Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Marc Lavoine

marc-lavoineTrop souvent associé, à tort, à un chanteur de charme, Marc Lavoine prouve, depuis des années, par sa voix, ses textes et son talent scénique, qu’il est avant tout un véritable artiste complet, l’un des chanteurs français incontournables de sa génération, dont la carrière, démarrée en 1983, s’étale sur près de vingt ans.

Une jeunesse artistique

Marc Lavoine naît à Longjumeau, en Essonne, le 6 août 1962. Dès son plus jeune âge, il est attiré par une carrière artistique.

Si la musique l’intéresse déjà beaucoup (en famille, on écoute aussi bien Dutronc que les Rolling Stones ou le jazz), et s’il écrit ses premières chansons durant son adolescence, c’est vers le cinéma que se porte le jeune Marc.

Il a alors 16 ans, et malgré de bons résultats scolaires, il décide de s’engager dans une troupe de théâtre amateur parisienne. Il ancre sa présence dans le monde du spectacle d’une façon inattendue: il devient ouvreur au mythique Olympia.

Pause Café

Conseillé par Patricia Coquatrix et Fabrice Aboulker, il atterrit dans un groupe de hard rock lyonnais: Your Vice. L’expérience tourne court.

De retour à Paris, il est engagé pour tourner dans la célèbre série télé Pause Café aux côtés de Véronique Jeannot (qui chantera plus tard avec Laurent Voulzy ‘Désir désir’). Cette série, très populaire, le propulse au devant de la scène, et lui permet d’enregistrer en 1983 son premier 45 tours: Je ne sais plus de quoi j’ai l’air.

Les yeux revolver

Mais c’est l’année suivante que Marc Lavoine s’impose dans la chanson grâce à deux tubes incontournables, Pour une biguine avec toi et Les yeux revolver.

Mais ce sont aussi ces deux titres qui donnent au public l’image d’un jeune homme romantique, image dont il aura du mal à se défaire.

Peu importe. Marc écrit beaucoup et au hasard des rencontres, place quelques tubes en haut des hit-parades: Le parking des anges, Bascule avec moi, Qu’est-ce que t’es belle (avec Catherine Ringer des Rita Mitsouko), Même si, Le monde est tellement con.

S’il vient naturellement à la scène, c’est pour se démarquer de son image sage. On le voit notamment à La Cigale dès 1987, blaguant, discutant avec son public, rieur et joueur, habillé parfois en tutu !

Sagesse et sérénité

Petit à petit, Lavoine devient une référence. Ses albums se vendent de mieux en mieux (Paris, Les amours du dimanche, …). On le voit également s’affirmer au cinéma, comme dans L’enfer de Chabrol en 1994 (d’après Clouzot, et avec Emmanuelle Béart et François Cluzet), ou Les menteurs de Chouraqui, futur concepteur des Dix commandements.

Il participe également à l’aventure Cabaret, spectacle musical mis en scène à Paris par le fantasque Jérôme Savary.

Jamais déplacé, toujours discret, Marc Lavoine est un homme doux et généreux. Il le prouve en montant en 1996 le journal Papotin, qui a la particularité d’être écrit par et pour les enfants autistes.

Il a acquis une certaine expérience de la vie, se tourne vers les autres et casse définitivement son image de romantique ténébreux et solitaire. Marié à une véritable princesse, il s’affirme avec l’âge.

Lavoine Matic

Lavoine Matic, paru en octobre 1996, confirme le talent de son auteur. La tournée minimaliste et intime qui suit l’album (piano-voix) dans des petites salles de province montre un Lavoine proche de son public, drôle et sincère, sans complexe. Un véritable artiste de scène.

De Goldman à Obispo, en passant par Princess Erika, Véronique Sanson ou Françoise Hardy, Marc s’associe, au fil des années, avec les grands noms de la chanson française. Le résultat est toujours fabuleux.

Des duos, il y en a justement plusieurs sur le dernier album de Lavoine, sorti en novembre 2001 (Claire Keim ou Christina Marocco). De plus, il a su s’entourer d’auteurs de grand talent (Jean Fauque, Robert Goldman, …). La reprise du Pont Mirabeau d’Apollinaire ou de La Moldau de Smetana font preuve d’une grande richesse culturelle et artistique.

Avec les années, tranquillement, sans faux pas, Marc Lavoine, s’est imposé comme une valeur sûre de la chanson française. Intelligent, sensible, extraverti, il ne déçoit jamais, fidèle à lui-même et à ses valeurs.

zicactu.com

Сommentaires (8)

  1. Bertha a dit:

    Je vous trouve doux, charmant,beau.Tu es le chanteur que j’écoute le plus.je t’aime

  2. ben a dit:

    Plus les chansons se succèdent, plus elles semblent être portées par la voix, la mélodie lavoine – gainsbourg. Vivement le Prochaine album. A quand un duo ou une chanson pour le roi du bleu pétrole A baschung. Le mélange des 2 voix serait une sacrée rafinerie de mélodie.

  3. Irani a dit:

    Bonjour Marc, j’ai rêvée de vous cette nuit! J’adooorerais être dans vos bras! Beijos Irani

  4. elisa et jane a dit:

    nous sommes fan de vous marc malgré nos âges (69 et 79 ans), nous ne manquons pas vos concerts dans notre région; quand allez vous revenir en Moselle ??

  5. amandine a dit:

    je t’adore marc lavoine; j’aime aussi tes chanson; ton style… j’espere que tu va réussir ta carrière je te fais de gros bisous 3 3 3

  6. lili a dit:

    Bonjour, j’ai 22 ans et je suis fan depuis 10 ans. J’ai de suite été charmée par tes chansons. Tu es le chanteur que j’écoute le plus (presque tous les jours). Quand j’ai le moral à zéro j’écoute tes chansons et ça me donne le courage d’avancer dans ma vie. Ta voix me repose. Je te trouve aussi bien en tant qu’acteur. Ne change surtout pas. Amitié élisabeth

  7. gigi a dit:

    cher Marc, Je suis allé vous voir en concert au Zenith de rouen. Une soirée inoubliable. C’est vrai je m’attendais à un concert plutôt “cool”. Quelle surprise de vous voir bouger, danser autant sur scène avec une telle élégance, un tel charme. J’ai 40 ans et je n’ai pas honte d’avouer qu’à chaque fois que j’entends votre voix j’ai le coeur qui s’emballe. J’espère que vous reviendrez à Rouen. En attendant j’écoute l’heure d’été en boucle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *