Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de The Police

policeGordon Summer, dit Sting, est né à Newcastle le 2 octobre 1951. Ce fils d’ouvrier a appris très tôt le piano grâce à sa mère, douée pour le piano classique. Féru de jazz et de guitare, il part vite pour Londres.

Là, il enseigne dans une école pour filles tout en jouant dans des clubs jazzy de la capitale anglaise. C’est alors qu’il fait la connaissance de Stewart Copeland, batteur américain du groupe Curved Air, qui le convainc de s’associer et de faire… du rock !

Ils commencent par fonder un groupe punk, Strontium 90, accompagnés par un guitariste corse, Henri Padovani, qui ne reste pas bien longtemps, décontenancé par les envies musicales du duo.

Rock et reggae

Avec le guitariste Andy Summers, ils forment Police en 1977. Leur mélange de rock et de reggae surprend mais séduit avec le single Roxanne, écrit pour une prostituée parisienne. Il est censuré par la BBC mais lance idéalement leur premier album: Outlandos d’Amour (1978). Un disque qui cartonne des deux côtés de l’Atlantique et qui augure d’une carrière brillante !

L’album Reggatta de Blanc arrive en 1979 et contient encore quelques gros tubes: Walking On The Moon, The Bed’s Too Big Without You, Bring On The Night et l’énorme Message In a Bottle, premier numéro un mondial du trio.

L’année suivante, c’est Zenyatta Mondatta, encore une merveille de “reggae blanc” saupoudré de pop et de rock, comme en témoignent les singles De do do do de da da da ou Don’t Stand So Close To Me.

En 1981, c’est Ghost In The Machine, sans doute l’album le moins réussi du groupe malgré la présence de nouveaux hits imparables comme Spirits In The Material World ou Everything Little Thing She Does Is Magic.

Chant du cygne

Deux ans plus tard, c’est autant le chant du Sting que celui du cygne… Synchronicity marque en effet la fin de cette belle aventure, ponctuée par autant d’albums que d’années passées ensemble !

Cet opus reste quatre mois en tête des ventes aux États-Unis et Every Breath You Take, hit mondial, les place définitivement dans l’histoire de la pop. Le chanteur y évoque sa séparation d’avec l’actrice Frances Tomelty.

En solo

Mais les dissensions internes sont trop fortes. Sting rêve de chanter en solo, Summers de faire de la photo et Copeland de composer des musiques de films… Après une ultime tentative de reformation en 1986 (la compilation Every Breath You Take et la nouvelle version de Don’t Stand…), Police rejoint définitivement le bas-côté de la route.

Depuis, Sting mène la carrière que l’on connaît, Stewart a formé divers groupes comme Animal Logic puis rejoint les survivants des Doors en 2002 et Summers est tombé aux oubliettes.

En 2003, Police fait son entrée au Rock’n’Roll Hall Of Fame de New York et se reforme pour l’occasion, le temps de trois chansons.

Reformation

La surprise du chef, elle arrive en 2007 avec l’annonce de la reformation du groupe, 30 ans après ses débuts. The Police a effectué son grand retour sur scène lors de l’ouverture de la 49e cérémonie des Grammy Awards le 11 février 2007 à Los Angeles (États-Unis).

The Police s’est ensuite embarqué pour une tournée planétaire avec un passage notamment en France et en Belgique. Originalité: la première partie de la tournée européenne fut assurée par Fiction Plane, le groupe pop rock du fils de Sting.

zicactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *