Earth Wind and Fire
Earth, Wind & Fire (EWAF) est l’un des groupes mythiques de la musique funk. Son histoire a débuté en 1969, sous l’impulsion des frères White – Maurice et Verdine, à Chicago. Le chanteur est Philip Bailey dont la voix unique est pour beaucoup dans la réussite de EWAF.

Pas moins de huit membres composent cette formation dont la carrière est aussi longue que légendaire ! EWAF a toujours été renommé pour sa section de cuivres, formée par les Memphis Horns et une musique mêlant funk et symphonique. Les pochettes de leurs albums sont aussi passées à la postérité…

La terre, le vent et le feu

Maurice White, né à Memphis le 19 décembre 1942, passe trois ans au conservatoire de musique de Chicago et y côtoie John Coltrane et Muddy Waters. Il joue de la batterie et monte le groupe The Salty Peppers en 1971.

Il le dissout deux ans plus tard pour former Earth, Wind & Fire, un nom inspiré par les trois éléments du signe astral de Winston Churchill, le sagittaire (la terre, le vent et le feu). Il recrute alors un chanteur venu du gospel, Philip Bailey, né à Denver le 8 mai 1951.

Gratitude

C’est en 1973 que le premier disque, sans titre précis, apparaît dans les bacs, mais c’est en fait durant toute cette décennie que les Américains vont truster les honneurs des hit-parades.

Leur heure de gloire se situe à partir de 1975 avec l’album Gratitude, suivi deux ans plus tard de All’n’All. Un solide alliage de jazz et de funk qui donne sa pleine mesure sur scène. Le premier de ces deux opus est d’ailleurs une captation en live.

Les spectacles du groupe sont de superbes mises en scène, faites de flamboyantes lumières et de multitudes de costumes. EWAF joue ainsi à Paris en 1ère partie de Santana avec un orchestre de 44 musiciens !

September

Parmi les premiers grands tubes du groupe, citons Reasons, Shining Star, Serpentine Fire, Jupiter et Fantasy.

En 1977, I Am recèle également son lot de hits: In The Stone, After The Love Has Gone. Leur plus gros hit, September, est un inédit extrait d’un Greatest Hits.

En 1978, ils participent au projet “Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band” dans lequel ils reprennent Got To Get You Into My Life des Beatles. L’année suivante, EWAF s’associe avec le trio féminin Emotions pour le méga tube Boogie Wonderland.

Les années 80 voient le groupe donner des concerts gigantesques et grandioses, tout en incorporant quelques sonorités plus électroniques dans sa musique.

Les albums Raise en 1981 et Powerlight en 1982 sont encore des cartons mondiaux. Pour en citer quelques extraits, Let’s Groove, Kalimba Tree, Fall In Love With Me…

Néanmoins, Earth, Wind & Fire va peu à peu connaître un certain déclin. Ayant du mal à rivaliser avec la nouvelle génération de la musique noire américaine, le groupe – à l’image de Kool And The Gang, trouve plus sa place dans les compilations spécialisées que dans le rayon nouveautés.

Easy Lover

Ce sont surtout les différents best of du groupe qui se vendent comme des petits pains. Pourtant, EWAF continue de donner de nombreux concerts. Le public répond présent mais le plus gros succès de la décennie est pour… Philip Bailey !

Son album Chinese Wall, en 1984, produit par Phil Collins – avec qui il chante en duo Easy Lover, est dans toutes les mémoires. EWAF se retrouve en 1987 pour Touch Of The World puis Heritage, trois ans après celui ci.

Régulièrement, de nouveaux albums sont édités mais sans jamais renouer avec le succès de la fin des seventies. Depuis cette époque, EWAF a tout essayé, allant même jusqu’à collaborer avec les figures de proue du R&B américain comme Wyclef Jean, Eric Benet ou The Roots. Dernier opus en date: The Promise, paru en 2004, qui reprend les ingrédients habituels.

Maurice White est décédé le 4 fevrier 2016, des suites de la maladie de Parkinson.

zicactu.com

Сommentaire

  1. Audrey19 a dit:

    Bonjour, j’aimerais savoir l’histoire de la chanson ” In the Stone ” C’est à dire pourquoi on t-il fait cette chanson…! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *