Clips & BiographieDiscographie

Les clips


Biographie de Suede

SuedeContrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, le groupe Suede est… anglais ! C’est en effet à Londres, en 1989, que Brett Anderson, le chanteur lui donne vie avec Bernard Butler, le guitariste, et Mat Osman, le bassiste. Le batteur Simon Gilbert vient compléter le line-up en 1991.

Brett Anderson et Mat Osman se connaissent depuis le collège. Dans la seconde moitié des années 80, ils montent leur premier groupe, les Suave and Elegant, ne cachant pas leur admiration pour les Smiths, autre icône de la pop anglaise.

Cette influence se ressent d’ailleurs dès le premier album, éponyme de Suede. Brett Anderson rappelle fortement Morrissey et Bernard Butler n’est pas sans évoquer Johnny Marr de par sa guitare. Au point que les Smiths reprennent à leur propre compte le titre My Insatiable One, paru en face B du premier single des “Suédois”. La presse britannique ne s’y trompe pas, n’hésitant pas à les qualifier de meilleur groupe du pays.

The London Suede

Les débuts de Suede sur le continent américain se situent en 1993. Et ils sont mémorables puisqu’une chanteuse inconnue de country les oblige à changer de nom… Ils deviennent là bas The London Suede mais ne connaissent pas un immense succès.

Suede ne désarme pas pour autant et reprend le chemin des studios. Après le départ de Bernard Butler, un jeune guitariste de dix-sept ans est recruté.

Dog Man Star

Richard Oakes répond à une petite annonce et intègre le groupe en 1994. Pour l’album Dog Man Star, l’inspiration semble plutôt venir de David Bowie. Une nouvelle tournée a lieu dans la foulée. C’est encore un succès outre-Manche mais la Suedemania a bien du mal à s’exporter dans le reste de l’Europe. Pour ses détracteurs, la réussite du groupe n’est dû uniquement qu’à l’appui des médias anglo-saxons.

Trash

Cela n’empêche pas Suede de publier deux excellents nouveaux disques. Coming Up en 1996 avec Neil Codling aux claviers, repose sur les singles Trash, Beautiful Ones et Lazy.

Il est suivi de Sci-Fi Lullabies, une compilation de toutes leurs faces B, qui sort en 1997. Puis c’est Head Music en 1999, produit par Steve Osborne. Le jeune guitariste Richard Oakes a définitivement supplanté Butler et indéniablement gagné en maturité.

A New Morning

Trois ans plus tard, Suede se tourne vers Stephen Street (Blur, Smiths) et John Leckie (Radiohead, Muse) pour produire un nouvel album. Un projet d’abord appelé “Subject To Nicotine” puis rebaptisé A New Morning qui arrive en fin d’année 2002.

Mais le succès de ce groupe phare des années 90 se fait moindre et, après un best of, en octobre 2003, la séparation est annoncée. Chaque membre désire se consacrer à ses propres projets. Pour mieux se retrouver plus tard ?

La reformation

Un concert unique a lieu le 24 mars 2010 au Royal Albert Hall de Londres, au profit du Teenage Cancer Trust. Le groupe annonce ensuite une série de concerts en Europe, passant par l’Élysée Montmartre à Paris et culminant à l’O2 Arena de Londres à l’automne 2010, célébrant par la même occasion la sortie d’un double best of.

L’année suivante Suede participe au festival Coachella en avril puis fait la promotion de la réédition des 5 albums en version 2CD+DVD. Les albums, remasterisés par tous les membres du groupe, y compris Bernard Butler, sortent en juin. Ils contiennent des titres et des vidéos rares, voire jamais entendus, censés refléter 14 ans de carrière.

2013 verra la sortie du 6e album de Suede, intitulé “Bloodsports”. Suivra une tournée européenne durant l’automne cette même année.

En 2016, sort leur septième album “Nights Thoughts”. L’album sort accompagné d’un film réalisé par le photographe Roger Sargent.

zicactu.com

Discographie de Suede

Albums
2018 : The Blue Hour
2016 Night Thoughts
2013 Bloodsports
2002 A New Morning
1999 Head Music
1996 Coming Up
1994 Dog Man Star
1993 Suede

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *