Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de 50 Cent

50-centDes pavés à la gloire, tel est le chemin atypique suivi par le rappeur américain 50 Cent. Issu des quartiers misérables de New York, le protégé d’Eminem est aujourd’hui un artiste autant reconnu et admiré par le public, que craint et haï par le milieu.

Toujours entouré de nombreux gardes du corps qui le protègent des règlements de compte, le jeune homme n’en est pas moins un artiste public très sollicité par la jeunesse américaine puis européenne. Dans la lignée d’un Tupac Shakur (assassiné par balles en septembre 1996), d’un Diddy ou autre Eminem, 50 Cent fait irrémédiablement partie intégrante du monde rap actuel.

Le Queens

Né le 6 juillet 1975 à New York, dans le quartier pauvre du Queens, le jeune Curtis Jackson part dans la vie avec de sérieux handicaps. Handicaps sociaux, familiaux et culturels qui déterminent d’emblée l’ensemble de sa vie. Impossible de sortir de la misère quand on est né noir, pauvre, et dans une famille décimée par la drogue et la violence.

Sa mère, Sabrina, dealer et héroïnomane, est abattue dans des circonstances troublantes. Le jeune Curtis n’a pas dix ans. Alors qu’il n’a jamais connu son père, il se retrouve orphelin et est pris en charge par ses grands-parents. Mais rien ne peut l’éloigner de la rue et de sa cruauté.

La drogue, il l’a toujours connue, et à douze ans, il deale déjà dans les rues de New York, fréquentant les gangsters les plus endurcis et séjournant régulièrement en prison. Il trouve parallèlement réconfort en la musique, le rap devenant dans la rue non seulement un moyen de communication, mais aussi une arme de défense. La joute oratoire fait partie du gang, et qui ne sait pas rapper n’est pas un véritable “bad boy”. L’expérience Eminem, racontée dans son film 8 Mile, en est l’illustration parfaite.

Jam Master Jay

Alors Curtis rappe, et se révèle même très doué pour ça. Il reçoit en retour respect et confiance. A dix-sept ans, ses “mixtapes” circulent rapidement sous le manteau et envahissent la rue. Il profite aussi de nombreuses soirées de fête pour se produire en public. Au milieu des années 90, il forme la G-Unit.

Lorsqu’il a vingt ans, il fait la connaissance de Jam Master Jay, du célèbre groupe Run DMC, qui le prend sous son aile et l’introduit dans le milieu du rap. Il signe alors en 1999 sur le label Columbia, jusqu’à ce qu’un premier règlement de compte le fasse exclure de cette même maison de disques.

9 balles

Victime d’une agression et blessé de neuf balles devant la maison de ses grands-parents, en plein coeur du Queens, il s’en sort, tel un miraculé mais acquiert à tout jamais l’image d’un véritable ganster-rappeur. Jam Master Jay n’aura pas sa chance, et sera abattu dans son studio en 2002. Un nom de plus sur la longue liste des victimes du rap américain.

1999 est une année charnière dans la carrière de 50 Cent. A la sortie de Power of the Dollar, le single How to Rob devient un véritable tube. Il attire ainsi l’attention du public et des médias. Désormais sur le devant de la scène, il est très convoité par les professionnels de la chanson.

Get Rich or Die Trying

Eminem, déjà célèbre, le cite en référence dans ses entrevues et participe à sa notoriété grandissante. Les deux hommes se rencontrent et sympathisent. Leur relation devient même professionnelle puisque le rappeur blanc fait participer 50 Cent à la bande originale de son film 8 Mile. Eminem lui propose finalement, avec la participation de Dr. Dre, un contrat en or sur son label Shady Records, contrat que 50 Cent ne peut refuser.

C’est sous ce label que sort en 2002 le single Wanksta, qui précède de quelques mois l’album Get Rich or Die Trying, énorme succès mondial. 50 Cent y enchaîne les tubes de In Da Club à If I Can’t en passant par 21 Questions et P.I.M.P. et nous livre un album gangsta rap de très haut niveau qui se vend à 11 millions d’exemplaires.

Parallèlement, il participe avec Tony Yayo et Lloyd Banks à la réalisation fin 2003 de l’album Beg for Mercy.

Le massacre d’une culture hip-hop

En 2005 sort le très (trop) médiatisé The Massacre qui encore une fois atteint la première place des hit-parades américains avec le très érotique Candy Shop et un Disco Inferno au clip tout aussi provocateur. La stratégie commerciale de 50 Cent plaît à une certaine partie du grand public mais alimente aussi le lot de ses détracteurs. En effet, la fausse dispute avec son coéquipier The Game en a fâché plus d’un. Une fausse guerre qui dégénère suite au meurtre tragique d’un proche de The Game devant les locaux d’une radio. De plus, suite à son “diss” envers Jadakiss, Fat Joe, Kelis et DMX, sur le morceau Piggy Bank, Curtis se met beaucoup de rappeurs à dos. Le succès lui monte à la tête…

D’autres singles sortiront, dont le très médiocre Just a Lil’ Bit et le très bon remix de Outta control avec les Mobb Deep. Puis, c’est autour de Nas, pourtant présent sur deux titres de la compilation Guess Who’s Back, d’être insulté par 50 Cent, ce dernier prétextant une entente entre Nas et The Game.

Réussir ou mourir

L’équipe G-Unit s’élargit puisque les Mobb Deep ainsi que les M.O.P. et Mase rejoignent le label, bénéficiant ainsi d’une meilleure promotion pour leurs albums, entraînant une recette conséquente.

En 2005, 50 Cent est le protagoniste du film semi-biographique “Get rich or die tryin'”. Les fanatiques du rappeurs ainsi que les amateurs de gangsta movies font de ce long métrage un succès mondial. La bande originale du film, réunissant naturellement les membres de G-Unit Records fait un carton, avec des hits envahissant les ondes comme Window Chopper ou Hustler’s Ambitionz. Un bel effort après un album d’un faible niveau.

“Réussir ou mourir” illustre bien la situation actuelle: 50 Cent est menacé de mort par Mc Griff, un mafieux incarcéré pour meurtre, dont le rappeur aurait parlé dans une de ses chansons. De ce fait, il a prévu de déléguer son poste de patron de label à son lieutenant Lloyd Banks, qui le suit toujours dans son monde de businessmen acharnés, au cas où un incident arriverait…

Côté musique, 50 Cent prépare un nouvel opus pour 2007, avec beaucoup de sonorités R&B. Un disque qui préfigure un changement de style.

Сommentaires (29)

  1. Melan Curtis Scofield a dit:

    50 Cent the for life.

  2. dominicbena a dit:

    salut curtis eviter de t’exposer au meurtrier crois au seigneur Jesus tu sera sauver.

  3. OUMAR BABA HAIDARA a dit:

    hello 50 cent ! what about you? I know you since a long time,your music and film is my only distraction in the world.I don’t know why many men hate you or wanna kill you because my only wish in this world si to see you or to discuse with you around 10 or 20 minutes,I don’t know when my wish will realise?so take of you and to your child(25 cent).big up also to all G-UNIT members(TONY YAYO,LYLLD BANKS,YOUNG BUCK etc……)bye

  4. kouadio kan loic a dit:

    je te kif telment ke kan j’entends ta zik s8 stigmatisé,j’aimerais telment te voir,te toucher et assister à ton concert.stp curtis si tu connais la cote d’ivoire essais de voir ton staff et programmez 1concert à abidjan kar j’atends ce moment dep8 belle lurette kar je t’aime plus ke mon père. big up à toi

  5. marc a dit:

    salut le roi je suis le plus grand de tes fans jais aimer tous ce que tu a produit jusqu’à ce jour,je rêve vraiment de vous rencontré un jour ,j’esper bien que mon rêve se réalisera,50 cent que dieu te donne long vie

  6. cricrik a dit:

    50 cent king of rap tupac rest en peace

  7. monaco98242 a dit:

    salut 50 cent you are a best singer of the world your song you are right is the best with the policeman and the bracage i’m happy for you 50 cent i love you forever

  8. 50cent a dit:

    What’s up, moi je suis un grand fan de 50cent, je suis un jeune malien et tout le monde m’appelle 50cent ou g unit et ils n’ont pas tord car 50cent c est mon âme mon tout je n’ai qu’une ambition aller aux states et voir 50cent devenir un grand comme lui. 50cent

    1. monaco98242 a dit:

      Dieu t’aidera dans tes ambitions 50 cent fan club

  9. loic a dit:

    wé moi aussi je kiffe grave ce mek

  10. loic a dit:

    c’est des bonnes biographies c’est assez bien

  11. omarionne10 a dit:

    tout simplement je voudrais que 50 cent me mette dans le monde musical merci

  12. ADULTS a dit:

    Kwa de neuf man j’aime ton rap my name is tu pac junior, j’aimerais ke tu transmettes à la mère de 2pac ke jadore tu pac, tous les jours j’écoute sa musique avec la musique de 50 cent, 50 cent is best

  13. Maroc1 a dit:

    Je suis grave fan de 50 cent les photos sont trop 4 et j’adore trop son dernier film “Réussir ou mourir “.

    1. electrorichs a dit:

      oaui ta raison mwa j’ai tous ses cd double collector même son jeu

  14. gafifty a dit:

    eh man sa veut pas dire que t’écoute les zik de tupac que tu dois pas l’respect à ma nigga 50 ok j’respect ton avis envers 2 pac et moi aussi j’écoute encore du tupac mais tu respectes 50 pck lui il a bel et bien reçu 9balles et c’est pas du bluff, comme tu l’a dit j’me branle pas non plus d’su mais j’respect le respect man c’est s’qui conte dans l’milieu under ground sinon tu fais fumer et j’suis sur que si tu vois 50 devant toi tu va fermer ta gueule

  15. tharealest a dit:

    Ma parole vous ne connaissez rien au vrai rap. Arrêtez de vous branler devant cette dorothée du rap game qui à mon avis a reçu 9 balles en plastique. Y a une une seule légende du rap un seul gars qui surclasse tout, le plus grand rappeur de tous les temps prétendument assassiné en 1996: c pa étonnant si ça vous dit toujours rien alors retournez écouter fifty, dre, akon et tous les autres clowns de ce genre!

    1. emi drem a dit:

      tes fou ma gueule tu dis les autre clown du genre mais HOOO ya le fameu EMINEM c’est pas un clown c’mec meme tupac
      tupac: god of rap
      eminem:king of rap
      tu parle de dre aussi j’crois que c’est toi qui a rien compris au rap.

  16. Corto a dit:

    pour moi tu es et tu resteras le best des best. tu coules dans mes veines. je donnerais tout pour te voir un jour. big respect à toi Peace & love

  17. loulou60000 a dit:

    kikou bad boy. mon fils est fan de toi. le souci je ne sais pas comment entrer en contact avec toi. j’ai acheté ton film et sincèrement un seul mot à te dire. respect. kiss

  18. mad50 a dit:

    salut les G units du monde, 50 est le plus grand rappeur de mon existence, je suis un flic chez moi, dans mon travail, ma voiture, même à l’église, j’écoute 50cent même quand j’ai pas tout compris. il est dans mon sang, tout ce que je possède porte le nom Cjames jackson3, je ne sais quoi faire pour lui rencontrer un jour.

  19. hadrakl a dit:

    je rêve de voir 50cent je suis allé en amerique 3 fois mais je t’ai jamais vu, avant de mourir je voudrais te voir stp je peux prendre 1400bal a ta places chadrakh@live.fr

  20. thebling a dit:

    blais ce n’est pas 5 balles mais 3: une à sa main gauche, la 2ème à son bras droit la 3ème à sa joue droite elle a traversé sa bouche

  21. kaka33 a dit:

    Slt moi c’est eddy de cote d’ivoire tu es le roi coucou je suis rapeur aide moi nourabelle@yahoo.fr merci le roi de hip-pop

  22. blaise a dit:

    moi je me nomme blaise je veux connaitre l’artiste 50 cent mais je ne sais pas comment faire. il me plait beaucoup je veux le prendre comme mon père et aussi mon frère mais je veux le voir comme il est. je regarde souvent ses films à la télé. j’ai apris qu’ils ont tiré 5 balles dans son corps ca me fesait très mal je pensais que c’était moi

  23. gafifty a dit:

    salut 50 c est gafifty j aime tes musique et tes films car plus je grandi plus ma vie devient comme ton histoire !

    1. monaco98242 a dit:

      si ta vie devient comme celle de 50 cent tu es mort car 50 cent lui est immortel chez nous les noirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *