Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Zucchero

ZuccheroZucchero, alias Adelmo Fornaciari, est né le 25 septembre 1955 à Roncocesi, en Italie. Il doit son nom de scène (Zucchero signifie “sucre” en italien) à son institutrice.

Il tombe dans la musique dès l’adolescence et s’initie à la guitare. C’est en Toscane, dans les années 70, qu’il commence à former différents groupes comme Le Nuove Luci et Sugar & Candies.

Son premier album, Un Po’ Di Zucchero, paraît en 1983. Il rencontre ensuite Randy Jackson avec qui il fonde un nouveau groupe, Zucchero & the Randy Jackson Band. Il publie ensuite un album éponyme (1986) et un Live In Moscow.

Blue’s

Sa véritable ascension débute avec l’album solo Blue’s (1987). Il se vend à quasiment un million et demi d’exemplaires de l’autre côté des Alpes. Le disque reste en tête des ventes durant un an et le Transalpin rejoint l’un de ses maîtres sur scène, Joe Cocker. Zucchero se révèle à l’Europe entière en 1989 avec le titre Diavolo In Me, justement inspiré d’un morceau du chanteur américain.

Senza Una Donna

Zucchero poursuit sur sa lancée deux ans plus tard avec le méga hit Senza Una Donna. Une chanson qu’il interprétait seul à l’origine -elle figure déjà sur l’album Blue’s- et qui devient un gros tube en association avec Paul Young.

Après l’album Rispetto (1992), Zucchero publie Miserere (1994). Celui-ci est sextuple disque de platine. La chanson titre est un duo avec Luciano Pavarotti. A cette occasion, ils initient tous deux le projet “Pavarotti & Friends”, réunion annuelle de chanteurs à des fins humanitaires.

Zucchero est sacré meilleur chanteur italien aux World Music Awards de Monte-Carlo l’année suivante.

Shake

Passionné de blues américain, Zucchero file à Los Angeles en 1995 pour enregistrer Spirito Divino. Il s’en vend deux millions d’exemplaires dans le monde, ce qui est un record pour un artiste italien.

Quelques mois s’écoulent avant l’arrivée d’un best of qui est, lui aussi, couronné de succès. Les ventes sont par contre plus mitigées pour ses deux albums suivants, Blue Sugar (1998) et de Overdose d’Amore (1999).

Le chanteur retrouve cependant le bonheur en 2002 avec le disque Shake. Un disque encore une fois réalisé en grande partie aux États-Unis, avec le manager d’Eric Clapton. Cet album contient un véritable trésor: il s’agit d’un duo avec John Lee Hooker, Ali D’Oro, le tout dernier enregistrement du bluesman américain avant sa mort. Une vraie pièce de collection !

Comme à son habitude, Zucchero alterne sur cet album entre titres en anglais et en italien. C’est aussi le cas sur son disque suivant: Zucchero & Co (2004). Il s’agit d’une compilation de ses plus belles chansons, en duo. Et la liste des invités est impressionnante: de Sheryl Crow à Sting en passant par B.B. King et Johnny Hallyday. L’Italien y délivre un parfait condensé de sa brillante carrière en un peu plus d’une heure. Des enregistrements qui trouvent un prolongement scénique en 2004 lors d’un concert enregistré au Royal Albert Hall de Londres, disponible en DVD.

Fly

Zucchero a sorti en octobre 2006 un nouvel album studio, Fly, produit par Don Was qui a notamment travaillé avec Bob Dylan et Paula Abdul.

zicactu.com

Discographie de Zucchero

Albums
2017: Wanted (The Best Collection)
2016: Black Cat
2013: Una rosa blanca
2012: La Sesión Cubana
2010: Chocabeck
2008: Live in Italy
2007: All The Best
2006: Fly
2004: Zu&Co
2001: Shake
1999: Bluesugar
1997: The Best of: Greatest Hits (compilation)
1995: Spirito divino
1994: Diamante (compilation)
1992: Miserere
1991: Zucchero Live at the Kremlin
1989: Oro incenso & birra
1988: Snack bar budapest original movie soundtrack
1987: Blue’s
1986: Rispetto
1985: Zucchero and the Randy Jackson Band
1983: Un po’ di zucchero

Сommentaire

  1. laffargue a dit:

    je l’ai vu à paris-bercy en 1999: c’était extraordinaire! ça donne envie d’apprendre l’italien, langue très peu parlée en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *