Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Orelsan


Orelsan est un rappeur français né Aurélien Cotentin le 1er août 1982 à Caen dans le Calvados. Orelsan s’est fait remarquer suite à la controverse suscitée par le titre Sale pute.

Son pseudo artistique provient de l’association de son prénom Aurélien (Orel) et du terme “san” signifiant “monsieur” en japonais.

7thMagnitude

Élevé dans la la ville normande d’Alençon, Aurélien Cotentin décroche un Bac scientifique avant de déménager à Caen. Plutôt orienté vers le rock (Nirvana, Iron Maiden, Guns N’ Roses) au départ, il découvre l’univers du rap à l’adolescence grâce à ses coéquipiers de basket-ball.

Pour gagner sa croûte, il effectue quelques petits boulots. Il devient notamment gardien de nuit dans un hôtel, poste qui lui fournit l’occasion de se lancer dans l’écriture de textes.

En 2000, il fait la connaissance de Skread, producteur pour Booba, Diam’s, Sinik… La même année, il rencontre Gringe, complice avec lequel il forme le groupe Casseurs Flowters. Ils posent sur plusieurs compiles: Undertoc, Bombattak, Ombre 2 choc 2, Talents fâchés 3, Rap 2 rue, Herbes de provinces, Apash…

Ils décident ensuite de se concentrer sur leur carrière solo et signent chez 3ème Bureau / Wagram Music en coproduction avec leur propre label 7thMagnitude (14Karats, Ablaye, Casseurs Flowters, Skread).

Sale pute

Orelsan se signale une première fois à la télévision au cours de l’été 2008, avec les titres Changement et No-Life, premier clip du rappeur conçu par un professionnel.

Orelsan livre Perdu d’avance, son premier album, le 16 février 2009. Un album au « contenu explicite – interdit au moins de 18 ans ». Le titre de l’album reflète notamment les obstacles auxquels Orelsan a dû faire face pour percer dans le monde du rap: il est originaire de Normandie (pas de la capitale), sa musique ne correspond pas aux tendances actuelles, et les thèmes de ses chansons sont ultra sensibles.

En mars 2009, la secrétaire d’État Valérie Létard dénonce le texte dégradant et la violence envers les femmes véhiculés dans le morceau Sale pute. S’ensuit une mobilisation contre la chanson et des tentatives de déprogrammation d’OrelSan du Printemps de Bourges.

Surpris par l’ampleur de la polémique, le rappeur réagit en diffusant un communiqué précisant le contexte de la chanson incriminée: « cette oeuvre de fiction a été créée dans des conditions très spécifiques relatives à une rupture sentimentale. Comme Orelsan le stipule dans l’introduction de sa chanson, ce texte met en scène un jeune homme qui, apprenant que sa petite amie l’a trompé, décide de noyer son chagrin et sa colère dans l’alcool. Sous influence, il se met alors derrière son ordinateur et écrit cette lettre en forme d’exutoire de la passion qui le dévore… ».

Désolé du fait que les paroles de la chanson aient pu choquer certaines personnes, Orelsan décide de ne pas inclure le titre dans son album et de ne pas l’interpréter sur scène.

Le rappeur a toutefois dû faire l’impasse sur plusieurs concerts prévus à son agenda au printemps 2009 mais le festival du Printemps de Bourges l’a maintenu dans sa programmation du 25 avril 2009.

2017 La fête est finie

En 2017, il revient à la musique avec le single Basique et annonce la sortie de son nouvel album, La fête est finie. Il contient plusieurs featurings : Nekfeu, Maître Gims, Dizzee Rascal ou encore Stromae. L’album est certifié disque de diamant et remporte trois Victoires de la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *