Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de No Doubt

no-doubtC’est en Californie, pas très loin de Disneyland, à Anaheim, que se forme le groupe No Doubt en 1987, dans un registre associant le ska, le punk et la new wave. A l’origine, John Spence et Eric Stefani qui amène très vite sa petite soeur, Gwen, en tant que chanteuse. Le bassiste Tony Kanal intègre quelques temps après No Doubt.

Un groupe dont le nom vient d’une expression que John Spence utilise sans cesse… Ce dernier ne connaîtra cependant pas l’envol du groupe car il se suicide peu de temps après sa formation !

Bide

La période qui suit est quelque peu tourmentée pour No Doubt avec plusieurs changements de line up. Adrian Young s’installe notamment à la batterie.

C’est en 1992 que le premier album est édité par Interscope Records et c’est un bide ! A tel point que le label refuse de mettre la main à la poche pour en financer un second…

Don’t Speak

Du coup, en 1995, No Doubt autoproduit The Beacon Street Collection, un recueil de plusieurs chansons enregistrées durant les trois années précédentes.

Leur maison de disques se ravise et permet à No Doubt de publier un nouvel album sous le titre de Tragic Kingdom en 1995. Les deux premiers singles Just A Girl et Spiderwebs font un carton dans les charts américains. Mais c’est surtout grâce à Don’t Speak qu’ils connaissent une gloire mondiale avec au total plus de quinze millions de disques vendus.

Return of Saturn

Après toutes ces péripéties et un joli clin d’oeil du destin, No Doubt s’accorde quelques années sabbatiques. C’est en effet en 2000 que sort Return of Saturn, une petite merveille que les Californiens ont pris tout le temps de peaufiner.

Les singles Ex-Girlfriend New et Too Late permettent au quatuor de rester en haut de l’affiche tout en se lançant dans de grandes tournées, notamment aux côtés des Red Hot Chili Peppers.

Rock Steady

No Doubt prend moins de temps pour réaliser son quatrième album, Rock Steady, en 2001. Il est enregistré entre Londres, Los Angeles et Kingston, en Jamaïque. Pour l’occasion, Prince, Ric Ocasek, William Orbit et d’autres pointures sont invités à apporter leur contribution. Le ska est complètement délaissé au profit de sonorités plus modernes et ce nouveau son semble un peu dérouter les fans.

It’s My LIfe

Malgré un succès mitigé, No Doubt part sur les routes avec Garbage puis se produit lors de la mi-temps du Super Bowl 2003.

No Doubt prépare ensuite un best of en forme de coffret, The Singles 1992 – 2003. Un coffret annoncé par le single Underneath It All et amplifié par la reprise du tube de Talk Talk, It’s My Life.

En fin d’année 2004, Gwen Stefani annonce son intention de se lancer en solo tout en faisant ses premiers pas au cinéma dans le film de Martin Scorcese, The Aviator.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *