Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de A-ha

a-haA-ha a vendu plus de trente millions de disques dans le monde dont près de trois millions en France. Le groupe a totalisé dix numéros un sur la planète et reste encore celui qui a attiré le plus de monde lors d’un concert (200.000 personnes à Rio !).

Pal Waaktaar et Magne Furuholmen se sont connus dès l’enfance. Très vite épris de musique, ils forment plusieurs groupes, dont Bridge qui connaît un certain succès en Norvège, leur pays natal.

Nos deux compères décident de tenter leur chance à Londres, mais sans succès. De retour au bercail, ils rencontrent Morten. Le duo devient trio et se met au boulot ! Tous trois repartent à Londres avec la maquette de Take On Me dans les valises… Et avec un nom de scène: A-ha. Un nom inspiré par une chanson initialement intitulée “A hem”…

Take On Me

Dans la capitale anglaise, le groupe trouve un manager, est signé et enregistre Take On Me. Pourtant, cette première version passe totalement inaperçue…

La maison de disque de A-ha croyant dur comme fer en ce titre, elle décide de le remodeler et surtout de réaliser un clip en forme de dessin animé, premier du genre. Le résultat est superbe et le groupe se retrouve en tête des “charts” dans toute l’Europe.

A-ha va vite devenir la coqueluche des jeunes adolescentes du vieux continent, sorte de “boys band” avant l’heure, notamment le chanteur Morten, dont la gueule d’ange les fait toutes craquer…

Les hits s’enchaînent (The Sun Always Shines On TV et Hunting High And Low) sans faiblir. Privilège suprême, A-ha est contacté pour enregistrer la bande originale d’un James Bond. Ce titre, The Living Daylights, en 1987, est encore un énorme tube.

J.O.

Au faîte de sa gloire, le trio norvégien marque une pause. A-ha revient en 1990 avec un troisième album qui ne fonctionne pas du tout malgré des titres d’excellente facture (Stay On These Roads). Même accueil pour la compilation Headlines & Deadlines qui arrive en 1991.

Le temps est autant à la déception qu’à l’interrogation ! Que faire, continuer ou se séparer dès maintenant ? La première solution est privilégiée et l’album Memorial Beach sort en 1993. Encore un bide… Et ce, malgré la présence de A-ha aux Jeux Olympiques d’hiver l’année suivante. Le single Shapes That Go Together est en effet la chanson officielle de ces jeux, organisés à domicile, à Lillehammer.

Solo

La séparation étant devenue inévitable, Morten se lance en solo, Pal forme Savoy avec sa femme et Magne se met à la peinture. Les trois restent toutefois soudés et, en 1998, se reforment le temps d’un gala: A-ha y interprète deux titres et cela a le don de leur redonner la foi.

Un grand come-back est donc programmé pour l’an 2000. Minor Earth, Major Sky est publié au printemps et connaît une réussite correcte, sans plus, malgré une grosse promotion… Pas de quoi les décourager toutefois puisque les lascars retournent en studio pour y concocter Lifelines.

Une grande tournée mondiale lui sert de support et il en résulte un témoignage avec le live How Can I Sleep With Your Voice In My Head ? paru en mars 2003.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *