Clips & BiographieDiscographie

Les clips



200TheProdigy-Future1

Biographie de The Prodigy

Le jeune Liam Howlett débute sa carrière musicale à la fin des années 80 en tant que DJ dans un groupe de hip-hop appelé Cut To Kill. Exclu du groupe, il décide de s’orienter vers la house et les raves. Le succès est au rendez-vous: DJ dans un club appelé “The Barn”, il devient rapidement célèbre dans son Essex natal (Angleterre).

C’est à cette occasion qu’il rencontre Leeroy Thornhill et Keith Flint, tous deux stars du club grâce à leur style de danse déjà très particulier. Ils se lient d’amitié et Keith et Leeroy demandent un jour à Liam de leur faire une petite cassette de ses propres morceaux. Résultat: ils adorent et lui proposent de danser sur sa musique si l’occasion se présente. Bingo!

Un ami, Ziggy, organise un mini-concert en 1990. Les danseurs (Keith, Leeroy et Sharky, une amie de Keith) sont partants pour ce concert mais Liam veut à tout prix un MC qu’on lui a recommandé: Maxim Reality alias Keith “Keeti” Palmer. Celui-ci les rejoint pour améliorer leurs performances en live. 250 personnes assistent au premier concert des Prodigy…

The Prodigy Experience

Leur premier single What Evil Lurks se vend à 7000 exemplaires. Voyant que les choses deviennent sérieuses, Sharky décide de quitter le groupe. The Prodigy se produit dans toute une série de clubs afin de mettre en valeur leur performance scénique de ravers. Leurs shows puissants et uniques retiennent évidemment l’attention du public.

Leur deuxième single, Charly, qui contient un sample d’un film d’information pour enfants de la BBC, est un énorme succès. Ils sortent ensuite Everybody In The Place, Fire et Out Of Space, leur premier hit international. En novembre 1992, ils sortent enfin leur premier album: The Prodigy Experience. Leur style unique et novateur leur assure le succès.

Ils décident ensuite de changer de style avec le single One Love’. Liam s’intéresse à de nouveaux groupes comme Nirvana, Green Day, The Smashing Pumpkins. Ils sortent ensuite le hit No good (Start The Dance) et, en 1994, leur deuxième album, Music For The Jilted Generation, écoulé à plus d’un million d’exemplaires. The Prodigy commence une tournée mondiale et leurs deux autres singles Voodoo People et Poison prolongent leur succès.

Firestarter

En 1996, personne ne rate leur retour avec Firestarter, le nouveau look de Keith avec ses nombreux piercings et cheveux multicolorés ainsi que les lentilles extravagantes de Maxim. Un changement de look qui n’est pas sans conséquences: les associations de parents veulent interdire le clip vidéo. La raison ? Keith fait peur aux enfants !

Un hit en suit un autre: Breathe se vend à plus de 700.000 copies dans le monde. Les Prodigy changent de ton une nouvelle fois: les paroles sont plus rebelles et Keith s’investit autant que Maxim dans le chant. Le single Smack My Bitch Up est banni des écrans pour son clip provocateur réalisé par Jonas Akerlund. Le troisième album, The Fat Of The Land se vend à plus de 3 millions d’exemplaires.

Depuis lors, le groupe s’est imposé un petit break durant lequel Liam a sorti un album de mix, The Dirtchamber Session Volume 1, qui a eu son petit succès. Leeroy a quitté le groupe pour s’impliquer dans son projet solo Flightcrank, Keith participe à des courses de motos et Maxim vient de sortir début octobre 2000 son premier album solo Hells Kitchen. Mais l’aventure continue: le prochain album des Prodigy devrait sortir courant 2001.

Mars 2019 : Suicide de Keith Flint

Lundi 4 mars 2019, Keith Flint, le chanteur de “The Prodigy”, a été retrouvé pendu à son domicile, dans l’Essex (Royaume-Uni). Il avait 49 ans.
En 2015, Keith Flint s’était confié sur ses pensées suicidaires :

“J’ai toujours eu cette conviction que quand j’en aurai fini, je me tuerai”.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *