Clips & BiographieDiscographie

Les clips





Biographie de Depeche Mode


Précurseur de la musique électronique, Depeche Mode est né à la fin des années 70, en pleine vague new wave, et reste encore aujourd’hui l’un des groupes phares de la musique britannique.

A l’instar d’un U2 ou des non moins célèbres The Cure de Robert Smith, la bande de Dave Gahan a su traverser les années avec un grand talent d’adaptation et de créativité.

Glissant sur les modes, favorisant souvent l’émergence de nouveaux courants musicaux, ne cédant jamais à la facilité, DM prouve, à chaque album, que le temps ne joue pas contre eux.

Basildon, Angleterre, 1977

C’est dans la petite ville ouvrière de Basildon, près de Londres, que se forme l’embryon du futur Depeche Mode, autour de Vince Clarke et d’Andrew Fletcher. Leur premier groupe se nomme No Romance in China et recrute rapidement Martin Gore, camarade de lycée.

Les trois compères deviennent de véritables amis. Leur passion de la musique se développe autour de ce nouvel instrument: le synthétiseur. En pleine époque punk, le public découvre aussi les premiers groupes électroniques: Orchestral Manoeuvre in the Dark, Kraftwerk et Human League en sont les jeunes représentants.

Les trois amis font passer une audition pour un chanteur et sont subjugués par la voix de Dave Gahan, personnage charismatique et un peu loubard. Il est le quatrième de la bande qui prend désormais le nom de Depeche Mode, en référence au magazine français et au phénomène, propre aux années 70-80, de changement rapide des modes.

Premiers concerts et rencontre essentielle

DM tourne alors dans les boîtes et cafés londoniens, chantant les morceaux composés par Vince Clarke.

Repérés dans l’un de ces pubs, ils livrent leur premier enregistrement, Photographic, sur une compilation sortie en 1980: Some Bizarre. C’est aussi au cours d’un de ces concerts que les DM font la connaissance de Daniel Miller, fondateur du label Mute Records.

Dès lors, tout s’accélère pour les quatre garçons qui doivent faire le choix entre leurs emplois respectifs (banquiers ou étalagistes) et la musique. Car dès le premier 45 tours Dreaming Of Me, classé 57e dans les charts anglais, et surtout avec leur second single New Life en juin 1981 (11e), DM commence à se faire un nom dans le monde musical.

Puis c’est le premier tube d’une longue série: Just Can’t Get Enough, sorti en juin 1981, devient l’hymne du groupe et sera repris de nombreuses fois sous toutes les modes (ce titre fera notamment le bonheur des DJ des années 90). Suit le premier album du groupe, Speak And Spell, en octobre 1981.

Premier départ

Mais la notoriété naissante du groupe ne convient pas à la personnalité timide et introvertie de Vince Clarke, qui, en décembre 1981, annonce son départ.

La carrière de ce touche à tout de la musique ira crescendo puisqu’il fondera successivement les groupes Yazoo (avec Alison Moyet, ex-camarade de classe et dont le tube Don’t Go révèle le duo dans toute l’Europe), The Assembly, puis, le non moins célèbre Erasure avec Andy Bell (Oh l’amour explose toutes les ventes en 1986).

1982 est donc déjà l’année du doute. Le groupe doit faire face à cette première défection et y parvient avec brio. Martin Gore prend définitivement les commandes créatives.

A quelques exceptions près, il composera désormais l’ensemble du répertoire des DM. Et le premier opus de l’ère Gore est un grand succès: A Broken Frame, en septembre 1982, précédé des singles See You, The Meaning Of Love et Leave in Silence place DM au sommet des “charts”.

Alan Wilder

Pour palier le départ prématuré de Clarke, les Depeche Mode recrutent, par petites annonces, Alan Wilder. Il sera le quatrième DM jusqu’en 1995. Le groupe est maintenant complet. Il impose peu à peu une musique nouvelle.

Les textes de Gore se font de plus en plus engagés (Everything Counts, Work Hard). Amorçant un premier virage musical, Construction Time Again, à la mi-1983 s’annonce comme un album plus social, moins tendre. La pochette, un homme martelant la montagne à coup de masse, n’est pas sans rappeler l’imagerie soviétique révolutionnaire.

D’ailleurs, les quatre de Basildon, comme on les surnomme souvent, ne cachent pas leurs convictions politiques socialistes et en font même, à cette époque, un de leurs fers de lance (jusqu’en 1986 et leur album Black Celebration).

Berlin

Martin Gore part vivre momentanément à Berlin, dans une Allemagne pas encore réunifiée, et y puise une nouvelle source d’inspiration. Some Great Reward, sorti en août 1984, s’il confirme le talent de Depeche Mode, a de plus le mérite de les faire découvrir en France et aux États-Unis.

Master And Servant et People Are People passent sur toutes les radios et marquent le début de la carrière internationale de DM. Si les titres de cet album marquent les esprits musicalement, la censure qui se déchaîne sur Blasphemous Rumours ajoute au phénomène.

Pour la première fois depuis cinq ans, 1985 n’est pas marquée par la sortie d’un nouvel album mais d’une compilation, assortie d’un inédit de grande qualité: Shake The Disease.

Virage et envol

Quand certains voyaient dans cette accalmie des prémices de mort, les DM profitent de ces quelques mois pour amorcer un virage essentiel dans leur carrière.

Changement de look d’abord: exit le style sado-maso, chaînes et jupes de cuir. Les Depeche Mode nouveaux dominent les hits parades dans toute l’Europe avec Black celebration en 1986, dans un style résolument meilleur. Pour preuve Stripped, Question Of Lust, Question Of Time, et la tournée internationale qui suit ce nouvel album.

Ils sont désormais des stars mondiales. Cette période est aussi la plus créative du groupe dont les tubes font l’objet de nombreux remixes, faisant le bonheur des collectionneurs et des DJ.

Music For The Masses, en septembre 1987, confirme l’ascension des anglais. L’album est plus rock and roll comme l’atteste cette surprenante reprise de Route 66 de Robert Group (titre déjà chanté par Chuck Berry).

Ce disque prouve l’étendue du répertoire de Martin Gore, grand amateur de blues, de jazz et de rock. Il permet aussi au groupe, après une tournée américaine impressionnante, d’immortaliser leurs exploits sur scène dans leur premier album live 101 (une vidéo de D.A. Pennebaker sort au même moment).

C’est aussi l’époque où le groupe s’adjoint les services du célèbre photographe Anton Corbjin (U2, Rolling Stones) qui offre au public une série d’images et de clips plus artistiques et plus esthétiques.

Violator

La carrière de Depeche Mode culmine logiquement début 1990 avec la sortie de Violator, que d’aucuns considèrent comme l’album le plus abouti des DM.

Personal Jesus, Enjoy The Silence, World In My Eyes, Policy Of Truth, Clean sont tous de véritables tubes. Les “quatre garçons” remplissent les stades de toute l’Europe et des Amériques.

Au sommet de leur art, les DM s’accordent un temps de pause, temps qui ne leur sera pas profitable. Troublés par leur succès, ils vivent leur gloire difficilement. Dave Gahan sombre dans l’alcool et la drogue, divorce, tandis que Wilder, plus que jamais, s’investit dans ses projets musicaux personnels avec Recoil.

Finalement, la cohésion du groupe résiste provisoirement aux tempêtes, et Songs Of Faith And Devotion vient rassurer les fans en mars 1993, après trois années de silence. C’est un album de grande qualité, où le gospel (Condemnation) côtoie une musique plus rock (I Feel You).

Moins d’un an après, le même album sort en version live et confirme, de façon désespérée (neuf mois seulement séparent les deux disques) que DM reste malgré les déboires, l’un des groupes les plus en vue de ces quinze dernières années.

Mais c’est un leurre. Le succès ne peut cacher la mésentente et la fatigue psychique. Wilder quitte le groupe en 1995, laissant DM dans une mauvaise passe. Dave Gahan, dans sa maison de Californie, tente, par deux fois, de mettre fin à ses jours: en août 1995 et en mai 1996, il est admis aux urgences pour tentative de suicide et overdose. Au plus bas, Dave, pourtant père de famille, se laisse convaincre par ses amis de suivre une cure de désintoxication.

Les trois compères se lancent alors dans le travail et enregistrent Ultra dans les studios Abbey Road chers aux Beatles.

Sorti en avril 1997 (les parutions se font de plus en plus espacées), l’album est un album mature. La voix de Dave est plus posée que jamais, les instruments variés et nombreux, et les titres confirment l’immuable talent du compositeur Gore: Barrel Of A Gun, It’s No Good et Home en sont les titres phares.

Renaissance

Le groupe apparemment sauvé de la séparation, entame une tournée internationale. D’Espagne à Hongkong, des radios aux télés, DM confirme sa présence, et ce malgré ses presque vingt ans d’existence et les périodes difficiles.

Tout comme en 1985, et le premier creux de la vague que les Anglais avaient eu à subir, une double compilation sort en 1998 avec un inédit Only When I Lose Myself. Exciter, mélodieux et novateur, dans la lignée d’Ultra.

Dave Gahan et Martin Gore se partagent l’interprétation des titres et le trio semble trouver une nouvelle harmonie en affichant une certaine sérénité. La stabilité de la quarantaine sied parfaitement aux anglais de Depeche Mode.

