Fragile
Têtes Raides
CD + DVD – 2005 – Jamais J’dégueule – Warner

Deux ans après Qu’est-ce qu’on se fait chier, Les Têtes Raides déboulent toutes guitares électriques dehors avec Fragile, neuvième album studio co-réalisé par eux-mêmes et Denis Barthe (le batteur de Noir Désir).

Fragile, un titre paradoxal pour un contenu qui est tout sauf délicat. Car d’entrée le son se veut plus dur: parfois punk, souvent rock, même sur les morceaux plus mélancoliques. Des chansons solides comme la plage titulaire, et cette force collant à merveille à l’intensité de la voix claire et nette de Christian Olivier.

Donc pas d’accordéon cette fois mais des guitares à foison aux rythmes échevelés et au tonus communicatif. Toute cette armada n’efface cependant pas complètement -encore heureux!- les joyeux délires qui ont fait la réputation du groupe, dans un décalage plein d’humour comme les petits interludes Je préfère, Je préfère comprendre, Je comprends.

Sur Fragile, leurs compositions s’affichent fièrement et convainquent sans peine grâce à l’aplomb d’une troupe naturelle dont la prolificité des styles fait mouche à tous les coups. De vraies ritournelles de troubadours. Parfois désenchantées voire amères comme sur Je voudrais pas crever (adaptation d’un texte de Boris Vian) ou sur L’oraison et cette rigueur quasi solennelle. Mais le plus souvent, la gaieté est de mise et les airs enjoués: le puéril mais jouissif Latuvu, le comique We Gonna Love Me, très rock sixties, aux trompettes pétaradantes et à l’anglais drôlement torturé, et le débridé Constipé.

Joviales, les Têtes Raides? Oui, mais pas toujours: une chanson comme l’acoustique Les animaux via des paroles pleines de sens et une mélodie à briser le coeur incite clairement à la réflexion en tirant la sonnette d’alarme sur l’état déplorable de la faune planétaire.

Les Têtes Raides s’épanouissent indubitablement dans la diversité. Comme d’habitude serait-on tenter d’écrire. Loin d’être un reproche, ce constat souligne simplement leur singularité, ce sens de la formule et de l’humour pince-sans-rire dans un espace très personnel mais que de plus en plus de gens rejoignent. Jamais tout à fait désespéré, jamais franchement rassuré: tel est l’état d’esprit de ce groupe inclassable au succès grandissant. Une réussite pour un disque qui donne la pêche.

À noter encore la splendide pochette (une autre excellente habitude chez eux) réalisée par le collectif des Chats Pelés et un DVD bonus (la coulisse de l’enregistrement).

zicactu.com

Liste des titres

:
Je préfère
Fragile
Je voudrais pas crever
Latuvu
L’oraison
Je préfère comprendre
We Gonna Love Me
Lové-moi
Constipé
Le raccourci
Nouba
Les animaux
Chanson pour pieds
Je comprends
De kracht

DVD Fragile – la coulisse de l’enregistrement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *