Clips & BiographieDiscographie

Les Clips


Biographie de Rohff


Rohff (Rimeur Offensif Honorant le Fond et la Forme, ou tout autre définition acronyme) est né aux Comores sous le nom de Housni M’Kouboi, en décembre 1977. Il quitte son île de l’Océan Indien pour s’installe avec sa famille à Vitry-sur-seine, dans le 94, en 1985. Fan des légendes 2pac et Notorious B.I.G., il commence à écrire des rimes dès son arrivée en France. En 1998, on le découvre sur la compilation du label Première Classe, PC1, aux côtés de Pit Baccardi, Neg’ Marrons et Mystik, sur « On fait les choses », un morceau-phare de cette période. Il intègre naturellement le collectif local Mafia K’1 Fry, qui réunit les rappeurs d’Orly, Vitry et Choisy (Kery James, 113, Manu Key ou encore Intouchables). Il participe au mini-album Légendaires du collectif en 1999 et démarre sa carrière solo par le maxi Appelle-moi Rohff, qui le fait entrer dans la catégorie des rimeurs incisifs de la nouvelle scène française.

Le Code de l’Honneur, sorti en 2000, sur Phénomène Records, est un premier album qui marque déjà son territoire. On y devine le rappeur comme écartelé entre les tentations de la rue et une foi musulmane qui le rappelle à l’ordre. Dans les années qui vont suivre, tandis qu’il va s’éloigner peu à peu du collectif Mafia K’1 Fry, il restera proche de son « leader spirituel », Kery James, l’ancien rappeur d’Idéal J.

Avec le deuxième album, La Vie Avant la Mort, signé sur Hostile Records, Rohff va toucher le grand public. « Qui est l’exemple ? », le single le plus populaire de l’album, devient même n°1 au classement, ce qui n’était pas arrivé à une chanson de rap français depuis « Le Mia » d’IAM (1994). C’est l’époque où le rap français triomphe sur les ondes, en particulier celles de la radio Skyrock, qui fait et défait les carrières par son impact véritable sur les ventes de disques. Avec 750 000 singles vendus (et 250 000 albums), ce titre fait également rentrer Rohff sur des radios qui ne sont pas coutumières du genre, d’autant que d’autres extraits de l’album (« TDSI » ou « 5.9.1 ») font des singles à succès.

Rohff, avec son caractère bien trempé et son refus des compromissions, est souvent l’objet de rumeurs et de jalousies. Mais il en fait fi, n’écoutant que son instinct, qui lui dicte de sortir avec La Fierté des Nôtres un double album. Trente titres : un pari risqué qui se révèle payant puisque l’album est couronné d’un double Disque d’or. Rempli de morceaux qui frappent au foie, La Fierté des Nôtres est un nouveau chapitre dans l’aventure du Comorien franc-tireur. L’arrogance, qui est une de ses marques de fabrique, trouve ici assez de distance pour s’exprimer et, s’il a gagné en maturité et s’autorise avec « Fiston » une chanson intime sur la paternité, il reste un rappeur dangereux, qui pratique son art comme on s’exerce au maniement de la Kalachnikov. Il se paye en outre le luxe d’un morceau produit par Denaun Porter, l’un des membres de D12, le groupe d’Eminem.

Son pari réussi, il revient sur sa riche carrière en mettant sur le marché parallèle un street CD qui parcourt ses dix années de présence dans le rap, intitulé 1994-2004 Dix Ans d’Avance. En mai 2005, à la suite d’une sombre affaire de bagarre dans un night-club d’Ivry, en juillet 2002, Rohff écope d’une condamnation à de la prison pour avoir tiré sur un jeune homme au pistolet à grenaille, accusation dont il s’est toujours défendu, prétextant que du fait de sa célébrité, on lui faisait endosser la responsabilité d’un acte qu’il n’a pas commis.

Cela ne l’empêche pas de poursuivre sa brillante carrière avec un autre double album, Au-Delà de Mes Limites, en 2005, qui est aussi double Disque d’or et se classe n°1 des ventes en France. « La Puissance », qui en est extrait, affiche clairement un son West Coast, avec un clip rempli de low-riders rutilants. Dans la foulée de ce succès persistant, il se diversifie : doublant un personnage d’Arthur et les Minimoys, jouant son propre personnage dans le jeu vidéo tiré du film Scarface, puis il sort Au-Delà de Mes Limites Classics, une version raccourcie de son album, augmenté de trois inédit dont le hit « Dirty Hous », au son electro.

Il poursuit avec une nouvelle mix-tape, Le Cauchemar du Rap Français, contenant inédits et remixes. Mais l’année 2007 voit aussi le rappeur passer quelques mois en prison, à la suite d’une altercation familiale où il aurait brandi une arme. Pour chromer la légende, il est libéré le 27 novembre 2007, afin d’assurer la première partie de son homologue 50 Cent à Bercy, où il se produit muni d’un bracelet électronique, puisqu’il n’a pas terminé sa peine.

En fin d’année 2010, Rohff reste une valeur sûre du rap français et l’un des derniers bastions d’un genre en perte de vitesse. Son nouvel album La Cuenta (décembre 2010) en témoigne avec des punch lines percutantes et des featurings à l’avenant. Zaho, India, Winter Gordon, JMi Sissoko, La Fouine, Jena Lee et Lumidee sont au générique avec le footballeur Karim Benzema qui chante en duo « Fais-moi la passe ». Malgré cette équipe de stars, La Cuenta paye l’addition et n’est que onzième des ventes du moment.

Son actualité est ensuite marquée par une série de polémiques avec Booba, qui donnent une image caricaturale du rap français et de ses pires excès. Rohff revient à une activité plus musicale en septembre 2013 avec la sortie du double CD P.D.R.G. Cet acronyme qui signifie Pouvoir Danger Respect & Game est censé mettre un point final à l’interminable clash avec Booba. Pourtant, la sortie simultanée de leur nouvel opus, le 4 décembre 2015 les remet en compétition. Celui de Rohff, Le Rohff Game, était censé être une mixtape, mais il change d’avis et le présente comme son nouvel album, repoussant du coup la sortie de ce qui devait être l’officiel, Surnaturel.

Alors qu’il prépare la sortie de son nouvel album, Rohff est condamné à cinq ans de prison ferme le vendredi 17 octobre 2017.
Le rappeur était jugé pour des faits de violences aggravées.

En 2014, Rohff avait passé à tabac plusieurs vendeurs de la boutique parisienne Ünkut.
L’établissement appartenant à Booba, avec lequel Rohff fut en clash durant plusieurs années.

Libéré de prison en fin d’année 2019, Rohff a pris son temps pour soigner son retour. Mais le voilà officiellement de retour en 2020 avec son nouveau titre “#TCT”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *