Patricia Kaas

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »210″]

Biographie de Patricia Kaas


Lorsque Patricia naît ce 5 décembre 1966, six autres enfants l’ont déjà précédée au sein de la famille Kaas, dont la mère est allemande et le père, français, mineur de fond. Autant dire que la vie n’est pas forcément des plus faciles pour cette famille nombreuse.

Très tôt, la jeune Patricia montre des talents de chanteuse. A huit ans, elle interprète déjà les standards de la chanson française, de Claude François à Sylvie Vartan, et s’attaque à des titres internationaux tels que New York, New York, immortalisé par Sinatra et Lisa Minelli.

Un talent précoce

La qualité de sa voix et sa prestance scénique font de Patricia une enfant recherchée et appréciée. Finis les bals populaires et les fêtes de famille: dès l’âge de treize ans, elle est engagée au Rumpelkammer, un cabaret réputé de Sarrebrück, en Allemagne. Elle s’y produit tous les soirs pendant des années, comme une véritable professionnelle.

Un concours de circonstances va faire d’elle une star: un architecte lorrain la découvre sur scène et lui fait passer une audition chez Phonogram. Cette bande tombe dans l’oreille de Gérard Depardieu et de son épouse Elisabeth, qui, emballés par la voix de la jeune femme, produisent son premier 45 tours, Jalouse (chanson écrite d’ailleurs par Mme Depardieu). Nous sommes en 1985, Patricia a 19 ans et sa carrière débute réellement…

Mademoiselle chante…

Mais c’est la rencontre avec Didier Barbelivien qui va bouleverser la vie de la jeune forbachaise. En effet, celui-ci lui écrit en avril 1987 Mademoiselle chante le blues.

C’est un tube ! Le nom de Kaas est sur toutes les lèvres, et Patricia fait la première partie de Julie Pietri à l’Olympia le jour de ses 21 ans. Quel splendide cadeau pour cette fille de mineur !

Grâce à son second 45 tours, D’Allemagne, écrit par Barbelivien et Bernheim (qui co-écrira et produira la plupart de ses titres), Patricia assoie son succès. On aime alors en elle cette voix chaude et rauque, et ce brin de femme douce et sincère.

Dès 1988, elle reçoit la Victoire de la Musique de la révélation féminine. Le décès de sa mère vient ternir son bonheur, mais renforce encore le caractère solide de la chanteuse, ainsi que sa sensibilité et sa disponibilité.

Premier album vendu dans le monde entier…

Son premier album, Mademoiselle chante…, sorti en novembre 1988, est un succès international: du Québec au Japon, en passant par l’Europe, Patricia Kaas part en tournée et séduit partout où elle passe.

Elle s’engage dans une longue tournée d’un an et demi dans le monde entier, tournée qui lui vaut d’être récompensée à nouveau aux Victoires de la Musique, mais cette fois pour la meilleure vente à l’étranger.

Peu à peu, elle s’impose comme une véritable star, douée d’une présence scénique extraordinaire. Kaas reçoit de nombreuses récompenses et son deuxième album, Scène de vie, sorti en 1990, ne fait que confirmer son talent.

Une gloire grandissante

Désormais, chacun de ses albums est attendu avec ferveur, et chacune de ses tournées rassemble des centaines de milliers de personnes, aux États-Unis comme en Russie, en Allemagne ou au Vietnam.

Patricia Kaas est l’ambassadrice de la francophonie en ces années 1990-1995. Très attirée par le cinéma, elle ne fera pourtant que chanter dans le film de Claude Lelouch « Les Misérables », en 1995.

Mais le septième art lui fait aussi les yeux doux (elle tourne en 2001 dans le film And now… Ladies and Gentleman…). De plus, sa notoriété et son talent lui permettent de travailler avec les plus grands noms de la chanson: Goldman,Obispo, Barbelivien, Carole Fredericks, Cheb Mami, Ramone, Cassar, …

Patricia sait s’entourer des meilleurs pour mettre son talent en avant. Et le résultat est détonnant. Chaque album se vend à des millions d’exemplaires dans le monde.

La Kaas et la Piaf…

Comparée de puis ses débuts à la môme Édith Piaf, pour son talent et son allure fragile, Patricia Kaas montre avec les années qu’elle demeure une femme exceptionnelle, à la voix d’or et à la gentillesse jamais démentie.

Elle représente aujourd’hui l’une des artistes les plus vendues au monde et démontre à chacun de ses disques ses qualités de femme et de chanteuse. Une ambassadrice de charme et de rêve.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Patricia Kaas


Albums
2016 Patricia Kaas
2012 Patricia Kaas Chante Piaf
2008 Kabaret
2005 Toute la musique…
2003 Sexe Fort
2002 Piano Bar
2001 Rien ne s’arrête
2000 Ce sera nous (live)
1999 Le mot de passe
1998 Rendez-vous (live)
1997 Dans ma chair
1994 Tour de charme (live)
1993 Je te dis vous
1991 Carnets de scène (live)
1990 Scène de vie
1988 Mademoiselle chante…

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.