JewelNée le 23 mai 1974 à Payson dans l’Utah (États-Unis), Jewel Kilcher émigre avec ses parents vers l’Alaska et, plus précisément, la ville d’Anchorage. Très tôt, la petite fille s’est mise à écrire des poèmes, notamment après le divorce de ses parents. Toute acquise à la cause indigène, elle restera toujours proche de ce peuple que l’un de ses aïeux avait découvert au siècle précédent.

Très attachée également à sa maman, Nedra, Jewel l’invite à chanter avec elle “Over The Rainbow”, en 1989, lors d’un concours de chant local. Résultat ? La révélation et une destinée en marche pour elle qui apprend la guitare et intègre dans la foulée un groupe de rap.

Après cette première expérience musicale, Jewel part pour le Michigan poursuivre des études, tout en tâtant de l’opéra et du théâtre.

San Diego

A l’âge de dix-sept ans, Jewel compose ses premiers morceaux alors qu’elle vit de petits boulots comme celui de serveuse à San Diego. Elle rencontre un auteur compositeur californien, Steve Poltz, avec qui elle compose You Were Meant For Me puis se produit dans divers clubs de la côte ouest américaine. Sans un sou en poche, elle vit néanmoins des moments magiques…

Pieces Of You

Après toutes ces années de dur labeur, avec plus de cent chansons en stock, elle sort enfin son premier album Pieces Of You, en 1995. C’est Ken Beith, producteur de Neil Young et James Taylor, qui est aux manettes. Le succès est tel qu’il s’en vend plus de dix millions de copies aux États-Unis !

Jewel remporte un American Music Award en tant que meilleure nouvelle artiste et son disque figure parmi les cinq meilleures ventes de tous les temps pour une artiste féminine !

Spirit

Le suivant, Spirit (1998) est produit par Patrick Leonard (Madonna) et est aussi certifié plusieurs fois disque de platine. Les singles Hands, Down So Long et Jupiter lui valent de nouvelles récompenses (trois Grammy Awards, un American Music Award, un MTV Video Music Award) et de nombreuses couvertures de magazines prestigieux (Time, Rolling Stone, Vogue, …).

Poèmes

Managée par sa mère, Jewel revient avec Joy – A Holiday Collection en 1999, un album de Noël, dans lequel elle présente une vidéo de “Gloria”, sa première production d’opéra.

Cette même année, elle fonde avec Nedra l’association caritative “Higher Ground For Humanity”, qui vise à améliorer la vie des gens en communauté ou à l’état individuel. Elle écrit en prime un recueil de poèmes, “A Night Without Armor”, et débute au cinéma dans “Ride With The Devil” d’Ang Lee.

This Way

Poète et écologiste, Jewel se veut très attentive aux nobles causes, chante pour le Pape, pour le prix Nobel ou dans de nombreux concerts de charité.

Elle met trois ans avant de réaliser son quatrième opus, This Way (2002). Entre pop, rock, folk et country, il est éclairé par le single Standing Still, produit par Rick Nowels (Dido, Madonna, …). Le guitariste Dan Huff, par ailleurs producteur de Faith Hill, est aussi crédité sur cette réalisation qui permet à la jeune chanteuse de franchir le cap des trente millions de disques vendus !

0304

Le cinquième tome des aventures discographiques de Jewel débarque en 2003 avec 0304. Elle s’inspire en fait de ses différents poèmes pour concocter cette oeuvre intimiste, annoncée par le single Intuition. La tournée de promotion est toutefois endeuillée par la disparition d’un de ses musiciens. Entre pop, folk et country, la belle blonde ravit encore ses fans et publie dans le sillage de ce disque, un nouveau recueil de poésie. Certains de ces textes se trouvent sur 0304.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *