en 1977, leur collaboration fait encore un tabac, mais cette fois par le biais de Voulzy et de son titre Rockcollection dont une superbe version live dans l’album Voulzy Tour durera plus de 18 minutes !

C’est enfin la reconnaissance d’années de travail et de composition. En 1978 naît Julien Voulzy (et Pierre Souchon) et cette naissance vient s’ajouter au bonheur tranquille de l’auteur de Bubble Star.

Pour l’anecdote, les deux fils Souchon-Voulzy grandiront ensemble et, passionnés par la musique tout comme leurs pères, ils composeront leurs premiers titres avec un autre enfant de star, un certain Matthieu Chedid. Plus tard, ils fonderont le groupe Les Cherche Midi.

Un rythme lent

Après son premier album en 1979, Voulzy enchaîne les 45 Tours et continue à travailler avec son ami Souchon. Ils partent ensemble en Bretagne et en Méditerranée, et y composent jusqu’à l’achèvement de l’album voulu.

Leur amitié et talent sont exemplaires. Mais si Voulzy sait être dans toutes les têtes, il est très rare de le voir sur scène. Il n’est pas un homme public et sa timidité l’éloigne de toute médiatisation.

De Belle-Ile-en-mer à Désir désir, en passant par Les nuits sans Kim Wilde, Le soleil donne ou encore Le rêve du pêcheur, Voulzy est une mine de tubes. Chacun de ses 45 tours se vend par centaines de milliers et ses rares albums sont attendus avec impatience.

Ainsi en 1992, son troisième album Caché derrière est un évènement. Il décroche une Victoire de la Musique et le Grand Prix de la Chanson Française. Le passage sur scène (notamment au Casino de Paris et au Zénith) du chanteur timide est un grand moment, immortalisé par un album live.

Un coeur gros comme ça

Sa gentillesse n’est plus à démontrer. Sa générosité non plus. On le voit chanter pour Sol En Si, les Enfoirés, les Restos du coeur, …

Chanteur romantique, exemplaire dans sa douceur, sa gentillesse et sa discrétion, Laurent Voulzy est un homme de l’ombre, mais dont la musique est omniprésente. Un talent qui sait se faire attendre… Avril, son quatrième album studio, sort en décembre 2001. Quel cru pour le grand Laurent ?

zicactu.com
[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Laurent Voulzy


Albums

2017 Belem
2014 Souchon & Voulzy
2011 Lys & Love
2008 Recollection
2006 La septième vague
2004 Le gothique flamboyant Pop Dancing Tour
2001 Avril
1994 Voulzy Tour
1992 Caché derrière
1989 Belle-Ile-en-Mer 1977/1988
1980 Bopper en larmes
1979 Le coeur grenadine

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.