Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Marillion

Marillion est un groupe britannique fondé à Aylesburry, en 1979. Le nom de la formation s’inspire du livre “Silmarillion” de J.R.R. Tolkien, l’auteur du “Seigneur des Anneaux”. Reprenant les grands ingrédients du rock progressif des années 70 avec des sonorités modernes, il s’impose vite comme un digne successeur des grands noms du genre tels que Genesis, Yes ou King Crimson.

Garden Party

Cette formation emmenée par le charismatique chanteur au look de bûcheron, Fish, comporte dans ses rangs le guitariste Steve Rothery, les bassistes Doug Irvine et Diz Minnitt, le claviériste Brian Jelliman et le batteur Mick Pointer. Très vite, Mark Kelly et Pete Trewavas remplacent Brian Jelliman et Diz Minnitt.

Marillion sort son premier album en 1983, Script For A Jester’s Tear, avec comme principal succès le single Garden Party. Le clip vidéo fait jaser car très critique envers la bourgeoisie anglaise.

Misplaced Childhood

Le deuxième album, Fugazi, paraît l’année suivante et Marillion conforte sa place sur la scène rock britannique, grâce notamment au hit Assassing. Une tournée triomphale est assurée dans la foulée et gravée dans le mini album live Real To Reel (1985).

L’année 1985 fait définitivement basculer Marillion dans la cour des grands. C’est en effet en 1985 que paraît ce qui reste comme le plus grand succès du groupe: Misplaced Childhood. Véritable pièce musicale en deux actes, cet album est une succession de chansons qui frôlent la perfection. Marillion squatte les premières places du hit-parade au Royaume-Uni avec les singles Kayleigh et Lavender. Le premier nommé les fait connaître en France.

Fish

Mais l’ivresse du succès peut donner mal à la tête ! Fish sombre dans la drogue et l’alcool, tout en revendiquant le leadership du groupe. L’ambiance est détestable mais le contrat prévoit tout de même un disque supplémentaire. En 1987 sort donc un ultime album avec Fish, Clutching At Straws. On y trouve notamment le tube Sugar Mice.

Il s’ensuit une nouvelle tournée qui remplit notamment Bercy. Les concerts sont ouverts par une oeuvre classique, La Gazza Ladra, dont le témoignage se trouve dans le double The Thieving Magpie.

Mais la séparation est devenue inévitable… Fish se lance en solo en 1989 avec Vigil In A Wilderness Of Mirrors mais, malgré de bons albums, ne retrouvera jamais le même succès. N’est pas Peter Gabriel qui veut !

Steve Hogarth

Débarrassé de ce leader devenu encombrant, le groupe recrute un nouveau chanteur en la personne de Steve Hogarth, à la personnalité complètement différente. Marillion poursuit donc son chemin avec le premier tome d’une seconde vie, Season’s End, qui paraît en 1989.

Il est suivi de Holidays In Eden en 1991 mais malgré quelques mini succès comme Dry Land ou No One Can, les Britanniques semblent sur le déclin.

Brave

Durant cette décennie, les albums se succèdent à des rythmes réguliers mais ils ne permettent pas à Marillion de retrouver son rang. Pourtant les splendides Brave (1994), Afraid Of Sunlight (1995) et This Strange Engine (1997) n’ont rien à envier à quelques-uns de leurs glorieux prédécesseurs.

Le groupe évolue désormais dans des salles nettement plus petites à une époque où le rock progressif n’est plus trop en vogue.

Les opus Radiation (1998), Marillion.com (1999) et Anoraknophobia (2001) leur font passer le cap des années 2000. En 2002, un DVD regroupant les meilleurs clips du groupe depuis ses débuts est mis en vente. Des live et des compilations sont aussi disponibles.

zicactu.com

Discographie de Marillion

La discographie de Marillion n’est pas encore disponible

Сommentaires (10)

  1. douache kada a dit:

    Marillion !!! c’est de la très bonne musique. Marillion avec fish ou sans? c’est comme la différence entre l’Himalaya et les Pyrénées… Et croyez moi la distinction est de taille.

  2. marigelin a dit:

    bjr les fans de marillion!! j’ai 48a et j’écoute marillion depuis le tt debut, j’en ai ras le bol des nostalgiques de ceci de cela! entre autre “fish” gamin deja j’entendais des vieux aigris (ah mon ptit c’était mieux avant!!!) pffff! je pensais (a tort) que ma génération serait au dessus de tout ca, et ben non!! aussi nostalgique aussi rétrograde que nos ancêtres!! incroyable!! j’aimais bcp marillion avec fish, et j’aime tt autant (voir plus) avec st hogart, et je ne me justifierai aucunement, alors messieurs les rétrogrades passez à autre chose! rester collé au passé évite d’avancer et bien moi j’avance avec eux, et j’en suis fier! heureusement qu’il y a des personnes qui écoutent et ne jugent pas aussi radicalement et avec bcp d’objectivité, marillion a mon plus grand respect depuis bientot 30a! unique groupe unique musique!!! merci pour tous ces voyages musicaux!!! marigelin

  3. manu66 a dit:

    arrête de délirer marillion sans fish c’est énorme ils sont meilleurs maintenant

  4. jmarcrillion a dit:

    marillion est certainement le meilleur groupe de rock!! il faut que l’on arrête de nous rabattre les oreilles avec Fish qui fait partie du passé (20 ans derrière!) Steve Hogarth est aussi bon et a amené énormément à ce groupe fantastique qui d’album en album surprend par sa créativité, son style bien à lui, la qualité de sa musique et des paroles de ses chansons!! Sur scène c’est un vrai régal (je les ai vu 4 fois et j’ai déjà réservé pour lyon en 2009 et toulouse). Happiness is the road le dernier album est un chef d’oeuvre (1 de plus pour ce groupe) Happiness is Marillion et God bless Them.

  5. shingouz a dit:

    Les quatre albums avec Fish restent excellents, mais font partie du passé. Les 10 albums avec Hogarth (bientôt 11) sont des bijoux méconnus, oeuvre géniale d’un groupe qui va toujours de l’avant et préfère explorer de nouvelles voies plutôt que de copier ce qui a fait leur succès passé. Sans doute un des groupes de rock les plus intéressants et innovants de notre époque et un excellent groupe sur scène.

  6. manu a dit:

    vous avez écouté les quelques court extraits du nouvel album “happiness is the road” qui sort cet automne 08, ils sont sur myspace.com déjà, c’est que du bonheur. à écouter ! je pense qu’il va être excellent ce double album. A voir !

  7. Fitz a dit:

    Un dernier point que j’ai oublié d’aborder, comparer Marillion à Genesis est une ineptie musicale! Aussi dépassé que de comparer Fish à Hogarth qui sont tout deux très différents mais qui ont su l’un comme l’autre porter ce groupe vocalement sans démériter. Mais c’est toujours le même problème en musique comme ailleurs, se croire très doué pour la critique les pieds dans les pantoufles, avec les certitudes d’un avis généralement fermé sur l’évolution…

  8. Fitz a dit:

    J’ai eu la chance de voir Fish en concert, Marillion, puis bien plus tard, tenter de retrouver les souvenirs passés en allant voir Marillion lors de sa tournée pour la sortie de Brave, c’était à Villeurbanne je crois. Dire que Marillion n’existe plus depuis le départ de Fish est prendre un raccourci on ne peut plus ignare pour peser mes mots. Ce groupe a su retrouver un élan phénoménal malgré des critiques très illogiques. Brave est une perfection musicale, très bien interprété. Oui Fish était différent, mais je ne connais personne qui a pu comparer et qui affirme aujourd’hui que Marillion s’est éteint avec Fish. La scène est très différente, mais l’âme de Marillion passe toujours avec cette efficacité déconcertante pour du rock progressif qui nous amène à rêver, voyager et vibrer carrément avec des sons exceptionnels. Bref, Marillion c’est du haut de gamme pour des amateurs aguerris de rock ou musique tout simplement. Aucune comparaison possible avec la soupe que l’on nous vend en général!

  9. Progman a dit:

    Bapti64, tu n’as pas du aller voir fish en concert sur ses récentes tournées où la salle était remplie. En plus, juste pour information, l’album Sunset of Empire dont tu parles est de Fish (un des meilleurs en plus), et pas de Marillion avec Hogarth…

  10. bapti64 a dit:

    bizarre tous ces adorateurs de Fish alors que ce talentueux chanteur ne vend plus un disque en Fr… conclusion: il y en a plus qu’assez de ces personnes qui ont vaguement connu le groupe dans les 80S et qui n’ont rien suivi par la suite (brave + afraid + marbles + sunsets on empire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *