Les clips de Radiohead : Hail To The Thief








Hail To The Thief
Radiohead
Album CD – 2003 – Parlophone

Faisant l’objet de toutes les convoitises durant les mois précédents sa tant attendue sortie, ce dernier opus du groupe pop anglais Radiohead revient aux guitares et laisse la part belle aux chants, mais ne met toutefois pas de côté ces sons électroniques futuristes qui font l’identité du groupe. Ce retour n’apporte pas pour autant de réelle nouveauté sur le plan musical, ce qui décevra peut-être les fans du groupe.

Fondé à Oxford en 1988 par cinq étudiants, Radiohead reste l’une des plus belles réussites de la scène rock britannique. Le groupe a su ne jamais sombrer dans une formule statique, les albums de la formation ayant en commun sensibilité et sens de la mélodie, mais se distinguant les uns des autres par des arrangements totalement différents, passant d’une base pop rock à des rythmes électro expérimentaux et déchaînés.

Quinze ans après les débuts du groupe, Radiohead fait toujours partie du gratin de la pop anglaise. Le groupe a gardé de ses débuts un sens aigu des mélodies, une nervosité dans les rythmes, et des ambiances musicales qui leurs sont propres.

Hail to the Thief marque le retour de la formation à la guitare et au chant, sans toutefois nous offrir un second OK Computer. Fort heureusement les sons électroniques ne sont pas totalement mis de côté: Backdrift et The Gloaming nous rappellent l’attachement du groupe à ce style musical.

Les quelques secondes de la première plage suffisent à affirmer que Radiohead est certes revenu à de la pop plus classique, mais a su rester fidèle à lui-même. Dans 2+2=5, le chant et la mélodie sont clairement mises en avant, une voix posée accompagnant une guitare calme, le tout créant une atmosphère bien connue des fans de Radiohead.

Le second morceau, Sit Down, Stand Up, laisse tout s’effacer au profit de la voix. Sur la fin du titre, l’électronique fait son retour, pour nous rappeler que Radiohead c’est aussi de l’expérimental !

Go To Sleep est un morceau pop dans le sens le plus classique du terme. L’intro en guitare donne le ton, la suite reste dans la même lignée: une mélodie, une voix et une guitare font l’essentiel. Sur la fin apparaît quelques distos pour ajouter une petite touche propre au groupe.

Un rapide mais bref retour à l’électro s’impose après ce début d’album très pop, ce que Where I End You Begin fait à merveille, en restant très accessible au grand public.

We s*** young blood est un titre mélancolique, qui rappelle OK Computer. C’est encore une fois l’aspect instrumental qui domine ce titre.

The Gloaming est de l’électronique pure souche, probablement le titre le plus expérimental, mais en contrepartie le moins accessible. Notons toutefois que la sonorité électro ne fait aucun ombrage à la voix du chanteur, bien au contraire. Une parfaite alchimie a été trouvée entre les deux éléments. Le son des six cordes dans There There nous ramène de la pop, après ce nouvel interlude expérimental.

I Will suit dans la même lignée, très calme et langoureux. Les derniers titres de l’album nous baladent dans les différentes sphères de la pop music, tantôt conventionnelle et mélancolique, tantôt plus expérimentale.

L’album se clôture sur un des meilleurs titres, A Wolf at the Door. Ce titre nous balade dans les différents styles de la musique pop britannique. Tantôt calme et langoureux, il devient tendu et lourd pour finalement revenir sur une mélodie apaisante. Le titre met bien sûr en évidence la voix de Tom Yorke et les guitares, l’électronique étant pratiquement absente du morceau.

Il faut bien admettre que le tant attendu Hail to the Thief ne nous offre pas un nouveau visage de Radiohead, mais plutôt un simple retour vers une musique pop, plus accessible. Le groupe n’apporte rien de vraiment original dans cet opus. Sa personnalité marquée apparaît toutefois comme plus prononcée. Cet album nous confirme surtout que Radiohead reste un des groupes phares de la pop anglaise, et pour longtemps encore certainement.

zicactu.com

Liste des titres

:
2 + 2 = 5
Sit Down. Stand Up
Sail To The Moon
Backdrifts
Go To Sleep
Where I End And You Begin
We Suck Young Blood
The Gloaming
There There
I Will
A Punch-Up At a Wedding
Myxomatosis
Scatterbrain
A Wolf At The Door

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *