Barry White

[cherry_row type= »full-width » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll » parallax_speed= »1.5″ parallax_invert= »no » min_height= »300″ speed= »1.5″ invert= »no »]

[cherry_col size_md= »12″ size_xs= »none » size_sm= »none » size_lg= »none » offset_xs= »none » offset_sm= »none » offset_md= »none » offset_lg= »none » pull_xs= »none » pull_sm= »none » pull_md= »none » pull_lg= »none » push_xs= »none » push_sm= »none » push_md= »none » push_lg= »none » collapse= »no » bg_type= »none » bg_position= »center » bg_repeat= »no-repeat » bg_attachment= »scroll »]

[cherry_tabs style= »simple-4″ active= »1″ vertical= »no »]

[cherry_tab title= »Clips & Biographie »]

Les clips


[fwduvp preset_id= »13″ playlist_id= »444″]




Biographie de Barry White

barry_1
Né le 12 septembre 1944 à Galveston, au Texas, Barry White restera à jamais comme l’une des plus grandes figures de la musique noire américaine.

Compositeur et parolier, on retiendra aussi sa voix de baryton capable des plus belles déclarations d’amour à travers de sublimes compositions passées à la postérité. Retour sur un parcours étonnant d’une trentaine d’années.

Love Unlimited Orchestra

Barry White commence par travailler dans un label durant les années 60 avant de se lancer dans la production avec un groupe exclusivement constitué de filles, Love Unlimited. Il compose pour elles Walkin’ In The Rain et y rencontre sa future femme, Glodean.

Leur premier album, From A Girl’s Point Of View We Give To You, sort en 1972 et se vend à un million d’unités. Il décide ensuite, après bien des hésitations et sous la pression d’un agent artistique, de se lancer en solo.

Love’s Theme

Il signe ses débuts discographiques en 1973 avec I’ve Got So Much To Give, suivi peu après par l’album Stone Gon.

Il peaufine ensuite Rhapsody In White avec l’aide des musiciens de Love Unlimited Orchestra en 1974. Il s’inspire des grands standards de la soul des années 60 et notamment des nombreux succès du duo de compositeurs Dozier – Holland. Le fameux Love’s Theme qui en est extrait est un gros tube aux États-Unis.

Let The Music Play

Très productif, Barry White publie quasiment deux albums par an et quelques chefs-d’oeuvre comme Together Brothers en 1974, Let The Music Play en 1976 et Barry White The Man en 1978.

C’est de cette période que datent certains de ses plus grands tubes comme You’re The First, The Last, My Everything ou Can’t Get Enough Of Your Love. Parmi ses musiciens, Ray Parker Jr, Nathan East ou Dean Parks qui ont fait un sacré bout de chemin depuis… A la fin de cette décennie, il totalise déjà plus de vingt albums en solo ou avec d’autres !

Ally Mc Beal

Dans les années 80, Barry White est moins en vogue malgré de belles réussites comme Change. On le voit plus à la télévision dans différents talk-shows ou encore caricaturé par Matt Groening dans le dessin animé des Simpsons. C’est également grâce à une série télévisée que les jeunes générations le découvrent dans les années 90. Il s’agit de « Ally Mc Beal », où il est le chanteur préféré d’un des personnages principaux, particulièrement avec la chanson You’re The First, The Last….

Malade

Parmi les albums de Barry White dans la dernière partie de sa vie, notons The Man Is Back ! en 1989, Put Me In Your Mix en 1991, The Icon Is Love en 1994 ou Staying Power en 1999. Celui-ci est le dernier enregistrement de compositions originales puisqu’il commence à connaître de sérieux ennuis de santé à l’aube des années 2000.

Malade des reins et victime de problèmes sanguins, il est placé sous dialyse à la fin de l’année 2002. Il décède le 4 juillet 2003 à l’âge de 58 ans. Il avait reçu en 2000 un Grammy Award d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre. Une légende.

zicactu.com

[/cherry_tab]

[cherry_tab title= »Discographie »]

Discographie de Barry White

La discographie de Barry White n’est pas encore disponible.

[/cherry_tab]

[/cherry_tabs]

[/cherry_col]

[/cherry_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.