Après presque vingt cinq ans de carrière, Depeche Mode reste l’un des groupes majeurs dans l’évolution de la musique des années 80 et 90.

Passant allégrement d’un style à un autre tout en conservant une forte identité autour de son créateur Martin Gore et de son charismatique chanteur Dave Gahan, DM fait preuve d’une longévité inhabituelle dans le milieu du show-biz et d’une richesse musicale jamais démentie. Un groupe éternel, au-delà des modes.

zicactu.com

Сommentaires (14)

  1. Depeche Mode a dit:

    Un groupe culte.

  2. XDidier a dit:

    Salut! J’ai 14 ans ( et oui, c’est jeune pour une fan de DM^^)
    Moi, çà fait plusieurs mois que je suis fan de ce groupe et mes amis ne partagent pas du tout mes goûts musicaux et je ne prends même plus la peine de leur faire écouter les chansons du groupe… Evidemment, car DM n’est pas de la musique “commerciale” faite pour vendre. C’est avan tout une musique recherchée et il faut l’écoute plusieurs fois pour apprécier ces magnifiques chansons!

  3. isabelle 34 ans a dit:

    j’adore DM et le dernier album est superbe ! mais comment ne pas avoir un pincement au coeur quand je vois que mr Alan Wilder n’est plus là… à bientôt sur scène (stade de France) mon 10ème concert de DM ! je vous aime !

  4. madame Gahan 22 ans a dit:

    Vive Depeche Mode ! je suis totalement accro ! DM c’est pire qu’une drogue, Dave plus tu vieillis plus tu es canon ! Je t’aime à la folie !!!

  5. lamine22 a dit:

    Dave longue vie à dm dave tu me fais rêver

  6. dmenjoy a dit:

    moi pour ma part j’adore dm et mon père en est fan il suit DM depuis leur début. longue vie à DM

  7. MissGahan a dit:

    Un jour, en 1980, Dieu créa le groupe Depeche Mode. En effet le meilleur groupe de toute la galaxie. Ils sont ma raison de vivre et s’ils n’existaient pas, je n’aurais rien et je ne serais rien non plus. Avec leur musique ils niquent tout. Rien ne les égale… Même pas la statue de la liberté !

  8. Tom Edward a dit:

    Le groupe de ma vie !! Toute une religion comme beaucoup d’entre vous ici ! I’m one of the devout !!

  9. jeanjean a dit:

    j’adore dm 22ans

  10. sylvain a dit:

    Groupe mythique / j’ai découvert dm en 1982 et cette musique étrange m’a desuite envoûtée / je les ai vu 2 fois en concert j’ai tous les albums et tous les maxi cd soit plus d’une centaine et cette musique m’ensorcelle / vivement le nouvel album mais il se passe trop de temps entre chaque album et il y a trop de compil / ils sont trop géniaux ensemble mais il manque la créativité d’alan wilder même si ultra en 1997 reste très bon et très travaillé

  11. Marion Gahan a dit:

    Depeche Mode, ou une grande partie de ma vie depuis bientôt 5 ans. La musique de DM et la voix de Dave m’accompagnent chaque jour, dans les bons comme les mauvais moments. Pour moi le plus grand groupe de la terre, et 2 chanteurs que j’admire plus que tout. Dave est mon héros. Bravo à eux. Vivement le nouvel album et la prochaine tournée en 2009! PS: j’ai 18 ans, beaucoup ne partagent pas mes goûts musicaux, mais je suis fière de “vivre au son de Depeche Mode” malgré mon jeune âge. Car ils sont et resteront les meilleurs

  12. xavier a dit:

    Depeche Mode est un groupe meme si certain d’entre nous ont une pensée pour Alan à chaque écoute depuis son départ ou de ne plus le voir a chaque concert, mais DM est une légende, ils ont leur son a eux, leur voix, ils osent, sont très fort pour se faire plaisir a eux meme et très bon pour nous le faire partager. Fan inconditionnel et nourrie une grande passion depuis music for the masses tour a bercy en 87. Maintenant je les attends a Sydney… Depeche Mode Again

  13. stephmode a dit:

    Merci à DM d’exister, depuis mon 1er concert en 1998 je ne peux plus m’en passer ce sont des moments inoubliables Dave est une bête de scène sa voix envoutante et sa présence envers son public me manque déjà revenez vite nous voir pour de merveilleuses Night in Paris merci de nous faire rêver encore et encore…

  14. ethan a dit:

    Nous sommes en début d’année 2008 et DM prévoit un nouvel album en fin d’année avec les tournées qui suivront. Alors vivement l’année prochaine en 2009 pour les nouveaux concerts.

Répondre à stephmode Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *