Eric Prydz

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]
[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »17″]




Biographie de Eric Prydz

Eric Prydz, né le 19 juillet 1976 à Stockholm, DJ et producteur suédois,il habite à Los Angeles. ericPrydz
Il est plus particulièrement connu pour la publication de son titre Call on Me en 2004, et le clip vidéo l’accompagnant, et Pjanoo en 2008.
En 2006, il fait paraître le titre Proper Education, un remix d’Another Brick in the Wall des Pink Floyd.
Il est l’un des rares artistes à avoir obtenu l’autorisation d’une reprise sur un morceau de Pink Floyd. Eric Prydz utilise également plusieurs autres pseudo comme Cirez D, Sheridan, et Pryda.
Il dirige les labels Pryda Recordings, Mouseville Records, et Pryda Friends. Sa musique est un mélange de house progressive, disco house et de techno.
Au fil de sa carrière, Prydz produit d’autres chansons telles que Spooks, Nile (le nom de sa nièce, Elin, écrit à l’envers), Sucker DJ, Human Behaviour sous le nom de Pryda, Slammin et Woz Not Woz (avec Steve Angello),
et les musique le hit des Shapeshifters Lola’s Theme et le single Miracles des Pet Shop Boys 2003.

De nombreux remix lui sont attribués comme Good Life de Inner ou le fameux Reach Up (For the Sunrise) de Duran Duran.
Il a également (sous le pseudo AxEr), coproduit avec Axwell, le morceau de musique 123.
En mars 2008, Eric Prydz sort le morceau Pjanoo, un grand succès, un morceau instrumental à base d’un piano sans parole (deuxième au Royaume-Uni, quatrième en Allemagne, sixième en Suède, 21e en France).
En octobre 2008, il sort l’EP Evouh sous le pseudo Pryda signé sur son label Pryda Recordings.
Cet opus est un réel succès, puisque les trois titres qui le composent occupent une place dans le Top 10 du site de vente de musique électronique en ligne Beatport.
L’année suivante, les pièces Melo, Lift et Reeperbahn seront lancées, récoltant aussi sur leur passage un incroyable succès.

Au bout de quatre ans de travail, Eric Prydz sort son album Pryda. Il lance sa plateforme multimédia ericprydz.tv

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Eric Prydz

la discographie de Eric Prydz n’est pas encore disponible





[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.