Anthology : Set The World Afire

Megadeth

Compilation – 2008 – Capitol / EMI

Définition d’anthologie: Une anthologie est un recueil de morceaux de poèmes choisis en prose ou en vers. Elle n’a d’intérêt que si les différents extraits ou textes choisis présentent une certaine cohérence dans les thèmes développés ou le style employé.

Quel rapport avec la musique? Oh! Très simple! Les premiers à sortir une anthologie musicale furent les Beatles. Ils regroupèrent leurs meilleurs morceaux, des enregistrements lives inédits et des démos jamais diffusées pour la plus grande joie du public!

Anthology Set The World Afire de Megadeth n’échappe pas à la règle ! Dave Mustaine vient donc mettre le feu au monde avec des morceaux tels que Trust, Insomnia (aucun rapport avec Faithless) ou encore Go To Hell.

Même le morceau live Symphony of Destruction est une pure merveille! Du bon vieux heavy metal du tout début! La guitare reste à forte distorsion et le batteurt tient le rythme. Bien entendu, ce double CD reflète aussi l’évolution du groupe.

Cette anthologie viens couronner 10 albums et une set box. Et comme Mustaine est un adepte du travail bien fait, il nous a remasterisé, remixé et restauré chaque morceau pour le plus grand plaisir de nos oreilles! Cynisme et heavy metal sont donc au rendez vous dès ce 13 octobre!

Tout cela ne nous fera pas regretter le fait que Dave ait quitté Metallica!

zicactu.com

Liste des titres

:

CD1 :
Mechanix
Rattlehead
Peace Sells
Wake Up Dead
Devisl Island
Anarchy in the U.K.
Set The World Afire
Into The Lungs of Hell
In My Darkest Hour
Holy Wars… The Punishment Due
Tornado of Souls
Hangar 18
Take No Prisoners
Go to Hell
Sweating Bullets
Crown of Worms
High Speed Dirt [Demo] (inédit)

CD2 :
Skin O’ My Teeth
Ashes in Your Mouth
Breakpoint
Angry Again
Train of Consequences
Reckoning Day
A tout le monde
The Killing Road
New World Order
Trust
She-Wolf
Insomnia
Prince of Darkness
Kill The King
Dread and The Fugitive Mind
Foreclosure of a Dream
Symphony of Destruction (live, Cow Palace, 1992)
Peace Sells (live, Cow Palace, 1992)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *