Live Kicks

The Rolling Stones

Double album CD – 2004 – Virgin

À un âge où la plupart des gens un tantinet sérieux prennent leur retraite, l’actualité discographique des Rolling Stones est plus brûlante que jamais. Un peu plus de deux ans après la sortie de l’imposante et luxueuse réédition de vingt-deux de leurs albums et deux ans après la double compilation Forty Licks, voici maintenant Live Licks.

Derrière une pochette provocante et toujours sous le même format de deux disques, cet album retrace l’incommensurable Lick World Tour 2002/2003. Outre les innombrables classiques de la bande à Jagger présents sur la première plaque (Paint It Black, Brown Sugar, (I Can’t Get No) Satisfaction, Gimme Shelter, Angie, …), se retrouvent également sur le second disque onze chansons inédites en public. Parmi lesquelles des perles moins connues comme, Monkey Man, le sémillant Rocks Off ou une magnifique reprise du bluesy That’s How Strong My Love Is. Ce n’est donc pas demain la veille que le répertoire de ces vétérans du rock se verra figé une fois pour toutes.

Par ailleurs, les Stones accueillent sur scène quelques invités de marque comme l’improbable Sheryl Crow sur Honky Tonk Women ou la légende de la soul Solomon Burke sur son entraînant Everybody Needs Somebody To Love, sorte d’hommage à celui qui fut longtemps une source d’inspiration pour ces vieilles canailles.

Exercice périlleux et parfois trompeur via retouches, gommages ou ajouts discrets effectués en studio, la formule du live semble quelque peu éculée de nos jours. Mais ici la grosse machine est parfaitement huilée et la sauce prend encore une énième fois.

Nonobstant un son très (trop ?) soigné et policé, le tout rend néanmoins efficacement l’atmosphère électrique propre à l’énergie d’un groupe rompu aux tournées mondiales et aux stades combles depuis longtemps déjà. Ainsi Mick Jagger paraît infatigable et s’agite sur toute la largeur de la scène; Keith Richards et Ron Wood martyrisent encore leur instrument avec autant de plaisir et Charlie Watts s’érige en métronome, toujours aussi vaillant à la batterie. Quel enthousiasme !

Si les papys font de la résistance, leur musique semble bel et bien indémodable, voire intemporelle tant elle touche et rassemble inexorablement toutes les générations depuis plus de quarante ans. Malgré quelques excès et certaines absurdités, le mythe reste intact et les pierres roulent toujours.

zicactu.com

Liste des titres

:

CD1 :

Brown Sugar
Street Fighting Man
Paint It, Black
You Can’t Always Get What You Want
Start Me Up
It’s Only Rock n’ Roll
Angie
Honky Tonk Women
Happy
Gimme Shelter
(I Can’ Get No) Satisfaction

CD2 :

Neighbours
Monkey Man
Rocks Off
Can’t You Hear Me Knocking
That’s How Strong My Love Is
The Nearness Of You
Beast Of Burden
When The Whip Comes Down
Rock Me, Baby
You Don’t Have To Mean It
Worried About You
Everybody Needs Somebody To Love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *