Clips & BiographieDiscographie

Les clips






Biographie de Mike Oldfield

Mike Oldfield, de son vrai nom Michael Gordon Oldfield, est né le 15 mai 1953 à Reading, en Grande-Bretagne. Dès l’enfance, il s’intéresse à la musique et apprend à jouer de nombreux instruments. En 1967, il forme avec sa soeur, Sally, le groupe Sallyangie qui publie Children Of The Sun en 1968. Le duo ne fait pas long feu et Mike de former un autre combo, tout aussi éphémère, Barefeet.

Tubular Bells

Mike Oldfield est alors engagé comme guitariste et pianiste au sein de The Whole Lord, le groupe de Kevin Ayers. De cette aventure, ne résulte qu’un seul disque, Shooting At The Moon, en 1970.

Au moment où il songe à écrire une grande oeuvre musicale, il est repéré par Richard Branson qui est en train de monter Virgin. C’est l’un des premiers artistes à être signés sur le label et c’est dans la propre résidence de l’homme d’affaires qu’il enregistre Tubular Bells.

L’exorciste

En pleine vague de rock progressif, Mike Oldfield réussit un coup de maître. L’album devenu culte, sort en 1973 et témoigne déjà d’une grande maturité ! C’est le film L’exorciste qui le popularise l’année suivante en reprenant le morceau titre comme thème principal. Plus de quinze millions d’exemplaires écoulés à ce jour !

Conçu comme une véritable oeuvre classique, ce disque donne lieu fin 1973 à un concert unique avec, notamment, Kevin Ayers et Mick Taylor (Rolling Stones). Il en existe aussi une version symphonique signée par l’orchestre Royal Philharmonique de Londres.

Disco

Mais Mike Oldfield a de la ressource et n’est pas en mal d’inspiration ! En 1974, il s’enferme à la campagne pour peaufiner l’excellent Hergest Ridge, puis met en boîte Ommadawn en 1975.

Quelques singles comme In Dulce Jubilo et Portsmouth lui permettent de rester en haut de l’affiche mais le succès est nettement moindre que pour ses “cloches tubulaires”.

La fin de la décennie est marquée par de nouvelles expérimentations. Le double Incantations puis Platinum et QE2 sont en effet influencés par la mouvance disco et totalisent un million de copies vendues.

Moonlight Shadow

Succès sans commune mesure avec celui de l’année 1983. L’album Crises comprend le fameux Moonlight Shadow, chanté par Maggie Reilly.

A partir de là, Mike Oldfield n’a de cesse d’inviter des voix aériennes qui se marient à merveille avec ses compositions. C’est ainsi qu’il convie Jon Anderson, le chanteur de Yes, pour Shine (1986), Bonnie Tyler sur Islands (1987) ou de nouveau Maggie Reilly pour Discovery (1985).

Tubular Bells II

Il confie ensuite la production de Tubular Bells II, en 1992, à Trevor Horn (ex Yes). Mike Oldfield revient alors à ce qui a fait sa gloire, à savoir de longues parties instrumentales. Pionnier en matière de nouveautés, il est aussi l’un des premiers à proposer des CD-ROM dans ses albums.

Ce musicien de génie ne se prive pas non plus d’insérer des sonorités house dans ses productions suivantes comme “The Song Of Distant Earth”, “Voyager”, “Tubular Bells III”, “The Millenium Bell”. Très apprécié de la communauté house, Mike Oldfield s’installe d’ailleurs à Ibiza.

Reprise

C’est précisément l’Espagne qui lui inspire son album Tres Lunas qui paraît en 2002. Là aussi, toute une partie interactive est proposée par le biais d’un CD-ROM.

Mike Oldfield décide ensuite de commémorer ce qui lui a permis de se faire un nom, c’est à dire l’album Tubular Bells. Pour les trente ans de sa parution, il retourne en studio pour le réinterpréter intégralement avec l’aide des dernières technologies et en tire une version DVD audio tout simplement époustouflante.

zicactu.com

Discographie de Mike Oldfield

Albums
2008 Music of the Spheres
2005 Light + Shade
2003 Tubular Bells 2003
2002 Tres Lunas
1999 The Millennium Bell
1999 Guitars
1998 Tubular Bells III
1996 Voyager
1994 The Songs of Distant Earth
1992 Tubular Bells II
1991 Heaven’s Open
1990 Amarok
1989 Earth Moving
1987 Islands
1984 The Killing Fields (BO du film La Déchirure)
1984 Discovery
1983 Crises
1982 Five Miles Out
1980 QE2
1979 Platinum
1978 Incantations
1975 Ommadawn
1975 The Orchestral Tubular Bells
1974 Hergest Ridge
1973 Tubular Bells




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *