Meteora

Linkin Park

Album CD – 2003 – Warner Music

Le second opus de Linkin Park avait une lourde tâche: succéder à l’excellent Hybrid Theory sans décevoir. C’est aujourd’hui mission accomplie avec Meteora, un album plein d’énergie et d’une qualité irréprochable.

L’an 2000, un nouveau millénaire, une nouvelle génération: Linkin Park. Ces 6 garçons déchaînés, aux paroles assez positives et évitant les “Warning: explicit lyrics”, mélangent metal et électro, rap et chants mélodieux.

Leur style ? Le néo metal, grand mouvement dont Korn est le précurseur (Follow The Leader y fait référence), prolongé par Limp Bizkit pour ne citer qu’eux.

C’est Hybrid Theory qui leur apporte le succès avec des tubes comme Crawling, One Step Closer ou encore Papercut. En 2002, ils sortent un CD de remix, Reanimation, afin de faire patienter les fans avant le deuxième album, le tant attendu: Meteora.

Autant le dire tout de suite, les adeptes d’Hybrid Theory ne seront pas déçus ! Cet opus est bien le prolongement de son prédécesseur, sans toutefois l’imiter.

Après une très courte intro (10 secondes), histoire de nous faire languir un peu plus longtemps, les premiers gros riffs et la voix de Chester Bennington toujours aussi rageuse se font entendre.

Somewhere I Belong, premier single issu de Meteora et omniprésent sur les chaînes musicales (déjà à l’origine du succès du groupe), assure la transition vers d’autres bijoux néo metal comme Lying From You sur toile de fond languissante aux refrains rageurs et aux textes non dénués de sens (“The worst part of you is me”).

Une mention spéciale à Breaking The Habit qui change de style en mettant de côté les guitares électriques l’espace de 3 minutes pour laisser place à plus de mélodies et de synthé.

From The Inside réintroduit le néo en douceur mais pour peu de temps. Nobody’s Listening rompt également avec les autres chansons en explorant plutôt le rap de Mike Shinoda accompagné de sons de flûte, de nouveau sans guitare.

L’album se termine en douceur avec Session, un instrumental, et Numb. Cette dernière plage, plus posée et moins hard que les titres précédents, n’en demeure pas moins une remarquable réussite.

Le seul point faible est sans conteste la durée du CD: 36 minutes. Risible. Est-ce dû à un manque d’inspiration ou est-ce le résultat d’une politique de marketing des maisons de disques qui tendent à diminuer les minutes d’écoute et à augmenter le prix ?

Meteora séduira à coup sûr les fans de Linkin Park: il s’inscrit dans le sillage d’Hybrid Theory tout en expérimentant d’autres aspects musicaux. Le travail de DJ et de mixage est impressionnant et le groupe est pareil à lui-même: excellent. Vivement le troisième !

zicactu.com

Liste des titres

:

Foreword
Don’t Stay
Somewhere I Belong
Lying From You
Hit The Floor
Easier To Run
Faint
Figure.09
Breaking The Habit
From The Inside
Nobody’s Listening
Session
Numb
Plage multimédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *