Liane FolyC’est à Lyon, le 16 décembre 1962, qu’est née Eliane Folleix, dite Liane Foly. Elle se trouve très vite plongée dans l’ambiance des bals puisque ses parents dirigent l’orchestre Black & White, au sein duquel elle fait ses premiers pas en tant que chanteuse, à l’âge de douze ans. Son frère, Philippe, est à la batterie et sa soeur, Corinne, au piano. Elle va ainsi écumer toute la région Rhône-Alpes durant sa jeunesse, se forger une solide expérience scénique et commencer à attirer les regards.

André Manoukian

En premier lieu, celui d’André Manoukian qui la repère en 1984, après qu’elle eut assuré les choeurs lors d’un concert de Daniel Balavoine. Ce musicien de talent devient son compagnon autant que son Pygmalion et lui permet de lancer véritablement sa carrière.

Son premier album, The Man I Love, sort en 1988 avec le titre Love Me Love Moi en guise de single. C’est l’auteur Philippe Viennet qui cosigne les textes avec la chanteuse, excepté trois reprises. Liane obtient un beau succès avec la chanson Ca va, ça vient et les Français tombent sous le charme de ce petit bout de femme, férue de jazz, qui se place dans la lignée d’une Sarah Vaughan.

Claude Nougaro

Liane Foly donne son premier grand concert parisien en juin 1988, à la Cigale. Mais elle est surtout conviée, l’année suivante, à assurer les premières parties de Claude Nougaro à l’Olympia ! Sacré baptême… Elle fait alors le tour des festivals et chante dans les arènes de Nîmes en ouverture de la cantatrice américaine Julia Migenes.

Rêve orange

Son association avec Manoukian et Viennet est porteuse d’espoir. Les fans sont conquis par Rêve orange en 1990. Le grand public la découvre véritablement. Un disque légèrement plus commercial, enregistré à Londres, et qui décolle grâce au tube Au fur et à mesure. Celui-ci lui permet de recevoir la Victoire de la Musique de la révélation de l’année, début 1991.

Doucement…

En 1992, Liane Foly, qui vient de conclure une longue tournée, croise l’une de ses idoles, Charles Aznavour. Ensemble, ils interprètent le thème principal d’un dessin animé des studios Disney, “La belle et la bête”.

Les Petites Notes sort en 1993 ou le trio Foly / Manoukian / Viennet continue d’évoluer dans un registre résolument teinté de jazz, à l’image du single Doucement. La voix suave de la chanteuse fait le reste…

Les Enfoirés

Sweet Mystery, version anglaise des “Petites Notes”, voit le jour en 1994 alors que Liane Foly fait ses débuts au cinéma dans “Le bonheur” de Pierre-Henry Salfati. Une nouvelle tournée suit, au cours de laquelle elle reprend Heures hindoues de Etienne Daho. Il en résulte l’album live Lumières, publié en décembre 1995. Une année qui la voit aussi participer aux albums Sol en Si et Entre sourires et larmes, au profit de la lutte contre le sida, et intégrer les Enfoirés, dont elle est devenue l’une des vedettes.

La vie ne m’apprend rien

En 1996, Liane Foly quitte son compagnon et part aux États-Unis se faire opérer du nez, après s’être fait soigner les cordes vocales en 1980. Elle en revient avec un disque aux sonorités plus blues et funky, Caméléon. Réalisé entre Los Angeles et Paris, celui-ci connaît un succès nettement moindre et il faut attendre 1998 pour que le public soit à nouveau au rendez vous: La vie ne m’apprend rien, la reprise de Balavoine dont elle a été choriste plus jeune, est une réussite. Il est extrait de Acoustique (1999).

On a tous le droit

Dans la foulée du triomphe de la comédie musicale Roméo et Juliette, Gérard Presgurvic lui compose On a tous le droit, en 2000, qui est un nouveau gros hit. Ce titre figure sur l’album Entre nous, qui comprend aussi les signatures de Patrick Fiori (Entre nous) et Maxime Le Forestier (Toujours autant besoin d’amour). Un septième album dans la lignée du précédent, très intimiste, et qui semble la réconcilier avec un public décontenancé par le virage plus rock qu’elle avait pris avec Caméléon.

Goldman

Après quasiment quinze ans de carrière (pour le grand public), l’heure est au bilan ! Le best of Au fur et à mesure sort en 2002. Liane fait à nouveau appel à Gérard Presgurvic, signataire de Vivre.

Elle participe en 2003 au “Coeur des femmes”, au profit de l’association Laurette Fugain. Mais Liane Foly a furieusement envie de renouer avec ses racines musicales… Elle retrouve donc Manoukian en 2004 et surtout, Jean Jacques Goldman, faiseur de tubes par excellence, qui lui offre La chanteuse de bal. Un album assurément autobiographique et très réussi.

zicactu.com

Сommentaires (13)

  1. violette a dit:

    j’adore ce que vous faites.je vous kiffe grave.vous etes une des chanteuses françaises que j’admire le plus.

  2. hamida a dit:

    je vous adore liane vous êtes super et j’adore vos chansons je ne vous ai pas vu à la télé ni au cénéma je vous embrasse trés fort bisous une fan hamida de annaba en algérie

  3. charly a dit:

    Liane (éliane) est le genre de femme que j’aurais voulu avoir comme copine, faire une sortie avec elle ou un p’ti resto est le rêve de ma vie, mais ce n’est qu’un rêve et je ne pense pas que cela pourrait se réaliser, en tous cas je l’embrasse bien fort en lui disant que les Belges l’adorent, comme moi. Merci. Charly

  4. nicole a dit:

    elle est très belle, elle a ce magnétisme que beaucoup n’ont pas, merci Liane ou puis je trouver l accordéoniste monsieur richerd svp merci

  5. Cathy44 a dit:

    Bonjour Liane, Je vous ai entendu lors d’un témoignage, à la radio, disant que vous n’excluiez pas de faire un enfant, avant que les “pots de yaourts ne soient périmés”, ce sont vos paroles!!! Avez vous toujours cet espoir? Cordialement

  6. francois a dit:

    bonjour d’une de tes amies de l’école primaire cours charlemagne carnita lopez actuellement elle habite en espagne

  7. melka a dit:

    liane, il y avait “le grand frere”, depuis que je vous connais, je crois qu’il y a maintenant “la grande soeur”. amities

  8. Gérard a dit:

    un super souvenir cet été en Corse, j’ai eu la chance et l’honneur d’accompagner une super chanteuse; à bientôt à sant ambroggio; meilleurs voeux pour 2009, gros bisous… Gérard le guitariste corse des Milles Sabords!!

  9. dinky a dit:

    la chanteuse qui a commencé par le baluche avec des vrais musiciens, l’orchestre de son père black and white était un super orchestre de variétés, la preuve elle même a continué chez tony bram’s, c’est une vraie artiste qui avant la célébrité faisait 5H de scène plus de la manutention… En plus c’est une femme superbe!

  10. catherine a dit:

    quel talent vous êtes extaordinaire dans la folle parenthèse vous êtes vraiment d’une simplicité incroyable je suis une grande fan de vous. Personne ne vous égale. Je vous fais des millions de bisous

  11. julie brunel a dit:

    Liane j’ai acheté votre dvd de la folle parenthése j’ai adoré les imitations au fait je voulais juste vous dire que vous me remontez le moral car moi ça va pas fort mais bon vous êtes la même si vous n’êtes pas une de mes amies vous êtes mon idole je vous aaaaaaaaaaaaaime

  12. Elodie des Accrofolys a dit:

    Que dire mais que dire de plus sur Liane Foly… tous les mots sont déjà sortis de la plume des précédents “admirateurs”… Cette tournée “La Folle Parenthèse” est vraiment un petit bijou scintillant parmi les étoiles immortelles… Liane toujours dynamique, toujours aussi disponible, toujours aussi artiste, et toujours aussi femme… J’espère que ses vacances lui ont fait du bien! Et pour Liane, pensez à repasser dans le coin à l’occasion! pleins d’Accrobisous de vos douces et fidèles Accrofolys…

  13. Marie a dit:

    Madame, Tous mes respects… pendant plus de 2 heures, vous donnez au public du Nord, mais où puisez-vous toute cette énergie ? Chapeau bas, vous êtes grandiôse sur scène, une show-woman accomplie. Avec beaucoup de simplicité, abordable, vous avez signé des autographes sans rechigner à une heure tardive. Merci encore pour votre générosité ! (La folle parenthèse du 27 juin 2008 à Hazebrouck).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *