M – Matthieu Chedid

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »157″]

Biographie de M

m
Quand on porte le nom d’un « grand » de la chanson française, se lancer dans le métier est un exercice périlleux. Les critiques sont impitoyables, qui comparent impérativement le travail du rejeton avec celui de son aîné.

Pour échapper à cet écueil, rien ne vaut l’innovation. Et dans ce domaine, certains sont parvenus à égaler voire dépasser en notoriété leur géniteur: Arthur H (fils d’Higelin), David Hallyday (fils de Johnny) ou encore M, alias Matthieu Chedid (fils de Louis). Il faut dire que ce dernier a su créer un univers à l’opposé de celui de Louis, intimiste et doux-amer. Au contraire, la musique de M est faite de rock électronique, de textes malins et drôles, et son personnage public est une véritable composition.

Fils de…

Né le 21 décembre 1971 à Boulogne-Billancourt, près de Paris, Matthieu Chedid est le fils aîné du chanteur Louis Chedid, et petit-fils de l’écrivain Andrée Chedid. Dans un milieu culturellement riche, le jeune garçon découvre très tôt le dessin puis la musique. Le dessin par la bande-dessinée, dont il est passionné et qu’il va pratiquer pendant des années; la musique par le biais de son père et des musiciens de celui-ci, souvent invités à la maison familiale.

Après le succès de Louis dès 1973 (dont le tube T’as beau pas être beau sur lequel Matthieu fait les choeurs avec sa soeur Émilie), le jeune homme fréquente beaucoup les studios d’enregistrement. Il y apprend le métier et la guitare, dont il devient rapidement virtuose.

Premiers groupes

Ses premiers groupes ne sont pas des formations de lycées. Quand on a un père célèbre, les copains le sont aussi. De Julien Voulzy à Pierre Souchon (qui formeront plus tard Les Cherche Midi), en passant par Mathieu Boogaerts, Matthieu s’essaie rapidement à la chanson.

Ses premiers groupes, les Poissons rouges, Mat Mat ou les Bébés fous, ont une durée de vie très limitée, mais ne découragent pas le jeune artiste. Bien au contraire, au service des autres, il se produit dans de nombreux concerts. Il accompagne notamment NTM, Billy Ze Kick, Philippe Chatel, Sinclair et bien sûr son père.

Puis il rentre en studio pour Faudel ou Jane Birkin. A 26 ans, il sort son premier album et invente par la même occasion le personnage farfelu de M. Son look est sa marque de fabrique. Ses cheveux formant un M sur sa tête et ses costumes acidulés font de lui un extra-terrestre de la chanson. Et ça marche: Le baptême, son premier album, est un véritable succès.

Toujours la scène

Il enchaîne sur scène, mais cette fois en tête d’affiche, et remplit les salles parisiennes de plus en plus grandes. En première partie de Texas, il joue même à Bercy devant plus de 10 000 personnes ! Puis son deuxième opus, Je dis aime, sorti en 1999, le révèle définitivement au public. Il remplit même l’Olympia dès le printemps 2000, consécration pour tout artiste.

La même année, il remporte, à seulement 28 ans, la Victoire de la Musique de l’artiste masculin. Artiste prolifique et populaire, M sort en 2001 un double live, Le tour de M, qui témoigne de son énergie sur scène et de sa popularité auprès de la jeunesse.

Une vie à cent à l’heure

Toujours en mouvement, rien n’arrête M. En peu de temps, il enregistre un album instrumental Labo M, fruit de son expérience studio, puis sort fin 2003 son album Qui de nous deux ?, rendant hommage à sa fille Billie née le 1er mai 2002.

Jeune papa, artiste complet, personnage ludique et déjanté, Matthieu Chedid est un artiste à part entière, dont l’oeuvre, riche et colorée, dénote complètement de celle de son père Louis Chedid. En quelques années, il est parvenu à se débarrasser de cette image de « fils de » et supplante parfois même dans le coeur du public, la notoriété pourtant sans faille de son père.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de M

Albums
2012 Îl
2009 Mister Mystère
2005 En Tête A Tête
2005 Live au Spectrum
2004 Qui De Nous Deux
2003 Labo -M-
2001 Le Tour De M
1999 Je Dis Aime
1997 Le Bapteme

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.