Tina Arena

Tina Arena

Tina Arena
D’origine italienne, Tina Arena est née à Melbourne le 1er novembre 1967, et a très vite fait l’admiration de tous. Dès l’âge de six ans, elle chante dans un mariage familial et subjugue l’assistance par une adaptation d’un gros tube des années 60, You’re My World.

Très précoce, elle devient vite la coqueluche de son école puis participe toutes les semaines, entre huit et quinze ans, à l’émission télévisée « Young Talent Time », suivie par plus de six millions d’Australiens…

Don’t Ask

Cette expérience lui permet de se faire un petit nom et d’enchaîner les prestations scéniques jusqu’à sa majorité. C’est à dix-huit ans qu’arrive son véritable premier album, Strong As Steel qui contient les tubes Turn Up The Beat et I Need Your Body, et devient vite disque de platine.

Nous sommes en 1989… La belle part alors pour les États-Unis et navigue entre Los Angeles et New York. Il en résulte un second opus, Don’t Ask, publié en 1994, qui révèle véritablement Tina Arena.

Elle est ainsi récompensée par trois Grammy Awards, dans les catégories « meilleure vente d’albums », « meilleure artiste féminine australienne » et le titre Chains est désigné « chanson de l’année ». Tina choisit alors de renouer avec la télé et apparaît dans différentes comédies musicales dans son pays natal. Un exercice de style qu’elle affectionne depuis ses plus tendres années !

Le masque de Zorro

Elle retourne néanmoins en studio en 1998. Elle y retrouve Marc Anthony pour l’enregistrement du thème principal du film Le masque de Zorro. La chanson, I Want To Spend My Lifetime Loving You, est à l’image du film: couronnée de succès.

Quelques mois plus tard, est publié l’album In Deep. C’est un triomphe absolu. Les singles Aller plus haut et I Want To Know What Love Is passent en boucle sur les radios. Le premier, interprété en français, est composé par Jimmy Kapler, le frère de Jean-Jacques Goldman, signataire d’autres tubes pour Isabelle Boulay (Parle moi), Roch Voisine (Dis lui), Yannick Noah (Les lionnes), Julie Zenatti, Patrick Fiori…

L’autre extrait de l’album est la reprise d’un grand hit de Foreigner (1984). C’est le propre guitariste du groupe, Mick Jones, qui le coproduit. Il n’en faut pas plus pour que Tina Arena soit contactée pour camper Esmeralda dans la version anglaise de « Notre Dame De Paris ». Elle ne se fait pas prier…

Cabaret

Après la compilation Souvenirs, qui paraît à la fin de l’année 2001, Tina Arena signe Just Me. Un disque qui se vend nettement moins bien que le précédent malgré des titres d’excellente facture comme Symphony Of Life, remixé quelques mois plus tard dans une version française.

Pascal Obispo, David Hallyday et Jacques Vénéruso lui signent justement trois chansons dans la langue de Molière. Et c’est à Paris, à l’Olympia, qu’est enregistré l’album live Vous êtes toujours là, dans lequel elle chante en duo avec Roch Voisine et Jay (Poetic Lovers).

Depuis 2002, Tina Arena a une nouvelle fois décroché un rôle dans une comédie musicale, la version australienne de « Cabaret », et propose une belle reprise de Comme toi de Jean-Jacques Goldman, sur l’album Les enfants de la terre en 2003.

En 2004, elle compose une chanson sur le second album de Jenifer (Pour toi). Elle est aussi présente sur l’album Zucchero & Co ainsi que sur le DVD du chanteur italien, capté à Londres en 2004.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.